Skip to content

<

ABRESCHVILLER & ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES

A cache by Anaiis_57thewild Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 04/29/2019
Difficulty:
2.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Pour trouver les coordonnées finales de la mémoire cache, vous avez répondu aux questions, à l'aide du descriptif (j'avoue qu'il est un peu long, et il n'a pas mal de lecture ^^), et des indices relevés sur les points de passages.

BON COURAGE ET BONNE CHANCE !!!


 

ABRESCHVILLER ET SES ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES DANS LE PASSE     

Abreschviller fut fondé à une date inconnue mais antérieure à 1050.
Ce village était très tôt en langue romane, malgré son intégration dans un comté germanophone, le comté de Dabo.

a) Activités agricoles:

La production agricole était importante. On y cultivait des céréales (blé, avoine et seigle) et de la pomme de terre.
On y élevait des bovins, des porcs et des chevaux.
Les chevaux et les bœufs étaient utilisés pour le débardage en forêt, les transports et les travaux des champs.

b) Activité artisanale:

Il existait un petit artisanat familial; la broderie blanche (linge brodé de famille aisée, linge de table et linge de toilette)

c) Activités industrielles:

  • Les verreries:

La verrerie des moines bénédictins de St-Quirin était totalement détruite pendant la guerre de 30 ans.
En 1737, faute de rétablir cette verrerie, le maître de St-Quirin et l'abbé de Marmoutier, concédèrent un canton de forêt à un verrier nommé Renaud. Celui qui a construit une verrerie et s'associa à un verrier professionnel, qui convenait à venir des verriers de Bohème.
La verrerie de Lettenbach était la 1ère verrerie du royaume de France à fabriquer des cristaux de Bohème (titre de fabrication royale accordé par Louis XV en 1752).
A Abreschviller, il a été d'abord une verrerie qui s'est déplacée à travers la forêt selon ses besoins en bois.
En 1722, le propriétaire de cette verrerie, obtient le comté de Dabo dans la vallée de Lossert.
C'est en construisant la verrerie, en 1722, que fut découverte la statue gallo-romaine du dieu Mars qui donna son nom au hameau: Soldatenthal = Grand-Soldat.
Cette verrerie se développe grâce aux concessions de bois des cantons de Romelstein et de la Thomasthal (Wassersoupe).
En 1732, JB Chatrian (père de Chatrian) , s'installa à Grand-Soldat.
La verrerie de grand soldat fabriquée à partir de gobelets et de bouteilles qui étaient déjà vendues dans le royaume de France. C'était une verrerie «en bois», appelée «  verrerie à pivette  », on déplaçait au plus vite.
A la veille de la révolution, il n’existera plus de la verrerie de Grand-Soldat, mais de nombreuses suites suivies de toute cessation de son activité en 1837.
  • La forge:

Une 1ère forge aurait été installée à la Wassersoupe, sur les rives de la Sarre, en octobre 1624, avec l'autorisation du comté de Dabo, par C. Colin forgeron à Abreschviller.
Elle était nomade comme certaines verreries de l'époque. On y affinait de la ferraille pour faire des outils pour l'agriculture et la forêt.
À la veille de la Révolution, le propriétaire était D. Limon, descendant d'une famille de forgerons de Schirmeck
Elle était ensuite déplacée, en 1822 par C. Berthelot dans le quartier d'Abreschviller.
En 1858, les propriétaires M. de Grandseille et A. de Gonneville y installèrent une chaudière à vapeur de puissance de 25 chevaux et un pilon à vapeur de forger le fer, pièces pour la verrerie de Lettenbach.
Elle fonctionna jusqu'en 1890.
Les bâtiments étaient utilisés ensuite comme atelier d'entretien et garage du train forestier. Une scierie succéda ensuite à cette forge jusque vers 1960.
  • La papeterie:

Au début du 17ème siècle, une papeterie existait, elle appartenait à A. Weiland qui a été vendue en 1608 à un nommé Ballet.
En 1631, une nouvelle papeterie fut créée par Lambin de Metz. Elle se trompait sur le canal de la Sarre, au bas de l'actuelle rue de la Papeterie.
En 1752, les 2 branches comtales de Dabo, Linange-Hartenbourg et Linange-Falkenbourg , se disputèrent la propriété du terrain. Les Linange-Hartenbourg gagnèrent se différentes.
En 1782, la papeterie appartenait à N. Mourer, greffier du comté. Il semble que gros problèmes financiers et dû vendre tous ses biens par décision de justice.
La papeterie fût alors achetée par un libraire de Strasbourg. Elle a cessé toute activité après la révolution.
Après sa fermeture, les bâtiments étaient achetés et un incendie détruisait le 18 janvier 1836.
Un polissoir de verre pris à la place de la papeterie après l'incendie. Installée par la verrerie de Vallerysthal, fabriquée à partir de verres de montres et fonctionnelle jusqu'en 1890.
Au milieu du 19ème siècle, la rue s'appelait  rue de la taillerie  , aujourd'hui  rue de la papeterie  .
  • La tuilerie:

Située sur le ban de Voyer, mais à l'entrée d'Abreschviller en venant de Sarrebourg, une tuilerie était présumée par C. Oberlé le 8 avril 1775.
La tuilerie était une grosse consommatrice de bois:
Pour une cuisson de 25 000 tuiles, il fallait 20 stères de bois et 2000 petits fagots.
  • Le moulin:

Avant la Révolution, il y avait un moulin en amont du village d'Abrechviller, au lieu-dit La Quenouille . Il était exploité, en 1676, par P. Henry de Henridorff puis son fils Pierre lui succéda en 1686. C'était un moulin à grains.
Au cour du 18ème siècle, il passa dans les mains de G. Simon de St-Quirin puis de F. Ballet en 1725. Il était appelé «  Moulin de France  » et un anabaptiste venu de Vosges l'exploita.
Puis, ce moulin devint une papeterie annexe de celle d'Abreschviller, dirigée par un général de la Révolution.
Au 19ème siècle, cette conversion fut faite en polissoir de verre jusqu'en 1890. Elle a été racheté par l'entreprise ADT de Forbach , qui était en forme d'une fabrique de papier mâché.
En 1898, cette entreprise fermait l'usine et fit don des bâtiments au département; Qui, en 1900, installa un sanatorium qui devint l'actuel Centre de Réadaptation St-Luc en 1971.
  • Les scieries:

Les plus anciennes familles de «ségards» connues à Abreschviller, vers 1648, sont les romains et les abba.
Utilisant la force de l'eau, les scieries étaient installées le long des cours d'eau; 4 cours d'eau dont le débit était assez modeste:
- le ruisseau de la Thomasthal (Wassersoupe)  : 1 scierie qui disparue au 17ème siècle
- le ruisseau de Grand-Soldat, affluent de la Sarre Rouge sur sa droite  : 2 années → Hantzoury, créé vers 1679 et Raspiller ou Soldatenthal.
- le ruisseau «de la vallée d'Abreschviller», venant de l'annulation et se jetant dans la Sarre Rouge au lieu-dit 2 rivières  : 7 rivières → Dietrich, Frenzel, Les Trois Scieries (Dietrichsmühle, Kantzlay et Dunkelbach), Charlot Karlsthal, Scierie Brûlée ou Schwarzwald érigée en 1697, Jacques Laval ou Oberseegmühle et Jean Mangelot ou Wolfbergmühle.
- le ruisseau de Dunkelbach, affluent du ruisseau de la Vallée d'Abreschviller  : 1 scierie → La Sayotte , créée en 1716.
Ces scieries étaient assez rudimentaires: scieries «to block  », elles étaient actionnées par la force de l'eau, de la rivière, de la rivière afin de créer une chute d'eau artificielle.
Elles ne sont pas les arbres de plus de 50cm de diamètre. Elles fournissaient des plans de 12/9, c'est à dire de 12 pieds de longueur (4m), à 9 pouces de largeur (25 cm) et 1 pouce d'épaisseur (27 mm).
Ce type de scierie a été utilisé jusqu’au 19ème siècle.
Après la 1ère Guerre mondiale, la construction du train forestier et la ligne Abreschviller-Sarrebourg ont permis de nouvelles scènes dans le village lui-même.
Au Debut du siècle, juin Scierie Avait Été par l'Installée allemande administration Dañs forge l'ancienne de, sur les bords de la Sarre = Scierie de la Forge .
La scierie Lutz , installée peu avant la 1ère Guerre mondiale, profitait de la gare et de la ligne Abreschviller-Sarrebourg en premier lieu.
F. Messang, commerçant de bois issu d'une famille fortunée de Niderviller avec une scierie et un chantier naval, construit d'une scierie à vapeur en 1890 sur le site de l'ancienne taillerie de verre. A. Messang, au début de 1920, établissait une nouvelle usine à vapeur près de la gare d'Abreschviller = Scierie Luppy .
La veuve de J. Bournique (décédé en 1915), restituée de la scierie, devenue fabrique Bournique-Karcher , dans la vallée de la Sarre Rouge, au lieu-dit Le Jolo.
Située un peu en aval du Jolo, près du carrefour de Grand-Soldat, au lieu-dit Rommelstein, sur la scierie Donnevert-Leroy.
Installée depuis 1862 au Hirschthal, en pleine montagne, sur l'interprétation de la scierie Jung & Christophe .
Ces scieries profitaient du train forestier pour apporter les bois sciés à la gare d'Abreschviller.
En 1922, F. Henry quitta la scierie de son oncle (L. Gasser) pour construire une scierie à proximité de la gare d'Abreschviller. L'exploitation commença en 1923.
Vers 1970, la fermeture du train en ligne forestier pour transporter le bois, ces petites scieries fermées et une concentration de scieries eu lieu (= naissance des scieries réunies puis Abreschviller-Sciage jusqu'en 2012).

 

A = Nombre de lettres composant le nom de la vallée de la 1ère verrerie fixe d’Abreschviller ?

B = Somme des chiffres composant l’année de découverte de la statue gallo-romaine du dieu Mars ?

C = Ce rendre aux coordonnées N48° 37.398’ E007 06.108’. Combien de soupiraux des caves recevant les cendres des fours restent il ?

D = Ce rendre aux coordonnées N48° 38,194’ E007 05.384’. Combien y a t’il de barres de fer qui montent le long de la cheminée (nombre paire) ?

E = Équivalence, en chiffre, du mois où la papeterie brûla ?

F = Combien de stères de bois faut t-il pour cuire 6250 tuiles ?

G = Ce rendre aux coordonnées N48° 37.677’ E007° 07,269’.A combien de km/h doit on rouler dans l’enceinte du CRS St Luc ?

H = Nombre de scieries installées dans la vallée d’Abreschviller avant la 1ère G.M ?

I = Nombre de scieries bénéficiant du Train forestier d’Abreschviller ?

Coordonnées Finale:

N48 ° A xC + H + F , 9 D+G+C '

E007 ° 0 I, 9 B+F E '

Additional Hints (Decrypt)

Sybggntr qr "Obvf ...gr" fhe yn Fneer
Nh cvrq "Fcbvyre"

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.