Skip to content

<

Histoire du XXème Siecle: Le Glasgow-Londres

A cache by SLAG62 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 09/01/2019
Difficulty:
4.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Le 7 août 1963 à 18h30, un train postal, composé de douze wagons, démarra de Glasgow. Deux  wagons contenaient des sacs de billets transitant des banques écossaises vers la Banque d'Angleterre.

A trois heures du matin, vingt à trente hommes masqués se trouvaient à leurs postes près de Bridego Bridge. Une partie d'entre eux furent dotés d'uniformes de l'armée britannique par soucis de discrétion, un camp militaire se trouvant dans le voisinage.

A l'approche du convoi, le feu de signalisation vert fut occulté et les gangsters allumèrent à l'aide de batteries leurs propres feux : orange d'abord, puis rouge environ cinq cents mètres plus loin.
A la vue des signaux, le convoi s'arrêta. Un mécanicien se dirigea vers un poste téléphonique proche mais ne put s'enquérir de la raison de l'arrêt car les fils avaient été sectionnés.
Puis, les gangsters, dont certains porteurs de tenues d'ouvriers de réparation, passèrent à l'attaque, maîtrisant les conducteurs.  L'un d'eux, Jack Mills, fut assommé après une tentative de résistance.

    Les gangsters décrochèrent le deuxième wagon du reste du convoi puis tentèrent de faire démarrer la motrice. Un complice, vraisemblablement un ancien cheminot recruté pour l'occasion, s'en révéla incapable. Mills fut donc menacé et contraint de faire redémarrer le train sur une distance de 800 mètres, soit jusqu'au pont de Bridego.

    Parvenus sur le pont, les gangsters pénétrèrent de force dans les wagons en bois, brisant les portes à coups de hache et prenant les convoyeurs par surprise.  Ces derniers ne s'étaient pas inquiétés des arrêts précédents, arrêts courants sur un trajet de ce type.  Sans tenter de résistance, les convoyeurs furent ligotés.

    En dix minutes à peine, sans tirer le moindre coup de feu, l'opération fut réalisée avec succès, les sacs d'argent étant jetés du pont pour être aussitôt chargés dans les véhicules des braqueurs.

      Réfugiés dans une ferme voisine, les gangsters firent les comptes : 2 631 684 livres, soit près de 80 000 000 d'euros actuels avaient été dérobés.

   Dans cette même ferme, la police trouva nombre d'indices. Outre les sacs postaux vides, les enquêteurs relevèrent nombre d'empreintes.  
La suite fut une question de routine policière.  Pratiquement tous fichés, les chefs et les comparses furent arrêtés l'un après l'autre.  Seul celui que la police a considéré comme le cerveau de l'opération, réfugié au Mexique, demeura introuvable.

  Le procès des braqueurs s'ouvrit le 20 janvier 1964.  Il fallut dix heures au président pour rappeler les faits.
Au terme du procès, il faudra six jours pour résumer les débats.
Le 23 mars 1964, le jury se retira. Il lui fallut 70 heures et 54 minutes, un record dans l'histoire judiciaire anglaise, pour se prononcer.
Les peines oscillèrent entre quinze ans et trente ans de prison pour les principaux acteurs.  La presse s'étonna car il n'y avait pas eu mort d'homme ni de violence excessive. Il est probable que la Justice anglaise voulut, de par son jugement, délivrer le message suivant : un vol reste un vol, même accompli avec brio et sans violence...

Le train postal Glasgow-Londres


Rentrer votre résultat en cliquant sur Réponse

sources: Le Journal de Saône et Loire  - Ina

 

 

 

Additional Hints (Decrypt)

Ra pyvdhnag fhe yr obhgba eécbafr, ibhf nirm yn angher qr pr dhr ibhf qrirm ragere (zbg qr cnffr, pbqr...)
127
ra ZNWHFPHYRF

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.