Skip to content

<

Histoire du XXème Siècle: L'Amoco Cadiz

A cache by SLAG62 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 08/20/2019
Difficulty:
5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Le 16 mars 1978, la météo n’est pas fameuse sur la pointe de la Bretagne. Le vent d’ouest force 8, avec des rafales à 9 - 10 et des creux de 8 mètres, rend la navigation difficile.

Parti du golfe Persique pour Rotterdam, l’Amoco Cadiz, un supertanker de 334 mètres de long, d’une largeur de 51 mètres et d’un tirant d’eau de près de 20 mètres, battant pavillon libérien, est à pleine charge de 220 000 tonnes de pétrole brut.

Alors que le pétrolier se trouve à environ 9 milles dans le nord d’Ouessant, le timonier signale aux officiers que la barre ne répond plus. Il est alors 9 h 45.

Le capitaine Bardari, commandant de l’Amoco Cadiz, donne l’ordre de stopper le moteur, puis lance un message de sécurité sur la VHF : "Sécurité, sécurité, sécurité, à tous les navires dans les parages d’Ouessant : le pétrolier libérien Amoco Cadiz est stoppé, en avarie de barre. Prière de faire une veille attentive".

Au sémaphore du Stiff (Ouessant), les guetteurs interceptent une partie du message, sans toutefois noter le nom du navire, sa position, ni la nature de son avarie. Néanmoins, ils repèrent l’écho du bateau sur l’écran radar, le positionnent sur la carte, et considèrent qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter, car ce genre d’appel est fréquent dans les parages d’Ouessant.

Pendant ce temps, les mécaniciens du pétrolier tentent de débloquer le safran, une pièce de 110 tonnes, d’une hauteur de 13 mètres, en vain. À 11 h 20, le capitaine demande l’assistance d’un remorqueur auprès du Conquet Radio. Par chance, le Pacific, un remorqueur allemand, se trouve dans les parages. Il fait route vers le pétrolier qui, privé de propulsion, est en travers de la houle, cap vers la terre.

Après de nombreux échanges entre le capitaine, l’armateur et le commandant du remorqueur, un accord est trouvé pour le contrat des opérations de sauvetage.

L’état de la mer rend les manœuvres particulièrement périlleuses. Toutefois l’équipage du Pacific réussit à passer une remorque, mais le courant est fort et les deux bateaux continuent à dériver. Peu après 21 h, le pétrolier talonne une première fois. Il roule sous les vagues et ses machines sont noyées. Privé d’électricité et de radio, l’Amoco Cadiz talonne une seconde fois. L’équipage lance des fusées de détresse. Le Pacific demande un hélicoptère pour évacuer l’équipage du pétrolier, tandis qu’il lance ses moteurs au maximum pour tenter de le déséchouer. La remorque casse. La marée noire débute sur les récifs de Men Goulven, en face du village de Portsall.

Les jours suivants, 400 kilomètres de côtes seront pollués.

Le naufrage de l'Amoco Cadiz


Rentrer votre résultat en cliquant sur   Réponse

sources:Le Monde - snsm

 

 

 

Additional Hints (Decrypt)

Ra pyvdhnag fhe yr obhgba eécbafr, ibhf nirm yn angher qr pr dhr ibhf qrirm ragere (zbg qr cnffr, pbqr...)
Ar cneyre cnf qh Iny qr Znear à ZNEVN PEVFGVAN EVMMB rg rapber - qr yn Iraqér à EHFURA NYV

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.