Skip to content

<

Les roches orbiculaires - Lille

A cache by clYk Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 03/10/2019
Difficulty:
2.5 out of 5
Terrain:
1 out of 5

Size: Size:   other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Earth Cache




Traduction




Cette Earth Cache a pour but de vous faire des roches particulières: les roches à orbicules.




Une roche orbiculaire, c’est quoi ?

Les roches orbiculaires sont d’origine magmatique intrusive ou extrusive, métamorphique, migmatitique ou de filons minéralisés. Elles se composent d’orbicules, d’une matrice (roche autour des orbicules et immédiatement environnante) et de la roche encaissante (la formation qui inclus la roche orbiculaire).

Les orbicules sont constitués d’un noyau central (nucléus) entouré d’une couche (orbicule simple) ou de plusieurs couches concentriques (orbicule multiple), ou d’une couche radiale.

Granite orbiculaire à couche simple de Porspoder dans le Finistère.

Granite orbiculaire à couche simple de Porspoder dans le Finistère.

Orbicules à couches multiples avec une structure radiale, du Mont-Magnet en Australie.

Orbicules à couches multiples avec une structure radiale, du Mont-Magnet en Australie.

Monzonite orbiculaire multicouche de Kangasala en Finlande.

Monzonite orbiculaire multicouche de Kangasala en Finlande.


Et c’est courant ?

Le géologue américain, David J. Leveson a été le premier à faire un recensement des roches orbiculaires ; en 1966 il avait répertorié 103 occurrences. Aujourd’hui, 334 occurrences de roches orbiculaires sur les 6 continents ont été recensées.

Ce qui en définitive est très peu courant comparé aux autres types de roches.


Un peu d’histoire

Le premier bloc volant de roche orbiculaire fut découvert en 1785 par des élèves de l’École des Ponts et Chaussées de Paris. C’est en 1809 que la première roche en place est découverte : le célèbre gisement de diorite orbiculaire de Santa Lucia di Tallano, en Corse.

Aujourd’hui, de nouvelles roches orbiculaires sont recensées mais d’autres gisements restent à découvrir. En effet, certains blocs de roches orbiculaires ont été observés, mais les gisements en place restent à retrouver.

Roche orbiculaire du gisement de Santa Lucia di Tallano en Corse.

Roche orbiculaire du gisement de Santa Lucia di Tallano en Corse.


Les types de roches orbiculaires

Il y a actuellement 43 types de roches orbiculaires répertoriées:

  • intrusives : 86%
  • extrusives : 4%
  • métamorphiques : 4%
  • autres : 6%

Les affleurements

Les formations orbiculaires constituent généralement des affleurements de petite taille (2 à 5 m2 en moyenne) sauf quelques gisements d’exception qui peuvent dépasser les 50 m2 de surface.


Bloc de diorite orbiculaire de l'affleurement de Montemor-O-Novo, au Portugal.


Les orbicules

Les orbicules sont de forme sphéroïdale, ellipsoïdale, irrégulière ou pyriforme. Ils sont parfois déformés ou réduits en fragments ; certains sont partiellement assimilés par la matrice.

Syenodiorite orbiculaire, montrant des orbicules dissouts lors de la mise en place de la matrice, Virvik, région de Porvoo (Finlande).

Syenodiorite orbiculaire, montrant des orbicules dissouts lors de la mise en place de la matrice, Virvik, région de Porvoo (Finlande).


Leur dimension varie de moins de 1 cm à plus de 40 cm ; ils sont étroitement serrés ou au contraire dispersés dans la matrice. Pour une occurrence donnée, les orbicules sont tous semblables ou plusieurs types peuvent se rencontrer.


Les noyaux des orbicules

Ils ont des types variés:

  • identique à la matrice (à grain fin, moyen ou grossier)
  • identique à la roche encaissante (à grain fin, moyen ou grossiers)
  • constitué de un ou plusieurs cristaux
  • de type schisteux
  • constitué d’un xénolite surmicacé
  • constitué d’un fragment d’orbicule
  • constitué d’un orbicule formé précocement

Orbicule simple à noyau granitique identique à la matrice. Carrière de La Clarté, Ploumanac'h, Côtes d'Armor

Orbicule simple à noyau surmicacé. Gisement, carrière de Loretto di Tallano en Corse.

Orbicule simple à noyau surmicacé, carrière de Loretto di Tallano en Corse.


On rencontre très souvent plusieurs types de noyaux dans un même affleurement, il est très rare qu’un gisement présente un seul type de noyau. La forme du noyau donne la dimension et la forme de l’orbicule.


Plaque polie d'un granite orbiculaire de Kangasniémi, Finlande. Les orbicules présentent plusieurs types de noyaux (schisteux, granitique...) et des couches d'épaisseurs différentes. Le nombre de couches est variable


Le cortex des orbicules

Le cortex (couches qui entourent le noyau) peut aller de une à plus de 40 couches. Les couches intérieures et extérieures ont un contact plus ou moins précis avec le noyau ou la matrice.


Hypothèses de la formation des roches orbiculaires 

Au siècle dernier, plusieurs hypothèses ont été émises pour expliquer la formation de ces roches. Certains géologues voient une origine magmatique et d’autre une origine métamorphique. Mais aucune hypothèse n’est satisfaisante pour expliquer l’origine des diverses occurrences. De nos jours, la thèse du métamorphisme est un peu abandonnée mais elle pourrait expliquer la formation de certains gisements.

Il existent aujourd’hui 7 hypothèses magmatiques et 2 hypothèses métamorphiques.


En conclusion

Les orbicules peuvent se former dans des environnements très différents. La structure des orbicules n'est pas caractéristique d’un environnement géologique donné ; des orbicules semblables peuvent être dans des roches différentes ; des orbicules différents peuvent être dans des roches semblables.

Pas simple ? Effectivement, il n’y a pas d'hypothèse qui permette de couvrir la aujourd’hui la formation de ces roches !


Quelques roches orbiculaires supplémentaires



Détail d'une plaque polie avec deux orbicules à structure tangentielle, du gisement de Espoo en Finlande.



Granite orbiculaire multicouches de Ghistorrai prés Fonni en Sardaigne.

Granite orbiculaire multicouches de Ghistorrai prés Fonni en Sardaigne.



Plaque polie de syénodiorite orbiculaires à gros orbicules, de Virvik.

Plaque polie de syénodiorite orbiculaires à gros orbicules, de Virvik.



Granite orbiculaire de Toivakka en Finlande.

Granite orbiculaire de Toivakka en Finlande.




Deux orbicules simples à noyau de plagioclase rose, de la carrière de La Claté, Ploumanac'h, Côtes d'Armor.



Granite orbiculaire simple couche montrant des orbicules déformés, de Janaillat dans la Creuse.

Granite orbiculaire simple couche montrant des orbicules déformés, de Janaillat dans la Creuse.



Plaque polie montrant les petits orbicules. Affleurement de Signal de Randon en Lozère.

Plaque polie montrant les petits orbicules. Affleurement de Signal de Randon en Lozère.



Sources

  • Geowiki
  • Dictionnaire de Géologie, d'Alain Foucault et Jean-François Raoult, Dunod, 5ème édition, 2001

Lexique

  • affleurement : surface d’un terrain géologique visible à la surface de la Terre.
  • bloc volant : bloc non lié à son substratum.
  • diorite : roche magmatique plutonique grenue composée de plagioclase, d'amphibole verte (hornblende) et de mica. Elle se distingue du granite par son absence de quartz
  • monzonite : roche magmatique plutonique à structure grenue composée d'orthose, de feldspath plagioclase, d'hornblende, d'augite et de biotite.
  • orbicule : boule sphérique ou ovoïde de un à quelques centimètres, dans certaines roches magmatiques, ayant un noyau grenu entouré ou non de couches concentriques alternativement composées de feldspaths en baguettes rayonnantes et de lits de minéraux ferromagnésiens.
  • roche magmatique intrusive : roche qui a pénétré des des formations géologiques déjà constituées.
  • roche magmatique extrusive : roche mise en place à l’état pâteux, à l’air libre ou sous l’eau.
  • roche métamorphique : roche ayant subit une transformation du fait de l’élévation de température et/ou de pression, avec cristallisation de nouveaux minéraux.
  • roche migmatitique : mélange de roches de type granite et gneiss, leur formation étant liée à une fusion partielle.
  • syénite: roche magmatique plutonique grenue, de couleur grise, violacée ou rougeâtre, composée principalement de feldspath alcalin, de biotite et de hornblende.
  • syénodiorite :
  • xénolite : enclave dans une roche magmatique.

Comment valider cette Earth Cache

Petit rappel concernant les "Earth Caches": il n'y a pas de contenant à rechercher, ni de logbook. Il suffit de se rendre sur les lieux, de répondre aux questions ci-dessous. Vous pouvez loger en "Found it" et envoyez-moi vos propositions de réponses, soit via mon profil, soit via la messagerie geocaching.com (Message Center), et je vous contacterai en cas de problème.


No box


Localisation




Questions

  • 1a/ La composition des nucléus vous semble-t'elle proche de celle de matrice ? Pourquoi ?
  • 1b/ Les nucléus sont-ils homogènes en composition ? En taille ?
  • 2a/ Combien comptez-vous de couches entourant le nucléus ?
  • 2b/ S'agit-il d'orbicules simples ou complexes ?
  • 2c/ Combien de types d'orbicules dénombrez-vous ?
  • 3a/ En référant aux photos de différentes roches orbiculaires, quelle peut-être la provenance de l'échantillon ?
  • 3b/ De quel type de roche s'agit-il ?
  • 4/ Une photo de vous ou d'un objet vous représentant est obligatoire pour valder cette Earth Cache - sans dévoiler les orbicules!

Merci par avance de ne pas poster de spoiler dans vos logs!


Bon amusement, bonnes recherches, bon Geocaching!




Additional Hints (No hints available.)