Skip to Content

<

La bataille du bois des Trembles

A cache by speleo_phil Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 03/19/2019
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Durant la seconde guerre mondiale, la Résistance, consciente des particularités du Lomont, choisit d'y installer, dans le courant de l'année 1944, un maquis. La Résistance investit la partie nord de la chaîne du Lomont, connue sous le nom de plateau de
Montécheroux-Chamesol. Cette place forte naturelle est facilement défendable puisqu'elle est ceinte à l'ouest par des falaises et que seuls de rares passages permettent l'accès au plateau.

Mais les occupants ne cesseront de tenter de déloger les maquisards ; en 3 principales attaques d'août à novembre 1944 ; se soldant par leur repli à chaque fois !

Cette cache fait partie d'une série de 3 + une bonus. Relevez les indices dans les logbooks.

La bataille du bois des Trembles

Les unités allemandes de la 11ème Panzer division accrochés au Sud de la trouée de Belfort cristallisent leurs efforts pour établir une ligne de défense, généralement parallèle au Lomont et rivé à la Suisse par la solide charnière du Bois des Trembles.
Là, elles s’organisent, s’enterrent dans de puissants points d’appui entourés de champs de mines anti-personnels bondissantes ou non, et de mines anti-chars enterrés sur les chemins d’approche. Elles creusent, elles scient, entassent pour s’abriter des couchent superposées de fûts de hêtres et montent des villages vers ses abris à peu près invulnérables poêles, literie et meubles. Elles utilisent les contre-pentes boisées, abritées des tirs d’artillerie et des vues d’avions et y aménagent de confortables baraquement, le plus souvent avec l’aide des hommes valides de la population locale qu’elles ont requis sous la menace.

Le 13 novembre 1944, le 1er Bataillon (700 hommes - commandant MARIAUX) du 6ème Régiment de Tirailleurs Marocains (6ème RTM) arrive au village de Villars les Blamont.
La grande offensive de la 1ère Armée Française (Général de LAITRE de TASSIGNY) doit se déclencher pour libérer enfin, le Pays de Montbéliard.
Sa mission, à l'Est du plan de la 9ème Division d'Infanterie Coloniale (9ème DIC - Général MAGNAN) sera d'enfoncer la redoutable ligne de défense allemande qui ceinture depuis la frontière suisse la lisière sud du Bois des Trembles, Glay, Roches les Blamont, Ecurcey…
La pluie, la neige obligent l'état-major à différer l'attaque prévue le 14 novembre 1944.
Le 15 novembre 1944, après un pilonnage intense de l'artillerie française depuis le Mont du Lomont, la bataille s'enclenche.
La 1ère Compagnie "A" chemine le long des barbelés de la frontière suisse, la section d'éclaireurs (SES) "B" progresse sur le chemin menant à Dannemarie les Glay, la 2eme Compagnie "C" avance à gauche vers la corne ouest du Bois des Trembles et la 3ème Compagnie "D" encore plus à gauche est en attente vers le Bois de Rosière.
12 mitrailleuses allemandes sous blockhaus, des batteries de mortiers, derrière un barrage de plus de 250 mines, ouvrent le feu et balaient sans cesse le terrain où avance le 1/6eme RTM.
Premiers morts, premiers blessés, les sections sont clouées au sol. Deux tanks destroyers, en appui direct, du 4ème Escadron du Régiment Colonial Chasseurs de Chars - (4ème/RCCC - Lieutenant ROBLOT) le Bien-Hola et le Toule-Sap "H" et "G" sautent sur des mines - C'est l'échec - Grâce à l'obscurité du soir, la 1ère CIE et la SES se replient, la 2ème et 3ème CIE sont maintenue, sur le terrain.
Le 16 novembre 1944, la 4ème Compagnie "E" renforcée de deux tanks destroyers (le Phnom-Penh et le Chaudoc) repartent à l'assaut après un intense barrage d'artillerie - 2ème échec - 11 morts et 12 blessés chez les Tirailleurs.
A 13h, troisième tentative, obus explosifs et fumigènes, mortiers, 3 équipes de bazooka, deux de lance-flammes. Les 3 équipes de mitrailleuses allemandes sont détruites. Le ratissage du Bois des Trembles commence. On dénombre encore 5 victimes au 1/6ème RTM.
Le 17 novembre 1944, des éléments du Régiment d'Infanterie Coloniale (5/23ème RIC) "F" rejoignent les tirailleurs par le bois des Trembles. Dans la nuit l'ennemi s'est enfui.
Le 19 novembre 1944, à 10h30, des éléments du RCCC procèdent à l'enlèvement d'un tank destroyer, 2 Sous-Officiers et 2 soldats sont tués par une mine.

Bilan de la Bataille côté allié
1/6ème RTM : 34 tués
4ème RCCC : 4 tués
5/23ème RIC : 1 tué
25ème Bataillon médical : 1 tué

Additional Hints (Decrypt)

Fhe ha qrf 4 novrf

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

6 Logged Visits

Found it 5     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 2 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.