Skip to Content

<

Naufrage à La Roque-Gageac

A cache by Terraaventura Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 12/18/2018
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size: regular (regular)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Laissez-vous tenter par cette expérience geocaching en Nouvelle-Aquitaine orchestrée par les Poï'z ! Partez à la rencontre de Zabeth, Zéroïk, Zilex et les autres... qui vous feront découvrir des histoires et le patrimoine du territoire. http://www.terra-aventura.fr/

Cette multi fait partie d'un ensemble de plus de 300 caches sur la Nouvelle-Aquitaine !
Infos pratiques :
Distance :  3,5 kms Durée : - de 2h
Ne laissez pas de TB ou geocoin dans une boîte Terra Aventura, il y a beaucoup de moldus et votre objet voyageur risque de disparaître.
Si vous voulez déclarer vos découvertes sur l'application "Terra Aventura", pensez à relever le mot mystère sur la 2ème de couverture du logbook.
 

Zéchopp « MAYDAY MAYDAY gabare en perdition!!! – CRACK -»

Zisséo « Et voilà… Encore un armateur amateur ! Beaucoup trop chargée cette embarcation, elle n’arrivera jamais à destination, surtout avec un tel tirant d’eau … MARIN D’EAU DOUCE ! »

Zéchopp « et je l’assume ! On est gabarier de père en fils dans la famille ! Elle n’a trois fois rien cette gabarre, un petit tour dans le bourg pour trouver de quoi la renflouer et… de quoi commercer à Libourne car visiblement une partie de ma cargaison me précède désormais snif snif ! »

1. La Dordogne marchande (N44° 49.577' E1° 10.859')

Zarthus « Bienvenue à La Roque Gageac ! Un des plus beaux villages de France niché entre falaise et rivière ! Tu veux un coup de main pour sortir de l’eau ? »

Zéchopp « Salut Zarthus ! Je connais très bien La Roque Gageac, mais d’habitude je n’y arrive pas à la nage ! C’est au XVIIIème siècle que la batellerie a pris son essor sur la Dordogne. C’est même le commerce du bois qui a lancé l’activité : Les arbres étaient débités puis expédiés par flottage – tout comme moi - depuis la haute Dordogne jusqu’aux principaux ports de l’époque : Argentat et Souillac. Le bois était alors embarqué dans des bateaux à fond plat en direction du Libournais et de Bordeaux : les fameuses gabares. »

Zéfaim « Du bois, mais pas seulement ! Ces embarcations transportaient également du fromage d’Auvergne, du vin du Quercy, de Domme et Bergerac, des châtaignes du Limousin, des noix du Périgord… »

Zéchopp « À qui le dis-tu… Après le bois flotté, je vais peut-être faire fortune avec le « vin mouillé » qui sait !? »

Zéïdon « Le transport des marchandises ne constituait pas la seule activité économique de cette rivière ! Du moyen âge jusqu’au début du XXème siècle, des dizaines de pêcheurs professionnels vivaient ainsi de cette activité à La Roque Gageac. »

Zéchopp « Tu parles d’une activité… Payé à être allongé dans l’herbe à observer un bouchon voguer au gré des flots… Je veux bien postuler ! »

Zéïdon « Je te parle de pêcheurs PROFESSIONNELS ! Il s’agit d’une pêche réalisée au filet, à la nasse ou au cordeau, une sorte de très grande ligne de fond sur laquelle sont fixés des dizaines d’hameçons. La friture est quant à elle capturée à l’épervier, un filet de pêche lestée projeté du bord de l'eau ou d'un bateau sur la surface de l'eau.

Zéchopp (pressé) « Et qu’attrapent-ils tes pêcheurs PROFESSIONNELS ? »

Zéïdon « L’activité était très importante jusqu’à l’émergence des barrages qui mirent l’activité, et la migration des poissons, en péril ! Des espèces sédentaires donc, telles que la carpe ou le barbeau, et des poissons migrateurs amphihalin (capables de vivre alternativement en eau douce et en eau salée) tels que : 

  1. Le saumon atlantique
  2. L’anguille européenne
  3. L’esturgeon européen
  4. Le silure glane

Une de ces espèces n’est pas un migrateur amphihalin, et ne pourrait donc par conséquent vivre dans l’eau salée. Trouvez l’intrus et notez le chiffre de la réponse qui vaut A. A=_ 

Zéchopp « Bon ce n’est pas tout ça, mais j’ai un bateau à réparer moi ! »

Dirigez-vous vers le point suivant en longeant les quais puis empruntez la petite route qui monte en N44° 49.632' E1° 10.719' jusqu’à la prochaine étape.

 

2. Point de vue sur La Roque Gageac (N44° 49.608' E1° 10.589')

Zisséo : « Tu as mouillé dans la grève de Saint-Julien ? »

Zéchopp « Plait-il ? Je n’ai rien compris ! »

Zisséo « Espèce d’amiral de bateau-lavoir ! Je te demande si tu as échoué ton rafiot sur la berge en fond sablonneux en face de La Roque Gageac ? »

Zéchopp « Oh ça va hein ! Sais-tu seulement jusqu’à combien de jours par an pouvaient naviguer mes ancêtres ? Chavirer faisait partie du métier de gabarier, et d’une certaine façon, je perpétue la tradition !»  

Donnez un coup de pouce à Zisséo pour qu’il puisse répondre à Zéchopp :

- 365

- 150

- 0

Notez la réponse qui vaut B. B = 

Zisséo : « Ok ptit’gars, j’vais t’aider à la remettre à flot ta coquille de noix, mais en échange j’aimerais que tu livres ce petit présent à Libourne ! Tu as du bois ? »

Zéchopp « Non ! Mais j’ai plein de vieilles connaissances à la Roque Gageac !

 

3. Le Château de la Malartrie (N44° 49.628' E1° 10.665')

Zéchopp « Zabeth ? ZABETH ? Sympa ta bicoque ! Dis-moi, je suis à la recherche de bois et deux ou trois bricoles à livrer à Libourne, tu aurais quelques tuyaux pour moi ?

Zabeth : « Bonjour l’ami ! Ce que tu appelles maladroitement « bicoque » n’est autre que le château de la Malartrie, fondé au XIIème siècle. Le site de la Malartrie était à l’origine un hôpital pour lépreux (ladres signifie lépreux en vieux français), mais il a subi de nombreux changements au gré des siècles. C’est à la fin du XIXème siècle que le Comte de Saint-Aulaire, ambassadeur de France en Angleterre, transforma le château dans le style renaissance qu'il arbore aujourd'hui. »

Zéchopp : « Ah très bien. Et pour mon bois ? »

Zabeth « Mon pauvre ami… Cette magnifique toiture de lauzes, la pierre utilisée pour la couverture de la toiture du château, a nécessité une charpente si solide que mon charpentier Zouti n’avait plus une latte à l’issue du chantier ! Il m’a parlé d’une masse de… Impossible de m’en rappeler : »

  1. 5kg au m2
  2. 50 kg au m2
  3. 500 kg au m2


Aidez Zabeth à retrouver l’information recherchée. Notez le chiffre de la bonne réponse qui vaut C. C = _ 

Indice : Dans « Léberou y-es-tu ? » Zarthus connaît la réponse ! »

Zabeth : « Merci ! Il vous faudrait quitter le bourg pour la forêt si vous voulez trouver du bois. Prenez ce tonneau de vin de Domme, vous en tirerez un bon prix à Libourne ! »

Empruntez la route de droite qui monte dans le village en N44° 49.629' E1° 10.744', puis tournez à droite en N44° 49.624' E1° 10.808' en direction du point suivant.

 

4. Un tragique accident (N44° 49.597' E1° 10.868')

Zéchopp : « Salut Zektonic ! Je cherche du bois pour ma gabare, tu ne saurais pas où je pourrais en trouver ? et si tu as des marchandises à expédier, je suis ton Poï’z ! Mais que fais-tu le nez collé à la falaise ? »

Zektonic : « J’étudie la roche pardi ! Pas envie qu’un nouvel accident ne se produise… »

Zéchopp : « Oh tu sais j’ai l’habitude, faut pas t’en faire pour moi ! Ma gabarre sera réparée en moins de deux, du moins dès que j’aurai trouvé du bois… »

Zektonic : « Tu sais que le monde n’est pas « zechoppocentrique » ? Je parlais de l’effondrement d’une partie de la falaise qui s’est produit en 1957. Plusieurs milliers de m3 de roche sont tombés sur le village, entraînant la mort de 3 personnes, la destruction de plusieurs habitations, et coupant la route pendant plusieurs années »

Zéchopp : « Ah je vois… Désolé ! Mais que s’est-il passé ?

Zektonic : « Un seul mot : érosion. Une malheureuse dissolution de la calcite, ou carbonate de calcium pour les intimes, un minéral servant de liant dont la dissolution entraîna une fracture de la roche. De nombreux travaux de sécurisation furent menés par la suite. La falaise est aujourd’hui régulièrement sondée, mais cela n’empêche pas les accidents… Dernier en date : effondrement de la voûte du fort troglodyte en 2011, sans victime heureusement. »

Zéchopp : (à vous) « ça m’apprendra à poser des questions ! »

Zektonic : « Comme tu le vois j’ai du travail, et de bois je n’en ai point. Cependant j’aurais bien quelques échantillons de roche à expédier à Bordeaux moyennant rétribution bien sûr, mais j’aimerais d’abord être certain que tu prends bien les choses au sérieux ! Sais-tu seulement pendant combien d’années la route a été coupée après l’éboulement de 1957 ? »

Bluffez Zektonic en trouvant cette information qui vaut D. D = _ 

Zektonic : « Très bien, les échantillons sont à toi ! Va trouver Zéroïk un peu plus loin, il aura peut-être du bois pour toi ! »

 

5. Le fort troglodyte (N44° 49.580' E1° 10.937')

Zéchopp : « ZÉROIKKKK !! TU ES LÀ ??? »

Zéroïk : « Salut Zéchopp ! Ne monte pas, c’est trop dangereux… je m’apprêtais justement à descendre. »

Zéchopp : « Tu montes la garde ? De quoi as-tu peur au juste ? »

Zéroïk : « D’absolument rien qui puisse venir de la rivière ! La Roque Gageac était, est, et restera imprenable, foi de Zéroïk ! L’érosion en revanche, c’est une autre histoire. »

Zéchopp : « Que veux-tu dire ? »

Zéroïk : « Le fort est adossé contre la falaise, stratégiquement installé entre le roc et la Dordogne. L’enceinte fortifiée de la ville est également blottie entre la falaise et le fleuve, défendue par des portes ancrées dans l’enceinte à l’Est et à l’Ouest. La bande de terre qui y mène, si étroite, empêche toute attaque massive des assaillants. Rajoute à cela des maisons fortifiées dont les meurtrières sont tournées vers le fleuve, et tu comprendras aisément comment Normands puis Anglais ne réussirent jamais à prendre la ville ! »

Zéchopp « hum je vois… Zektonic m’a parlé des problèmes d’érosion de la falaise, c’est dommage. Je l’aurais bien visité ce fort ! Aurais-tu à tout hasard du bois à me céder ? »

Zéroïk « Il doit peut-être rester quelques épaves des embarcations qu’utilisaient les Normands pour remonter le fleuve dès la seconde moitié du IXème siècle… Comment appelaient-ils leurs bateaux déjà ? »

Trouvez le nom de ces embarcations en vous aidant des panneaux d’information à votre disposition, et comptez le nombre de lettres qui composent ce mot au singulier. Le chiffre obtenu vaut E. E = _ 

Indice : les Normands étaient également appelés Vikings…

Zéroïk « Maintenant que j’y pense, ça fait plus de 1000 ans… Non, désolé, je ne peux pas t’aider. La forêt n’est pas très loin, il te faut juste passer sous le manoir de Tarde et continuer sur le chemin. »

Zéroïk « Et si jamais tu arrives jusqu’à Libourne, j’aurais bien besoin d’un ou deux barils de poudre ! »

Suivez le chemin et passez sous le passage voûté du Manoir de Tarde.
 

6. Le manoir de Tarde (N44° 49.565' E1° 10.962')

Zéchopp : « Ah Zouti, tu tombes bien ! Il me faudrait du… »

Zouti : « Chutt ! attends deux minutes s’il te plait, je termine mon inventaire. Je disais donc : Un logis en équerre, une tour cylindrique comportant quatre fenêtres dont deux à simple meneau, une façade à pignon triangulaire comportant… »

  1. Une fenêtre à meneaux croisés et une fenêtre à simple meneau.
  2. Deux fenêtres à meneaux croisés.
  3. Deux fenêtres à simple meneau.

Aidez Zouti dans son inventaire en trouvant la bonne réponse. Notez le chiffre de la réponse qui convient. Ce chiffre vaut F. F = _ 

Zouti : « Merci du coup de main ! Belle maison n’est-ce pas ? Il s’agit d’un manoir familial dans lequel vécut Jean Tarde au début du XVIIème siècle, chanoine de la cathédrale de Sarlat qui occupa notamment ses loisirs à la recherche scientifique, dont la géographie et l'astronomie. Il fut l’auteur des premières cartes de la région, et un grand ami de Galilée qui lui offrit une des premières lunettes astronomiques ! »

Zéchopp : « En parlant de carte, tu ne saurais pas où je puis trouver du bois ? Ma Gabare prend l’eau, et j’ai de la marchandise à livrer ! »

Zouti : « Je vais te donner un coup de main si tu veux ! Suis-moi, je sais où trouver ton bonheur !»

Suivez Zouti en prenant la route qui monte sur la gauche juste après le passage voûté. Prenez à gauche en N44° 49.502' E1° 11.256'. Prenez garde aux plus petits, le sentier ne dispose pas de garde-corps !
 

7. Le sentier boisé (N44° 49.569' E1° 11.401')

Zouti : « Salut Zouch ! Aurais-tu une ou deux grumes de bois pour notre ami Zéchopp le naufragé ? Son embarcation prend l’eau, il lui faut réparer s’il veut rejoindre Libourne. »

Zouch : « Ça dépend : c’est pour du durable ou du provisoire ? 

Zéchopp : « Que veux-tu dire ? »

Zouch : « Et bien que si c’est pour être transformé en bois de chauffage à l’arrivée, je te donnerai plutôt du tremble, de l’aulne ou encore du bouleau. Si toutefois l’embarcation devait remonter le fleuve une fois ta cargaison livrée, alors nous pourrions partir sur des essences un peu plus nobles. »

Zéchopp : « Je tiens cette embarcation de mes ancêtres gabariers, elle n’en est pas à son premier rafistolage… »

Zouch : « Dans ce cas nous partirons sur une essence qui peut-être au choix pédonculé, truffier, liège ou bien sûr vert en Périgord Noir ! Tu vois naturellement de quelle espèce je veux parler ? À ne pas confondre avec son homophone qui ne flotte pas hi hi ! »

Trouvez le nom commun de ces différentes espèces d’arbres, et comptez le nombre de lettres qui le compose. Le chiffre obtenu vaut G. G = _ 

Indice : la boucle qui vous permettra de rentrer à bon port porte son nom !

Zéchopp : « C’est parfait Zouch, merci beaucoup ! Cap sur la ville à présent »

Empruntez le chemin qui redescend en direction de Gageac en suivant la flèche jaune. Prenez deux fois à droite en N44° 49.457' E1° 11.388', puis retrouvez le chemin emprunté un peu plus tôt en N44° 49.502' E1° 11.256' jusqu’au Manoir Tarde où vous prendrez le chemin à gauche qui descend vers le jardin exotique.
 

8. Le jardin exotique (N44° 49.547' E1° 11.006')

Zéchopp : « C’est incroyable ! Regarde toutes ces espèces Zouti ! des cactus, des cocotiers, des bananiers… Si seulement je pouvais ramener quelques-unes de ces espèces à Libourne, je pourrais narrer des récits de voyage fantastiques à mes acheteurs ! Des aventures où j’aurais bravé les océans à la recherche d’espèce rares… et cela me permettrait de rentrer dans mes frais accessoirement ! »

Zarthus : « Tu ne perds pas le Nord ! Malheureusement pour toi, ce n’était pas vraiment l’idée de Gérard Dorin lorsqu’il créa ce jardin. Exposé plein sud, le village jouit d'un microclimat exceptionnel, la falaise renvoyant la nuit la chaleur emmagasinée le jour. »

Zarthus : « je vais tout de même te confier deux plantes exotiques, tu pourras en garder une si tu livres la seconde à bon port. Mais avant cela, j’ai une petite devinette pour toi : Qu’est-ce qui aurait sûrement choisi ce décor s’il avait existé sur terre ? »

Répondez à la devinette de Zarthus comme le fit Gérard Dorin en créant ce jardin. Comptez le nombre de lettres qui compose le nom obtenu. Le chiffre obtenu vaut H. H = _ 

Indice : plaque sur un mur

Zéchopp : « Super, j’ai tout ce qu’il me faut pour repartir ! Merci encore les amis ! »

9. La cache !

Equation finale :
N44° (B/C-F).(C)(E-1)(A-2) E1°11.(D-2)(G)(H+1)

Bravo, vous venez de terminer le parcours !

A bientôt pour de nouvelles aventures avec les Poï’z !

 

Additional Hints (No hints available.)



 

Find...

79 Logged Visits

Found it 70     Write note 8     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 4 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.