Skip to content

<

Commune de Save & Co : Eglise de Daux

A cache by BarzoisTeam Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 08/24/2018
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
2.5 out of 5

Size: Size:   micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Quelques mots sur ces lieux

Préhistoire : Les traces de la présence des hommes à Daux sont nombreuses depuis le Paléolithique inférieur. De nombreux outils ont été abandonnés sur les terrasses de Garonne par les chasseurs-cueilleurs qui peuplaient le territoire.

Antiquité : Des découvertes fortuites témoignent d'un réseau de villas relativement dense sur la commune. La voie romaine de Toulouse à Lectoure traversait le territoire

Moyen Âge : la première trace écrite de la présence d'une communauté humaine qui faisait partie de la seigneurie de Terride, date de 1046. En 1187, Gautier de Terride fait don à l'abbé Guilhem de terres à Daux, ainsi que d'une famille de travailleurs, ce qui donne à penser que la population était au moins en partie, en état de servage. La présence des cisterciens de Grandselve et des Prémontrés de La Capelle est importante au xiie siècle mais progressivement les Comtes de L'Isle Jourdain vont devenir les seuls seigneurs de Daux. Afin d'attirer de nouvelles populations le seigneur de Daux, Jourdain de l'Isle octroie en 1253 des franchises aux habitants qui voudront s'installer dans le castrum de Daux (droits divers, terrain pour bâtir leur maison, droit de vivier, jardin,...). Daux est en Gascogne dont la limite est à la Croix d'Alliez (Mondonville) 

Jusqu'à nos jours: en 1554, Henri II confirma les coutumes et privilèges de Saint Salvy de Daux et octroya des armes parlantes à la cité : « D'azur aux trois tours crénelées posées 2 et 1, au chef également d'azur aux 3 fleurs de lys d'or ». Nouveau changement au xviie siècle : la seigneurie reste partagée entre les Bénédictins de la Daurade, qui possédaient le château plus tard appelé de Lalo et les de Turle, résidant au château de Peyrolade. Le dernier seigneur de Daux fut le chevalier Jean Guy Marie de Lalo, né en 1743 et conseiller au Parlement de Toulouse. De santé fragile, il survécut à la Révolution et mourut à Daux en 1817. Daux était une ville murée, protégée par une ceinture de fossés profonds que bordaient des murailles construites en pisé. Trois portes, flanquées de tours, complétaient cet ensemble qu'on appelait « le Fort de la Ville ». Tous ces ouvrages disparurent au xixe siècle; de même les couverts qui prolongeaient certaines maisons ont disparu.
L'église ancienne de Daux a été reconstruite par les habitants à partir de 1856 sous l'impulsion de l'abbé Dastarac. Seul le clocher aux soubassements sans doute romans et probablement élevé au xvie siècle dans le plus pur style toulousain a été conservé.

L'Église Saint-Barthélémy
Elle est composée de deux parties distinctes : le clocher, classé monument historique et la nef du xixe siècle. Le clocher est de type toulousain, à multi étages dotés des baie géminées en mitre. Il est surmonté d’une flèche de brique. Il s’agit d’un clocher défensif qui fut doté en 1682 de petits canons pour assurer la défense du village . Les canons étaient installés sur la galerie qui forme la base de l’édifice. Le clocher a fait l’objet d’une restauration en 1936 soutenue  par Lucien Babonneau, personnage illustre de Daux. La nef fut bâtie en 1853 sur les plans de l’architecte diocésain Delort à l’emplacement d’un ancien édifice. Le chantier fut conduit à l’initiative de l’abbé Dastarac et financé en grande partie par les Dauxéens. De style néo-gothique, l’église est construite avec les matériaux locaux traditionnels : brique foraine et galet.  La nef unique est coiffée d’une voûte sur croisée d’ogives. Le décor intérieur date du xixe siècle. L’église possède un ensemble de vitraux de grandes dimensions.

Quelques mots sur le clocher: composée d'étages légèrement en retrait les uns sur les autres, percés de fenêtres à deux baies, avec un oculus en losange entre les sommets des deux baies. Une galerie formée d'arcades en plein cintre couronne le clocher qui se termine par une pyramide à huit pans. Sur la face nord-ouest du clocher s'applique une tourelle hexagonale en briques, terminée par une petite pyramide, contenant l'escalier en spirale. Exceptées les colonnettes de la galerie, toute la construction est en briques. L'étage formant soubassement est de plan carré, épaulé aux angles par des contreforts reliés entre eux par un arc portant chemin de ronde. Le reste de l'édifice est moderne.

Concernant la cache

  • pas de stylo dedans
  • Son log demandera discrétion
  • C'est une multi, qui commence aux coordonnées de la publication de la cache
  • La cache finale se situe ici : N43° 41.ADF  E01°16.CEB
  • Pour trouver A B C D E F, il vous faudra tourner autour de l'église et observer à chacune des étapes
  • La 1ère étape commence donc ici, vous etes a droite du parvis de l'église, avec vue sur l'entrée du cimetière, regardez le mur à votre gauche:
    A : Combien y a t'il de briques de verre sur ce mur de l'église ? Additionnez les 2 chiffres composant le nombre, cela donne A
    B : avancez jusqu'à l'entrée du cimetière et observez la concession à perpetuité de la famille Estelle. B est le chiffre qui revient le plus souvent

Additional Hints (Decrypt)

Byrn rhebcnrn; irahr : erpbzznaqér gôg, gneq, qr ahvg, wbhef qr cyhvr

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.