Skip to content

<

Vestiges ferroviaires : le triste Pont des Salins

A cache by Géo-Logic Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 12/11/2019
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Je voulais poser une cache à l'ancienne gare de Font-Mars, une gare au milieu de nulle part….mais curieusement la place est déjà prise (cache premium GC8C88V "la cabane au fond du jardin").

Je vais quand même vous donner des infos sur cette gare aujourd'hui disparue (infos et liens en fin de cette page), mais je suis contraint de déplacer l'implantation de ma cache sur un autre lieu en rapport avec la dite gare... c'est le lieu d'une collision "nez à nez" entre 2 trains qui auraient du se croiser en gare de Font-Mars.
Suite à une erreur humaine les 2 trains vont se heurter de face au Pont des Salins de Mèze… et je vous en détaille tout de suite l'histoire:


Les faits :

Dimanche 24 août 1947 sur la ligne de Béziers (gare du Nord) à Montpellier (Chaptal), les deux derniers trains de la journée quittent leur gare de départ respective à l'heure. Le croisement réglementairement est prévu à Font-Mars.

Au départ de Montpellier-Chaptal, le 257 est assuré par la 040T Schneider D-64 non freinée à l'air, suivie d'un tombereau de boulets de charbon de 21 tonnes, de quatre voitures et d'un fourgon.

Au départ de Béziers-Nord, le 258 est assuré par la 040T Schneider D-70 munie du frein Westinghouse, qui ne remorque que deux voitures et un fourgon. C'est donc le train le plus léger qui dispose du freinage le plus performant. Malgré sa faible charge, il accuse un léger retard à l'approche de Font-Mars.

Concernant le croisement, le règlement d'exploitation prévoit :
-l'arrêt obligatoire du premier train qui arrive à Font-Mars
-l'obligation pour le chef de train de signaler par téléphone, à Mèze ou à Montagnac en fonction du sens de circulation, la présence de son convoi afin d'obtenir l'autorisation, ou pas, de repartir de Font-Mars pour le croisement sur place ou dans une autre gare
-la tolérance, pour le train en retard, de ne pas marquer l'arrêt à Font-Mars puisque le croisement se fait plus tôt dans une autre gare.

À Font-Mars, le chef de train du 258 présume un probable retard du train le plus lourd en provenance de Montpellier. Ne respectant pas le règlement d'exploitation, il néglige de s'informer auprès de la gare de Mèze de la réalité de la situation et ordonne au mécanicien de la D-70 de repartir immédiatement. Celui-ci n'est pas d'accord, il objecte, mais le chef de train a donné un ordre, il l'exécute. Le 258 repart donc aussitôt vers Mèze. Conscient du risque, le mécanicien redouble de vigilance et scrute la voie en permanence afin d'apercevoir, le plus tôt possible, une éventuelle apparition d'un train en face.

À Mèze, le 257 est à l'heure et tout le monde est tranquille : Montagnac a signalé un léger retard du 258, mais comme aucun appel n'est encore parvenu de Font-Mars c'est que le croisement se fera comme prévu. Le départ est donné. Le lourd convoi profite de la descente qui suit la gare de Mèze avant le Pont-des-Salins pour prendre l'élan nécessaire au franchissement des 800 mètres de la rampe de 25 mm/m qui précède Font-Mars. La D-64 donne toute sa puissance, le train aborde la courbe à droite à la vitesse de 60 km/h, on est serein en cabine, la rampe sera avalée sans difficulté.

Le 258 descend rapidement en roue libre la pente de 25 mm/m qui suit Font-Mars. Une certaine tension règne à bord de la D-70, cette histoire de départ sans autorisation agace. Penché à l'extérieur, le mécanicien observe toujours la voie avec attention. Le train va aborder la courbe à gauche et il faut redonner de la puissance pour franchir la rampe qui précède la gare de Mèze juste après le Pont-des-Salins. Le chauffeur ouvre la porte du foyer et enfourne deux pelletées de charbon tandis que le mécanicien rentre pour ouvrir le régulateur. Il est à droite dans sa cabine quand le train entre à la vitesse de 60 km/h dans la courbe à gauche, c'est-à-dire qu'il est à l'extérieur de la courbe et ne peut plus voir la voie.

En situation opposée, le mécanicien de la D-64, à droite dans sa cabine, est à l'intérieur de la courbe, il a toute visibilité sur la voie. Stupéfait, il découvre le train en face qui vient sur lui à toute allure. Il bat aussitôt contre-vapeur et le chauffeur serre le frein à vis.

En face, ce n'est qu'après la courbe et le Pont-des-Salins, sur le commencement de la ligne droite, que le mécanicien voit le train tant redouté. Il serre aussitôt le Westinghouse.Les deux trains se télescopent à la vitesse d'un peu moins de 60 km/h chacun.

Le choc est d'une telle violence que le train le plus lourd repousse le plus léger de 25 mètres en arrière. Le 258 en provenance de Béziers s'immobilise sur le Pont-des-Salins franchi deux secondes auparavant, fourgon et voitures encastrées les uns dans les autres.

Le bilan humain est lourd : 4 morts, dont le mécanicien de la D-64, et 25 blessés.

Le bilan matériel l'est aussi : 2 locomotives, 6 voitures et 2 fourgons détruits ou très endommagés. Seul le tombereau de boulets ne subit pas de gros dommages.


Pour revenir à notre gare De Font-Mars, il faut savoir qu'elle se trouvait au point de rencontre des trains arrivant du coté Montagnac, Mèze ou Pinet. (voir cartographie ferroviaire en image jointe).
Pour ceux qui voudraient un complément d'information sur le tracé de ces lignes ferroviaires (et ce qu'il en reste), voici quelques liens:
coté Montagnac
Coté Mèze
Coté Pinet

Coordonnées de la gare de Font-Mars : 43°25,604 / 3°33,148

Additional Hints (Decrypt)

Nh cvrq qh gnznevf, fbhf yrf ureorf enongghrf cbhe qvffvzhyre yn pnpur.

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.