Skip to Content

<

[Balade de l'Etang] - La Station d'Epuration

A cache by GroVicking Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 05/17/2019
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


La Balade de l'Etang

            A travers ce parcours d'une 20aine de caches, je vous propose de découvrir les alentours de Revest-du-Bion, au centre du plateau d'Albion. Observez son agriculture : lavande, lavandin, petit épeautre, chênes truffiers, admirez ses forêts aux arbres centenaires, profitez des vues sur le Mont Ventoux et la montagne de Lure et surtout faîtes appel à vos 5 sens pour jouïr pleinement de cette balade.

           Circuit de 8 Km qui peut être réalisé en une fois ou en 2 boucles de 4 Km. Les caches ne sont pas numérotées car elles peuvent être faites dans l'ordre que vous désirez, cependant nous vous conseillons 2 départs possibles : depuis la Mairie du village ou depuis l'étang. Attention, une petite section de 500m entre la cache « le Fil qui Chante » et la multi « Revest-du-Bion » longe la D950 et D218. Nous vous signalons également 2 aires de pique-nique, sur les aires du village ou à l'étang !

            Merci de remettre les caches aux mêmes emplacements que où vous les avez trouvé. Bonne balade !

Le STATION D'EPURATION

                  Bien que le sujet puisse paraitre peu ragoutant, il n'est pas stupide de savoir comment fonctionne une station d'épuration !

                  L’épuration nécessite une succession d’étapes faisant appel à des traitements physiques, physico-chimiques et biologiques. On distingue 4 étapes dans le traitement des eaux usées par voie biologique :

-les prétraitements : ils permettent l’élimination des plus gros déchets. Ils reposent simplement sur des séparations physiques : le dégrillage élimine les déchets volumineux, le dessablage récolte les sables et les graviers par sédimentation. Le dégraissage-déshuilage permet quant à lui l’élimination des graisses et des huiles. Les éléments retenus par le dégrillage sont envoyés en centre d’enfouissement technique. Les sables récupérés sont essorés et lavés avant d’être envoyés en décharge, ou réutilisés, selon leur qualité. Le dégraissage s’effectue en injectant de l’air au fond de la cuve qui provoque leur remontée à la surface. Les graisses sont alors raclées et traitées.

-le traitement primaire : il consiste en une simple décantation qui permet la séparation des liquides et des solides sous l’action de la pesanteur. Les matières solides se déposent au fond des bassins et sont récupérées par raclage. A l’issue du traitement primaire classique, seules 50 à 60 % des matières en suspension sont éliminées.

-les traitements secondaires : ils consistent à traiter la pollution carbonée et azotée. La matière dissoute y est transformée en produits décantables grâce à l’action de bactéries. La pollution carbonée est dégradée en conditions d’aérobie. Pendant ce temps, l’azote organique est oxydé en nitrites et nitrates. Puis, en conditions d’anoxie, les nitrates sont réduits en diazote. Les micro-organismes tendent à s’agglomérer entre eux et à former un floc décantable.

-la clarification : une dernière décantation permet de séparer l’eau épurée et les boues dans des bassins nommés clarificateurs. Les flocs de bactéries atteignent alors une taille qui facilite leur décantation. Une partie des boues formées est alors recirculée vers le bassin d’aération afin d’entretenir la biomasse de ce dernier et maintenir ainsi les capacités épuratoires. Les boues en excès peuvent enfin être récupérées au fond du clarificateur par un pont racleur ou suceur.

L’eau traitée est évacuée par surverse et peut être rejetée dans le milieu naturel. Les boues en excès sont extraites et subissent divers traitements pour diminuer leur teneur en eau : filtres à bandes, centrifugeuse, filtre presse, séchage solaire ou séchage thermique. Un polymère est souvent ajouté aux boues avant la déshydratation afin de favoriser la séparation. De la chaux est également additionnée pour augmenter la teneur massique des boues. Lorsque les boues déshydratées sont valorisables en agriculture, elles sont stockées dans des bâtiments pour des durées de 6 à 9 mois. Des normes strictes définissent des seuils à ne pas dépasser en de nombreux éléments traces. En raison du risque de pollution accidentelle, une bonne traçabilité est assurée.

Additional Hints (Decrypt)

Qrqnaf !

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

10 Logged Visits

Found it 9     Publish Listing 1     

View Logbook

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.