Skip to Content

<

Voyage dans le Moustérien

A cache by Terraaventura Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 12/19/2018
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: regular (regular)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Laissez-vous tenter par cette expérience geocaching en Nouvelle-Aquitaine orchestrée par les Poï'z ! Partez à la rencontre de Zabeth, Zéroïk, Zilex et les autres... qui vous feront découvrir des histoires et le patrimoine du territoire. http://www.terra-aventura.fr/

Cette multi fait partie d'un ensemble de plus de 300 caches sur la Nouvelle-Aquitaine !
Infos pratiques :
Distance :  2,5 kms Durée : - 2h
Ne laissez pas de TB ou geocoin dans une boîte Terra Aventura, il y a beaucoup de moldus et votre objet voyageur risque de disparaître.
Si vous voulez déclarer vos découvertes sur l'application "Terra Aventura", pensez à relever le mot mystère sur la 2ème de couverture du logbook.
 

Zéïdon « Chers aventuriers, bienvenue au Moustier, un site mondialement connu…au moins pour son nom ! Situé sur la commune de Peyzac-le-Moustier riche en vestiges préhistoriques, ce lieu-dit donna ainsi son nom à une civilisation du Paléolithique : le Moustérien. Ce territoire, niché au creux de la vallée de la Vézère, a tissé des liens étroits avec l’eau, et c’est par ce biais que je vous propose aujourd’hui de le découvrir ! À tout de suite ! »

Zaitek : « Nous vous conseillons de télécharger les données du parcours avant de vous rendre sur le site, le réseau étant parfois capricieux ! Belle balade ! »

 

1. La Place du Moustier (N44° 59.631' E1° 03.569')

Zéïdon « Zalut Sabeth hi hi ! Tu tombes bien, je fais découvrir Le Moustier à nos amis, et je sèche – un comble pour moi – sur l’histoire du bourg, tu peux nous aider ? »

Zabeth « Bonjour Zéïdon ! Avec grand plaisir ! Vous voici face à l’Eglise Saint-Robert, une église du XIIème siècle classée monument historique dont l’architecture en fait pourtant l'une des plus simples du Périgord ! Cette église était l’ancienne chapelle romane d’un moutier, ou monastère, ce qui donna son nom à la paroisse du Moustier-Saint-Robert. En 1793, la réunion de 3 paroisses donna naissance à la commune de Peyzac-le-Moustier. »

Zéïdon « Et cette belle bâtisse derrière nous ? Elle date de quand d’après toi ? Serait-ce une date que je vois sur le linteau de la porte ? »

Trouvez l’année de construction de la bâtisse. Additionnez les chiffres qui composent cette année, et notez le nombre obtenu qui vaut A. A = __ 

Zabeth « Vous ne manquerez pas d’observer les trois lucarnes à la Mansard, à frontons et jambages sculptés. Combien d’entre-elles arborent une coquille sur leur fronton ? »

Comptez le nombre de lucarnes arborant une coquille, et notez le chiffre obtenu qui vaut B. B = _ 

Zabeth « En revanche je vais peut-être vous décevoir, mais je ne sais absolument pas pourquoi ce canon est placé là ! »

 

2. Le Canon (N44° 59.631' E1° 03.569')

Zéchopp « (qui sort de nulle part) Des canons ? Des canons à charroyer ? Livraison par Chronopoï’z en deux jours depuis la forge d’Ans, vous ne trouverez pas meilleure offre sur le marché ! »

Zabeth « Plaît-il ? »

Zéïdon « Zéchopp a pris le train en marche, c’est le problème avec les bateliers ! Nos amis aventuriers voudraient connaître l’histoire de ce canon, tu peux nous aider Zéchopp ? »

Zéchopp « Ah… Ce type de canon date du XVIIIème. Il s’agit d’une réplique, un don des descendants des maîtres de forge qui les fabriquèrent du XVII au XVIIIème siècle pour le compte de l’Arsenal de Rochefort. Les canons étaient coulés à la forge d’Ans, puis transportés sur chariot jusqu’au Moustier où ils étaient alors chargés sur nos embarcations à fond plat ! »

Bluffez Zéchopp en trouvant l’année de fabrication de cette réplique de canon. Additionnez les chiffres qui composent cette année, et notez le nombre obtenu qui vaut C. C = __ 

Zéchopp « Ah j’aurais dit 1779, merci pour l’info ! Le Moustier était en quelque sorte une plaque tournante de l’industrie du fer en Périgord, et ce grâce à la Vézère qui a longtemps constitué une voie de communication primant sur les routes…»

Zéïdon «…et elle offrait des conditions propices à l’occupation humaine dès la préhistoire, ça tombe bien, c’est l’objet de notre prochaine étape ! »

Traversez la route en direction du point suivant.

 

3. Le site préhistorique (N44° 59.649' E1° 03.589')

Zéïdon « Zilex !? Que fais-tu dans cette cavité dans la falaise ? »

Zilex « J’ai égaré mon racloir, je regarde si je ne peux pas en trouver un autre ! Mes ancêtres ont vécu ici comme tu le sais sans doute ! »

Zéïdon « Quelle drôle d’idée tout de même d’être venu s’installer ici ! »

Zilex « C’est un peu de ta faute ! »

Zéïdon : « Comment ça ? »

Zilex « C’est l’érosion provoquée par l’eau qui a creusé cette vallée dans la roche calcaire, dessinant ces falaises truffées de cavités. Ces cavités naturelles qui disposaient d’une exposition favorable à l’abri des vents du nord et d’ouest, ont constitué autant d’abris et de grottes pour l’homme à la préhistoire. Ne surnomme-t-on pas la Vézère la Vallée de L’Homme ? »

Zéïdon « Très juste ! Peux-tu nous en dire un peu plus sur ce site ? »

Zilex : « Exploré dès 1863, ce site mondialement connu a donné son nom à une époque, le Moustérien. Il s’agit d’un gisement constitué de deux abris superposés, distants de 14 mètres environ. Contrairement aux grottes profondes telles que Lascaux qui étaient bien souvent utilisées à des fins artistiques, les abris sous-roches servaient d’habitation. De nombreux artéfacts (objets fabriqués par l'homme) en pierre y ont été retrouvés, tels que des racloirs et autres grattoirs. Les préhistoriens parlent d’industrie lithique, lithos signifiant la pierre, d'où le terme du Paléolithique, qui désigne l'âge de la pierre taillée, le Néolithique désigne quant à lui l'âge de la pierre polie. En 1908, la sépulture d’un homme de Néandertal fut découverte dans l’abri inférieur. Des restes de faunes sont attribués à des espèces contemporaines de Néandertal : aurochs, bisons, rhinocéros laineux… »

Zéïdon : « Combien de personnes sont à l’origine de la découverte du site en 1863 ? »

Trouvez l’information et notez le chiffre obtenu qui vaut D. D = _ 

Indice : la plaque commémorative visible un peu plus tôt sur le sentier pourra vous être d’une grande aide.

Poursuivez sur le chemin.

 

4. Les trous de boulins (N44° 59.672' E1° 03.647')

Zilex : « Si vous observez la falaise à gauche du chemin, vous pourrez observer dans la paroi des trous de boulin. Ces cavités ne sont pas naturelles, et pour cause :

  1. Le boulin est une pièce de charpente en bois engagée dans la maçonnerie par une ouverture appelée trou de boulin. Ces marques attestent de la présence de l’homme sur ce site à l’époque médiévale.
  2. Il s’agit d’impacts de boulets de canons tirés depuis la Vézère. Il fallait bien les tester ces canons avant de les expédier !
  3. Les boulins sont des oiseaux typiques de la Vallée de la Vézère qui creusent la roche calcaire afin d’y aménager leur nid.
  4. Il s’agit de cavités naturelles, tout simplement !

Trouvez le numéro de la bonne réponse qui vaut E. E = _ 

Poursuivez sur le chemin puis traversez la route et empruntez le chemin de l’autre côté de la route en N44° 59.686' E1° 03.711'.

 

5. La Roque Saint-Christophe (N44° 59.662' E1° 03.809')

Zilex : « Vous pouvez à présent apercevoir le fantastique site de la Roque Saint Christophe, le plus grand site troglodyte d’Europe encastré dans la falaise à près de 80 mètres de hauteur ! »

Zéïdon : « La falaise a été façonnée au gré du temps par une succession d’épisodes de gel et de dégel et par l’érosion provoquée par la rivière. Il en résulte une centaine d'abris sous-roche et de longues terrasses aériennes ! »

Zilex : « L'homme y est attesté dès la préhistoire il y a - 55 000 ans dans les cavités naturelles. De nombreuses fouilles permirent d’y retrouver des silex taillés, des os gravés, des armes et autres outils préhistoriques, ainsi que des sépultures. »

Zéroïk : « Au Moyen-âge, la falaise deviendra une véritable cité troglodytique. Un fort y est fondé au Xème siècle pour résister aux invasions des Normands, les fameux Vikings. La garnison pouvait ainsi contrôler la vallée et interdire, à l'aide de projectiles, le trafic

sur la rivière qui coulait directement au pied du rocher… Un fossé naturel en quelque sorte ! Le site fut habité jusqu’à la fin de la Renaissance. Aujourd’hui le site est privé mais il se visite moyennant quelques écus. »

Zéïdon : « Tu tombes toujours à pic Zéroïk ! Zilex nous disait tout à l’heure que La Roque Saint-Christophe est le plus grand site troglodyte d’Europe, mais quelle est sa longueur ?

  1. 100 mètres
  2. 500 mètres
  3. 1 kilomètre

Trouvez le numéro de la bonne réponse qui vaut F. F = _ 

Poursuivez sur le chemin puis prenez à droite en N44° 59.601' E1° 03.964', puis tournez à gauche en N44° 59.591' E1° 03.887'.

! Attention ! Vous devez longer la route d706 sur quelques dizaines de mètres jusqu’en N44° 59.573' E1° 03.918' où vous prendrez à droite en direction du point suivant.

 

6. Le Port du Moustier (N44° 59.496' E1° 03.887')

Zéïdon : « Et voici à présent ma belle Vézère ! Elle prend sa source sur le plateau de Millevaches, le « château d'eau de la France ». Longue de 211 km, elle traverse deux départements, la Corrèze et la Dordogne, avant de se jeter dans la rivière Dordogne. Si vous descendez jusqu’à son lieu de confluence à Limeuil, vous pourrez constater que son eau est plus ocre que celle de la Dordogne : cette couleur provient des limons présents dans l'eau qui confèrent à la vallée sa grande fertilité. »

Zéchopp : « C’est au Port du Moustier, aujourd’hui disparu, que s’achevait la route des canons. Comme je vous le disais tout à l’heure, les canons étaient forgés dans la vallée de l’Auvézère qui n’était malheureusement pas navigable. De solides chariots devaient ainsi transporter les canons, qui pesaient parfois jusqu’à plusieurs tonnes, jusqu’au Port du Moustier. Le voyage durait jusqu’à deux jours ! »

Zéïdon : « Et ensuite, ils étaient embarqués sur des gabarres ? »

Zéchopp : « En quelque sorte oui, mais on ne les appelait pas comme ça ! Il s’agissait de bateaux de rivière typiques du haut pays, solides et peu coûteux à fabriquer. Comme les gabarres, ils étaient à fond plat… Zisséo me disaient récemment que leurs tonnages étaient d’environ 20 à 40 tonneaux en moyenne… Mais comme nous transportions essentiellement des canons et autres pièces de forge, je ne peux pas te dire si c’est vrai ! »

Zéïdon « Elle est bien bonne celle-là ! Le tonnage, c’est la mesure de la capacité de transport d’un bateau ! Un tonneau est équivalent à 2,83 m3 voilà tout ! »

Zéchopp « Et en plus j’apprends des choses, merci ! Et toi, tu connais le nom de ces bateaux ? »

Trouvez le nom de ces embarcations, et comptez le nombre de lettres qui le composent (au pluriel). Notez le chiffre obtenu qui vaut G. G = _ 

Prenez le chemin qui longe la rivière en suivant le cours de la rivière.

 

7. Vue sur le pont (N44° 59.507' E1° 03.791')

Zéïdon « La maison du passeur devant laquelle vous êtes passés à l’étape précédente fut construite en 1846. En effet, jusqu’à la construction du pont en 1872, le bac était la seule façon de traverser la rivière sans se mouiller les pieds ! »

Zéïdon « De combien d’arches est composé ce pont ? »

Comptez le nombre d’arches qui composent le pont, et notez le chiffre obtenu qui vaut H. H = _ 

Continuez à suivre le cours de la rivière, passez sous le pont en prenant garde au courant en période de crue, puis continuez tout droit vers le village en N44° 59.529' E1° 03.508'.

Si le passage sous le pont est impossible, vous pouvez repartir vers le village en empruntant le sentier qui coupe à travers champs au point « Vue sur le pont »)

 

8. La crue de 1960 (N44° 59.634' E1° 03.537')

Zéïdon : « La crue d’octobre 1960 est la plus forte crue jamais recensée sur la Vézère depuis 1783 ! Un tragique événement qui coûta la vie à trois personnes en Dordogne et fit de terribles dégâts. La crue avait alors atteint un niveau record de 8,90 mètres ! Les champs environnants se sont transformés en vastes étendues d’eau, atteignant jusqu’à 1 kilomètre de large ! »

Zéïdon : « Cette balade et toute cette eau m'ont donné grand soif ! Ah si seulement cette pompe à bras était fonctionnelle, je boirais bien un godet ! Mais… Qui vois-je ?!? Ce n’est pas un Poï’z qui s’y cache ? »

Un Poï’z se serait donc caché dans la pompe ! Trouvez le nom de ce mystérieux locataire, et comptez le nombre de lettres de son nom. Le chiffre obtenu vaut I. I = _ 

Zéïdon : « Super ! On va bientôt pouvoir profiter de la fontaine ! Votre aventure touche à son but, il vous faut désormais trouver ma cachette… À tout de suite ! »

 

9. La cache !

Equation finale : 
N(A+C)° (I)(G+D).(H+B)(D)(I) E(E)° 0(F).(H)(G)(H)

Bravo, vous venez de terminer le parcours !

A bientôt pour de nouvelles aventures avec les Poï’z !

 

Additional Hints (No hints available.)



 

Find...

18 Logged Visits

Found it 17     Publish Listing 1     

View Logbook

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.