Skip to content

<

Virtual Rewards 2.0 : Le Grand Arsenal

A cache by Totor8579 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 07/13/2020
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   virtual (virtual)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Histoire de Rochefort de son arsenal

L’histoire de Rochefort s’étend sur plus de quatre siècles.

D’un simple château au départ, la ville se développe au XVIIème siècle grâce à la volonté du roi Louis XIV qui veut faire du site de Rochefort une place forte de sa puissance maritime. L’arsenal et le plan de la ville en damier, symboles architecturaux rochefortais, sont conçus à cette époque.

Au XIXème siècle, la ville voit son industrie et son économie se développer ainsi que sa population croître. Puis au XXème siècle, avec la fermeture de l’arsenal, une page se tourne pour la croissance de Rochefort. La ville se transforme et réhabilite des espaces délaissés comme la Corderie Royale.

De nos jours, des noms comme « Les Demoiselles de Rochefort », L’Hermione et Pierre Loti donnent à la ville de Rochefort un écho bien particulier.

ROCHEFORT DU XVIIÈME AU XVIIIÈME SIÈCLE

Rochefort est encore « Roccafortis » au XIème siècle, un château dominant la Charente au cœur d’un marais.

À la fin du XVIIème,  Louis XIV décide de créer un arsenal de guerre capable de construire rapidement une flotte qui rétablira sa puissance maritime et favorisera le commerce avec les colonies du royaume. Le site de Rochefort est choisi pour sa localisation stratégique, protégée par les îles et reliée à l’arrière-pays par la Charente.

Le

Colbert de Terron, neveu du ministre et gouverneur de la Province, confie le projet à Blondel, ingénieur du Roi pour la Marine, et Clerville, commissaire général des fortifications. L’arsenal voit le jour dès 1666.

La ville de Rochefort sort de terre selon un plan en damier. Ceinte de remparts à partir de 1689, elle prend son aspect définitif grâce à Michel Bégon, intendant de la Marine (1688-1710), qui organise la reconstruction de la ville en pierres de taille …

XIXÈME SIÈCLE, PÉRIODE DE CROISSANCE

Grâce à l’intense activité industrielle de l’arsenal, la population rochefortaise croît rapidement,  faisant de Rochefort la ville la plus peuplée du département en 1860.

Un  faubourg se construit au-delà des remparts.

L’arrivée du chemin de fer  puis la création de bassins à flot provoquent un important développement du commerce.

La difficulté d’approvisionnement en eau potable est encore une préoccupation majeure pour Rochefort.

Vue_Aérienne_Arsenal_bourse_Préfecture_Maritime_Formes_Radoub_200S31-1_3Fi-96_N9

XXÈME SIÈCLE, DE LA FERMETURE DE L’ARSENAL AU RENOUVEAU

L’arsenal montre ses limites : le faible tirant d’eau et l’envasement constant de la Charente l’empêche d’accueillir les  nouveaux cuirassés.
Dès le début du XXème siècle, l’activité de l’arsenal décroît jusqu’à sa fermeture en 1927.
La ville reste cependant largement associée au domaine militaire. Dès 1916, un centre d'aérostation maritime est créé, suivi d’un centre-école d'aviation, et enfin d’une base aérienne.

Après la destruction des remparts, qui s’achève en 1938, le centre-ville s'ouvre sur le faubourg. La Seconde Guerre mondiale laisse un arsenal dévasté.
Le tissu urbain s’étend avec la construction de lotissements et d’établissements scolaires.

Par sa politique des villes moyennes, l’État donne à Rochefort un nouvel élan. En 1974, s’amorce une politique de réhabilitation de l’habitat et de développement de nouveaux équipements.
Ces derniers réutiliseront des bâtiments délaissés par la Marine : la Corderie Royale alors en ruine, la Poudrière transformée en salle de musiques actuelles, deux des anciens bassins du port de commerce désenvasés puis transformés en port de plaisance ...

 

Rue   
 
 
 
 
 
 Rue Layette, PC1966 - Archives municipales de Rochefort     
 
 
 
 
 
 
 
Vue
               
 
 
 
 
 
Vue aérienne cours Ablois et Roy Bry, Fonds Micheline Dubois, 3Fi84 - Archives municipales de Rochefort
 
 
 
 
 
 
 
AUJOURD'HUI...

Aux marins ont succédé les gendarmes, nouveaux partenaires de la ville.
Longtemps associée à une image de ville de garnison, la ville des « Demoiselles » est aujourd’hui synonyme de ville culturelle : L’Hermione, la Corderie Royale, le musée Hèbre de Saint Clément, Pierre Loti...

La ville connaît une activité touristique importante dans laquelle l’industrie aéronautique reste un secteur de pointe.
Le secteur tertiaire est également dynamique, avec notamment un port de commerce, troisième  plus grand exportateur de bois en France…

Crédits photos :

1 : Le port de Rochefort en 1762, copie d'après Claude Joseph Vernet (inv 176).

2 : Vue aérienne arsenal bourse Préfecture Maritime Formes Radoub, 200S31-3Fi-96 - Archives municipales de Rochefort

3 : Rue Layette, PC1966 - Archives municipales de Rochefort

4 : Vue aérienne cours Ablois et Roy Bry, Fonds Micheline Dubois, 3Fi84 - Archives municipales de Rochefort

 

Pour valider votre visite :

  • Vous devrez aller aux coordonnées indiquées et prendre une photo de la corderie Royale en arrière-plan auxquels vous rajouterez un objet personnel,
  • Vous devrez également répondre à la demande suivante :

Aller aux coordonnées : N 45° 56.149' W 0° 57.329' en suite, noter et m'envoyer l'inscription par email ou messagerie geocaching.

Vous pouvez loguer en Found It  sans attendre en joignant votre photo a votre log.

Les "Found It" ou "Trouve" non conformes seront supprimes !

Montrer son visage est optionnel pour garantir la confidentialité de chacun !

 

Virtual Rewards 2.0 - 2019/2020
This Virtual Cache is part of a limited release of Virtuals created between June 4, 2019 and December 31, 2020. Only 4,000 cache owners were given the opportunity to hide a Virtual Cache. Learn more about Virtual Rewards 2.0 on the Geocaching Blog.

 

Bonne Visite de Rochefort...

Additional Hints (No hints available.)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.