Skip to Content

<

Welcome to... Vertus (par D9 sud)

A cache by VIDOCOCO Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 10/12/2018
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Welcome to... Vertus

Cette série a pour but que chaque ville et village possède sa cache de bienvenue, ces caches sont relativement simple, faisable en vélo comme en voiture.

N'hésitez pas à en poser par chez vous ;)

Vertus est une ancienne commune française située dans le département de la Marne et la région Grand Est.

Le 1er janvier 2018, elle forme avec GiongesOger et Voipreux une nouvelle commune par fusion : Blancs-Coteaux[1]. La nouvelle mairie se situe à l'ancienne mairie de Vertus.

Vertus est un chef-lieu de canton du sud de la Côte des blancs, à 20 km au sud d'Épernay. La commune est située sur la route touristique du Champagne.

Au sud de la Côte des blancs, Vertus s'appuie sur les derniers contreforts de l’Île-de-France, que l’on distingue nettement aux lieux-dits la Pierre aux Corbeaux et les Falloises. C’est de là que l’on découvre la plaine de Champagne dominée par la butte-témoin du mont Aimé (240 mètres).

Vertus est une ville très ancienne, dont le nom a été rapproché du latin « virtus » désignant la « vertu » (la force virile) mais viendrait plutôt de celui d'un dieu gallo-romain, Virotus, assimilé à Apollon.

Raoul Glaber, cité par Georges Duby, rapporte qu'en l'an mil, qu'on prit longtemps pour une époque de grandes inquiétudes et de crainte de la fin des temps (on sait aujourd'hui que c'est faux), un habitant de Vertus nommé Leutard, dit avoir reçu des révélations de Dieu, brise les objets du culte dans l'église du village, essaye de convaincre les habitants de ne plus payer la dîme à l’Église et finit par se suicider. Il est de ceux que des sources ecclésiastiques comme Raoul Glaber décrivent comme hérétiques. Georges Duby, dont beaucoup des conclusions sur cette période ont été aujourd'hui dépassées, voit dans cet épisode les prémices de l'hérésie des manichéens qui apparaît quelques années plus tard. Au Moyen Âge toujours, les comtes de Champagne dotèrent Vertus de plusieurs monastères : la collégiale Saint-Jean et les abbayes Saint-Sauveur et Saint-Martin (incendiée en 1167, cette dernière fut reconstruite plus tard, en dehors de l’enceinte de la cité, sous le nom de Notre-Dame).

En 1080, on fortifia la ville par une ceinture de remparts et un hôtel Dieu fut fondé en 1211.

Le comté de Vertus fut créé par Jean le Bon en 1360, pour l'intégrer dans la dot de sa fille Isabelle de France. La prisée du comté fut faite en 1366[2]. À la fin du xve siècle, le comté de Vertus passera à une branche bâtarde des ducs de Bretagne.

Jean le Bon ayant été fait prisonnier par les Anglais, les habitants participèrent au paiement de la rançon réclamée pour sa libération. En reconnaissance, il accorda à la ville, en 1361, des armoiries (« d’argent au cœur de gueules traversé d’une flèche de sable ferrée au champ ») avec la devise « Vivit post funera virtus » (« Le courage survit à la mort »).

Vertus sur une gravure de Chastillon.

Cette petite ville connut de nombreuses épreuves pendant la Guerre de Cent Ans. Vertus est une des dernières villes à résister devant les Anglais, qui n’hésitent pas à la brûler en 1380.

Il existait dans le village une maladrerie, devenue plus tard le siège de l’Institution des dames régentes [3], institution créée au XVIIe siècle par Félix Vialart de Herseévêque de Châlons-en-Champagne

Durant la campagne de France de 1814, en particulier lors de la campagne des Six-Jours, la commune fut touchée par de nombreux combats. En septembre 1815, dans la plaine de Vertus, se tint en présence de l'empereur Alexandre Ier de Russie une gigantesque parade militaire réunissant les vainqueurs de Napoléon Ier[4].

Fin août, début septembre 1914, durant la première guerre mondiale, comme l'ensemble des communes de la Côte des blancs, la commune fut traversée par les troupes Françaises poursuivies par les troupes Allemandes avant d'être une nouvelles fois traversée par les troupes Allemandes en déroute, poursuivies par les forces Françaises après la victoire de la Marne

Elle fut également cruellement touchée lors de la dernière guerre mondiale.

La cité a vu naître un poète renommé, Eustache Deschamps (1344-1404) qui parlait de la douceur de vivre en ce lieu :

« Je fu jadiz de terre vertueuses
Nez de Vertus, le païz renommé,
Ou il avoit ville tres gracieuse
Dont li bon vin sont en maint lieux nommé…
Dehors Vertus ay maison gracieuse
Maison des Champs l'ont pluseur appelé.
Ballade 250. »

 

 

 

 

225E335E-AB17-4F68-820F-5ADA2F125B74.

Additional Hints (No hints available.)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.