Skip to Content

<

Pirates des Caraïbes:Le secret du coffre maudit

Hidden : 06/09/2019
Difficulty:
3 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: regular (regular)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Les coordonnées de la cache ne sont pas les bonnes, vous devez d'abord dénicher le Black Pearl GC899B3,vous y trouverez la carte au trésor pour vous rendre ici!! Jack et moi même avons laissé un cadeau pour le FTF moussaillon!!!

Tournage

Le tournage de Pirates des Caraïbes, le secret du coffre maudit s'est déroulé sur plus d'un an entre les îles des Caraïbes et les Bahamas. Ce-dernier a été entrecoupé par le tournage de certaines scènes de Pirates des Caraïbes 3 qui se déroulait parallèlement.

La mythologie des pirates

Le film Pirates des Caraïbes, le secret du coffre maudit se nourrit essentiellement des mythes pirates, tournant autour des trésors et des mystères de la mer. On y croise ainsi un personnage surnaturel, Davy Jones, et le légendaire monstre marin, Kraken, connu dans les légendes depuis le 12ème siècle. Le scénariste Ted Elliott précise : "Il existe énormément d'histoires surnaturelles liées à la mer et personne ne les avait jamais reliées à un grand film de pirates ou à un film de cape et d'épée. Nous y faisions allusion dans le premier film, par une réplique dans laquelle Will parle de se retrouver dans les griffes de Davy Jones. Dans Pirates des Caraïbes, le secret du coffre maudit, nous avons décidé d'explorer ce Davy Jones, de découvrir qui il est. Nous avons aussi intégré une autre légende des mers très connue, celle du vaisseau fantôme, le Hollandais Volant, et nous avons combiné les deux."

La Compagnie anglaise des Indes Orientales

Seul élément historique inséré dans le scénario de Ted Elliott et Terry Rossio, la Compagnie anglaise des Indes Orientales était l'une des plus grandes puissances économiques et politiques de l'époque. Cette dernière était utilisée comme outil de domination impérialiste, économique et politique de 1600 à sa dissolution en 1858. En plus d'avoir la mainmise sur l'Inde, ses comptoirs s'étendaient jusqu'aux confins du Golfe Persique, de l'Asie du Sud-Est et de l'Asie Orientale. La Compagnie était réputée pour ces activités incroyablement avides et inhumaines. Cette réalité est ici utilisée comme un tremplin pour l'humour et la fantaisie présentent dans le film : "Ce que l'on aime chez les pirates, c'est qu'ils incarnent la liberté. Et la Compagnie des Indes Orientales, en tant que corporation multinationale géante, représente la fin de la liberté individuelle. Ils définisssent le monde comme ils veulent qu'il soit, et ils cherchent à se débarrasser de beaucoup de gens. Plus ils dominent, moins il y a de place pour des hommes comme le capitaine Jack Sparrow."

Costumes

C'est la costumière Penny Rose qui s'est occupée de créer les différents look vestimentaire, que ce soit ceux des stars ou ceux des figurants, elle n'a rien laissé au hasard. Plus de 8 000 costumes ont ainsi été assemblés pour les deux nouveaux opus de Pirates des Caraïbes.

Décors

Entre décors naturels et artificiels aux proportions gigantesques, le chef décorateur Rick Heinrichs a pu libérer toute son imagination. Avec son équipe, ils ont ainsi conçu une vaste gamme de décors, allant d'un grand marécage prenant place dans les studios de Burbank, jusqu'au Black Pearl et le précieux coffre maudit, ainsi que de nombreux autres bateaux.
Pour Pirates des Caraïbes, le secret du coffre maudit, le navire le Black Pearl a été complètement reconstruit.

Bilan

Afin de célébrer le dernier jour de tournage aux Caraïbes, l'équipe de Pirates des Caraïbes, le secret du coffre maudit s'est rassemblée dans la tente de la cantine au camp de base de Grand Bahama. Gore Verbinski, Jerry Bruckheimer et le reste de l'équipe de production ont tenu un petit discours faisant le bilan de cette aventure :
  • Le coordinateur des déplacements a réservé plus de 10 000 billets aller simple, sans compter les vols charters.
  • 475 téléphones cellulaires ont été distribués à la Dominique.
  • 550 tonneaux ont été fabriqués par les décorateurs.
  • 178 barils de fluide à fumée ont été utilisés par le département des effets spéciaux.
  • Plus de 6000 piles ont été utilisées par le département son.
  • Au plus fort du tournage, plus de 200 talkies-walkies étaient en fonction sur le plateau, entre les différents départements.
  • Entre le gréement des bateaux, la marine, la décoration et les accessoires, la production a utilisé plus de 141 km de cordes.
  • Entre la première équipe, la deuxième et les équipes prises de vues additionnelles, 539 km de pellicule ont été tournés... Assez pour relier Los Angeles à Sacramento, ou Paris à Mulhouse.
  • La cantine a servi plus de 200 000 repas.

Additional Hints (No hints available.)



 

Find...

14 Logged Visits

Found it 9     Write note 3     Enable Listing 1     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 3 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.