Skip to Content

<

Saint-Crépin - Carlucet, pépites du Périgord Noir

A cache by Terraaventura Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 12/19/2018
Difficulty:
3 out of 5
Terrain:
3 out of 5

Size: Size: regular (regular)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Laissez-vous tenter par cette expérience geocaching en Nouvelle-Aquitaine orchestrée par les Poï'z ! Partez à la rencontre de Zabeth, Zéroïk, Zilex et les autres... qui vous feront découvrir des histoires et le patrimoine du territoire. http://www.terra-aventura.fr/

Cette multi fait partie d'un ensemble de plus de 300 caches sur la Nouvelle-Aquitaine !
Infos pratiques :
Distance :  7 kms Durée : - de 3h
Ne laissez pas de TB ou geocoin dans une boîte Terra Aventura, il y a beaucoup de moldus et votre objet voyageur risque de disparaître.
Si vous voulez déclarer vos découvertes sur l'application "Terra Aventura", pensez à relever le mot mystère sur la 2ème de couverture du logbook.
 

Zarthus : « Salut les aventuriers ! La forme ? Prêts pour une balade à la découverte des joyaux du Périgord Noir ? Je vous propose aujourd’hui un voyage un travers le temps et l’histoire des villages de Saint-Crépin et Carlucet ; une balade à travers des paysages remarquables et des chemins bucoliques ! Prêts pour l’aventure ? »

1. Love Story à Carlucet (N44° 57.636' E1° 17.898')

Zabeth : « Très chers amis, bienvenue à Carlucet ! Ce charmant petit village doit sa renommée à son église Sainte-Anne, édifice romanobyzantin érigé au XIIème siècle, ainsi qu’à son cimetière à enfeus, des sépultures logées dans les murs de son enceinte ».

Zéroïk : « Très intéressant ! Mais dites-donc ma mie, connaissez-vous la signification de Carlucet ? »

Zabeth : « Carlucet vient de Castelium, qui signifie site fortifié. Le village est d’ailleurs placé sur un tertre…un relief si vous préférez, ce qui confirme sa vocation défensive. Autre chose ? »

Zéroïk : « (à vous, admiratif) Si en plus est devient calée en fortification… Quelle Poï’ze ! »

Zabeth : « (à Zéroïk) Et vous mon cher, connaissez-vous l’autre nom du – magnifique - clocher porche de cette église, lieu qui fait notamment transition entre le profane et le sacré ? »

Donnez discrètement un coup de main à Zéroïk afin qu’il puisse briller aux yeux de sa belle. Trouvez l’autre nom du clocher porche et comptez le nombre de lettres qui compose ce nom. Le chiffre obtenu vaut A. A = _ 

Indice : la réponse se trouve dans le clocher porche

Zabeth : « (à vous) Un preux chevalier qui n’en oublie pas d’être cultivé… Quel Poï’z ! »

Zarthus : « Dites-moi les tourtereaux, désolé de vous déranger, nous partons en direction de Saint-Crépin, auriez-vous un itinéraire à nous recommander ? »

Zabeth : « Par les Roumevies pardi !»

Zéroïk : « (en même temps) Par les Roumevies pardi ! »

Zarthus : « … Je crois qu’il est temps pour nous de partir ! Cette église va finir par leur donner des idées d’union qui sait ! » 

Quittez la place du village et dirigez-vous vers l’Est jusqu’en N44° 57.641' E1° 17.970' où vous prendrez la direction de SAINT CRÉPIN PAR LES ROUMEVIES, puis le chemin de gauche qui descend dans la vallée en N44° 57.735' E1° 17.993'

 

2. La plantation mystère (N44° 57.716' E1° 17.956')

Zarthus : « Salut Zéfaim ! Que fais-tu à 3 pattes dans l’herbe ? tu as perdu quelque chose ? »

Zéfaim : « En quelque sorte… je cherche des Suillia, pour… enfin tu sais quoi ! »

Zarthus : « Hum je vois ! SUILLIA GIGANTEA ! Mais je doute que nos amis sachent de quoi il s’agit ! Si ? »

Bluffez Zarthus et Zéfaim en trouvant la bonne réponse parmi les propositions suivantes :

  1. Il s’agit d’une variété de noix utilisée pour réaliser de l’huile : la plantation est une noyeraie
  2. Il s’agit d’une variété de mouche qui cherche à pondre ses œufs au-dessus des truffes, l’or noir du Périgord : la plantation est une truffière
  3. Il s’agit d’une baie de genévrier, épice utilisée en cuisine et dans la fabrication du gin : la plantation est une genévrière
  4. Il s’agit de petites fleurs utilisées en gastronomie : la plantation est une prairie

Notez la bonne réponse qui vaut B. B = _ 

Info : Respectez le travail et les propriétés des agriculteurs en restant scrupuleusement sur le chemin, merci.

 

3. Le Lavoir (N44° 57.743' E1° 17.875')

Zarthus : « Tiens, un lavoir ! Mon ami Zéïdon ne devrait pas être loin ! »

Zéïdon : « Plop ! ça mousse ? »

Zarthus : « Et bien pas trop selon toute vraisemblance… depuis la démocratisation des machines à laver le linge, femmes et enfants ont l’air d’avoir déserté le site non ?  »

Zéïdon : « À qui le dis-tu ! Je dois dire que je me sens parfois un peu seul avec mes tritons ! ‘Fallait voir comment ça discutait à l’époque ! Les femmes descendaient du village armées de brouettes remplies de linge, accompagnées de leurs enfants qui profitaient du lieu pour réaliser les 400 coups. Elles lavaient le linge et échangeaient les potins du moment : impossible de rater une info pour quiconque tendait l’oreille ! »

Zarthus : « De combien de bassins est composé ce lavoir ? »

Comptez le nombre de bassins et notez le chiffre obtenu qui vaut C. C = _ 

Reprenez le chemin en direction du point suivant. Vous traverserez notamment une combe, une zone cultivable flanquée de reliefs où la moindre parcelle de terre était ainsi exploitée. Continuez tout droit en N44° 57.868' E1° 17.583', puis à nouveau tout droit en remontant vers Les Roumevies en N44° 57.871' E1° 17.380'

 

4. Les Roumevies (N44° 57.840' E1° 17.264')

Zarthus : « Traversez à présent les Roumevies et observez le pignon Sud-Ouest de la grange. Ce bâtiment dispose d’une plage d’envol de pigeons, et de cavités dans le mur, des boulins, qui faisaient office de nid pour les couples de volatiles. »

Zahan : « Bonjour Zarthus ! L’élevage de pigeons était très important autrefois. Élevé pour la qualité et la saveur de sa chair, sa fiente, la colombine, était également très prisée par les paysans qui l’employaient comme un fertilisant pour leurs cultures vivrières.

Avant la révolution, le nombre de boulins possédé était proportionnel à la surface des terres exploitées. Les volatiles se nourrissant des semences et du grain trouvés dans les champs environnant, leur possession fut réglementée afin de limiter l’impact sur l’agriculture. Après la révolution, ce privilège nobiliaire fut aboli, et les pigeonniers se démocratisèrent progressivement jusqu’à devenir un classique de l’habitat paysan. »

Zarthus : « Jusqu’à combien de pigeons pouvait accueillir ce pigeonnier ? »

Faites vos calculs et notez le nombre obtenu qui vaut D. D = _ 

Indice : Attention question piège : les pigeons sont en couple ! 

Reprenez la route et suivez le balisage jaune en empruntant la route vers le sud en N44° 57.837' E1° 17.232', puis tournez à droite en N44° 57.771' E1° 17.248' jusqu’au point suivant.

 

5. La noyeraie (N44° 57.770' E1° 17.095')

Zarthus : « La noix est une des nombreuses richesses du Périgord. Si l’Isère est aujourd’hui le plus grand producteur, sa culture a marqué le développement du département. Ainsi, si tout est bon dans le cochon, tout est de choix dans la noix ! Les cerneaux étaient bien évidemment consommés, mais également pressés et transformés en huile destinée à alimenter les lampes à huile et à fabriquer du savon. Les coquilles broyées, très abrasives, étaient utilisées dans l’industrie. La ronce de noyer est quant à elle très prisée des ébénistes ! Les feuilles sont mêmes utilisées pour préparer le fameux vin de noix ! Tout y passe ! Mais attention, un proverbe dit qu’il y a une chose qu’il ne faut pas faire à l’ombre d’un noyer, quelle est-elle ? »

Identifier « l’activité » à ne pas faire sous un noyer, et comptez le nombre de lettres qui compose ce verbe. Le chiffre obtenu vaut E. E = _ 

Reprenez le chemin en allant tout droit en N44° 57.772' E1° 17.093', puis à gauche en N44° 57.828' E1° 17.026', à nouveau à gauche en N44° 57.815' E1° 16.616' et empruntez la route qui descend jusqu’à St-Crépin en N44° 57.605' E1° 16.505'.

 

6. Vue sur le Château de Lacypierre (N44° 57.543' E1° 16.643')

Zarthus : « Quelle vue magnifique vous ne trouvez pas ? Nous voici à présent au manoir de Lacypierre… Mais, ce n’est pas Zabeth que je vois là-bas ? Zabeth ? Comment as-tu fait pour arriver avant nous ?

Zabeth : « Avec l’union des villages de St-Crépin et Carlucet en 1824, il a tout simplement fallu me dédoubler ! »

Zarthus : « Quoi ? Mais comment ? Il y aurait donc deux Zabeths ?? »

Zabeth : «  Non. J’ai juste pris l’itinéraire « bis » que vous emprunterez tout à l’heure pour rentrer sur Carlucet hi hi »

Zarthus : « Oh tu sais, avec la Pierre des Sages et le Médaillon de Z, on peut s’attendre à tout ! Quel magnifique château en tout cas !»

Zabeth : « Il s’agit d’un édifice dont les soubassements datent du XIIIème siècle. La tour hexagonale a été reconstruite au XVème, suite à sa destruction lors de la guerre de cent ans.

Son nom, Lacypierre, est un héritage de la famille Bénié de Lacypierre qui pris ce fief de la fin du XVème jusqu’au milieu XIXème. Cet édifice aurait pu être détruit à la Révolution suite à l’émigration de Guillaume Bénié, garde du corps du roi ayant prêté serment, qui décida de quitter la France par respect de son serment. C’était sans compter la ténacité de ses deux sœurs, Annie et Marie Lacypierre, qui bataillèrent afin de faire valoir leurs droits et préserver ce petit bijou du patrimoine ! En 1968, M et Mme Lebon l’acquièrent et le restaurent progressivement. Mme Lebon l’habite toujours aujourd’hui, et propose quelques visites absolument pa-ssio-nnantes ! »

Zarthus : « C’est tentant ! Et ce cadran solaire sur la façade ? »

Zabeth : « Le cadran solaire a été rénové par M et Mme Lebon, et une devise faisant référence au temps y fut inscrite, comme le veut l’usage. Saurez-vous d’ailleurs trouver la bonne réponse parmi les propositions ci-dessous ? »

  1. « Carpe Diem » : Profite de l’instant présent !
  2. « Festina lente » : Hâte toi lentement !
  3. « Sine Sole Nihil Sum » : Sans soleil, je ne suis rien !
  4. « Benedicta Hora Que Fugit » : Que soit bénie l’heure qui passe !

 Notez la bonne réponse qui vaut F. F = _ 
 

7. La tour hexagonale (N44° 57.545' E1° 16.649')

Zarthus : « Dis-moi, elle ne penche pas un peu cette tour ? »

Zabeth : « Bien vu Zarthus ! Zouti pense qu’il s’agit d’un problème de fondations : à l’arrière la tour repose sur la roche, tandis qu’à l’avant elle ne repose que sur de la glaise… La tour a probablement dû basculer très tôt, en « faisant sa place » lors de sa construction ! »

Zarthus : « Et pourquoi le haut de la tour hexagonale est-il blanchi ? »

Zabeth : « Pour faire des économies sur la « Dime au rat » si je puis dire ! »

Zarthus : « La dimoquoi ??? »

Zabeth : « La dime-au-rat, la part du grain versée aux rongeurs si tu préfères ! Je t’explique : la tour escalier s’achève par une coupole en pierre depuis laquelle le seigneur pouvait accéder à son « trésor » : une pièce, uniquement accessible à l’aide d’une échelle, où il conservait ses archives ! Étaient ainsi précieusement conservés les actes qui authentifiaient sa seigneurie, les livres terriers : des registres sur lesquels le seigneur enregistrait ses rentes foncières, etc. »

Zarthus : « Mais quel est le rapport avec les rats ? »

Zabeth : « J’y viens ! Ces parchemins constituaient la richesse du seigneur. Les rongeurs qui proliféraient à l’époque ne faisaient pas la différence entre du grain, du vulgaire papier et des livres de comptes ! Une fois enduite, la tour devenait inaccessible aux rongeurs ! »

Zarthus : « Incroyable ! »

Zabeth : « Observe à présent le linteau de la porte de la tour. Tu t’y connais en héraldique ?

Zarthus : « Non désolé, cette espèce ne me dit rien ! C’est une plante grasse peut-être ? »

Zabeth : « Pas du tout ! Il s’agit de la science des blasons ! Les armoiries des Lacypierre sont ici taillées dans la pierre. Je te propose un petit quizz : à partir des affirmations ci-dessous, quelle est celle qui décrit parfaitement le blason des Lacypierre ? Une petit astuce pour t’aider : lorsque le blason n’est pas coloré, c’est le dessin qui révèle la couleur ! Des rayures horizontales révèlent un fond bleu ou « azur » tandis que des rayures verticales annoncent un fond rouge ou « de gueules ».

  1. D'azur plain chargé d'un besant d’or en abîme
  2. De gueules plain chargé d'un besant d’or en abîme
  3. D'azur plain chargé de 3 besants d’or et d’un croissant d’argent en abîme
  4. De gueules plain chargé de 3 besant d’ors et d’un croissant d’argent en abîme.

Notez la bonne réponse qui vaut G. G = _ 

Zabeth : « Bravo ! Allez, je vous raccompagne ! »

Quittez le château de Lacypierre, passez devant l’église et la façade du presbytère tout en observant, à nouveau, un magnifique toit de lauzes typique de la région. Il est temps de repartir vers Carlucet : prenez le chemin à droite en N44° 57.500' E1° 16.746', puis à gauche en N44° 57.440' E1° 16.751'. Poursuivez tout droit en N44° 57.427' E1° 16.837', puis prenez à gauche en N44° 57.247' E1° 16.843'.

 

8. Le bâtiment mystère (N44° 57.255' E1° 16.891')

Zarthus : « Observez le grand bâtiment sur le bord du chemin, aujourd’hui transformé en simple hangar. Il s’agit d’un édifice typique du Périgord, qui témoigne de l’activité agricole qui régnait ici au siècle dernier. Quel est ce bâtiment ? »

  1. Un moulin à huile de noix
  2. Une forge et sa halle à charbon
  3. Une distillerie
  4. Un séchoir à tabac

Notez la bonne réponse qui vaut H. H = _ 

Reprenez le chemin jusqu’en N44° 57.204' E1° 17.283' où vous tournerez à gauche, puis à droite pour emprunter la route en N44° 57.226' E1° 17.336' que vous suivrez, avec prudence, jusqu’au point suivant.

 

9. Une carrière pleine de surprises ! (N44° 57.227' E1° 17.409')

Zarthus : « Cette carrière d’extraction de la castine, une roche autrefois utilisée dans la sidérurgie comme épurateur du minerai de fer mais également comme matériau de revêtement, fut l’objet de toutes les attentions en 1996. M. Jean-Louis Minard, retraité agricole et propriétaire de la castinière, y découvrit un crâne ainsi qu’une coupelle et un gobelet en terre-cuite ! »

Zabeth : « Des fouilles y furent alors entreprises. Elles révélèrent la présence d’une sépulture mérovingienne, attestée par deux archéologues du service régional de l’archéologie ! En 1983, un second squelette fut découvert à quelques mètres de là. »

Zarthus : « hâtons-nous, il me tarde de retrouver ma grotte ! »

Quittez la route en empruntant le chemin sur la gauche en N44° 57.230' E1° 17.421'. Poursuivez à droite en N44° 57.329' E1° 17.464' puis à gauche en N44° 57.543' E1° 17.663' et enfin à droite en N44° 57.566' E1° 17.675', à proximité du bief qui alimentait autrefois un moulin. Poursuivez sur le chemin qui remonte vers Carlucet jusqu’au point suivant.                                                        

 

10. La cabane en pierre sèches (N44° 57.582' E1° 17.778')

Zarthus : « Une borie ! »

Zabeth : « Oh Zarthus, pas ça… Pas aujourd’hui, pas maintenant, pas après tout ce que tu as fait ! Désolée de te contredire, mais il s’agit d’une cabane en pierre sèches ! »

Zarthus : « Oui c’est bien ça, une borie ! »

Zabeth : « Et c’est pourtant une erreur ! Borie vient de l’occitan boria qui signifie « ferme », tandis que cabane vient de cabana qui signifie petit bâtiment en pierre sèche ! »

Zarthus : « Je suis confus ! Toujours est-il que ces constructions servaient d’abris aux bergers et autres paysans, et que ces derniers s’en servaient pour remiser leurs outils ! Certaines bori….pardon cabanes en pierre sèche pouvaient également abriter des puits, four à pain, citernes… »

Zabeth : « Tu as vu ces niches aménagées à l’intérieur des murs ? Il s’agit de simples rangements, aménagés par coquetterie, l’éventuelle lampe étant la plupart du temps suspendue à un bâton enfiché dans la muraille. Combien en comptes-tu ? »

Comptez le nombre de niches (sans compter les petites aérations) et notez le chiffre obtenu qui vaut I. I = _ 

 Quittez les lieux en empruntant la barrière à bétail, puis faites l’ascension du tertre jusqu’à retrouver Carlucet et la cachette de Zarthus !


11. La cache !

Equation finale : 
N(F)(H)° (I)(D-C).(E)(B)(E+C) E(C)°(C)(A).(G*G)(B)0

Bravo, vous venez de terminer le parcours !

A bientôt pour de nouvelles aventures avec les Poï’z !

 

 

Additional Hints (No hints available.)



 

Find...

20 Logged Visits

Found it 19     Publish Listing 1     

View Logbook

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.