Skip to content

<

[Vernou] Le réseau hydrographique de La Cisse

A cache by ipln Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 01/17/2020
Difficulty:
3.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:



Le réseau hydrographique de la Cisse

par ipln  |  GC8HFGA  |  Vernou-sur-Brenne


 

► Le Bassin de La Cisse

La Cisse est un affluent de la Loire, et prend sa source dans le département du Loir-et-Cher (41) sur la commune de Boisseau. Elle s'écoule sur 88 km jusqu'à sa confluence finale avec la Loire dans le département d'Indre-et-loire (37) sur la commune de Vouvray.

Le Bassin de La Cisse est un sous-bassin versant du Bassin de la Loire, et couvre une surface d'environ 1200 km² sur les départements du Loir-et-Cher et d'Indre-et-Loire.

Les principales parties du réseau hydrographique de La Cisse sont, d'amont en aval :

 - La Sixtre (rive gauche) : 11,2 km

 - La Cisse Landaise (rive droite) : 9,6 km

 - Le Cissereau (rive droite) : 11,5 km

 - La Petite Cisse (rive droite) : 14,7 km

 - La Remberge (rive droite) : 10,8 km

 - La Brenne (rive droite) : 54,2km, et ses principaux affluents (La Cousse : 9 km / Le Gault : 16,8 km).

Bien entendu, il existe une multitude de ruisseaux et de petits cours d'eau venant affluer directement avec La Cisse, ou indirectement (via les affluents, sous-affluents, etc). Pour des raisons évidentes de simplification pour cette EarthCache, nous considérons seulement une représentation schématique du réseau hydrographique simplifié de La Cisse :

Il est important de préciser que le réseau hydrographique d'un cours d'eau ne prend en compte que ce cours d'eau et les parties qui lui sont affluentes (directement ou indirectement). Ainsi La Cisse fait bien partie du réseau hydrographique de La Loire, mais à l'inverse La Loire ne fait pas partie du réseau hydrographique de La Cisse.


► La classification des réseaux hydrographiques

La classification d'un réseau hydrographique permet de hiérarchiser l'ensemble des cours d'eau de ce réseau : chacun se voit attribuer un rang selon son importance. Une telle classification aide à la caractérisation du cours d'eau et son bassin versant, et permet des comparaisons entre réseaux hydrographiques différents.

Quatre méthodes de classification ont été proposées :

► Gravelius (1914) :

Le cours d'eau principal du bassin versant étudié reçoit l'ordre "1" sur toute sa longueur, depuis l'exutoire jusqu'à sa source. Ensuite, chacun des affluents de ce cours d'eau principal reçoit l'ordre "2" sur toute sa longueur. De la même façon, les affluents successifs reçoivent ensuite des numéros d'ordre qui augmentent en direction de l'amont.

► Horton (1945) :

Le système de hiérarchisation est inversé par rapport à celui de Gravelius. La méthode de hiérarchisation est la suivante :

- Un cours d'eau reçoit l'ordre "1" s'il n'a aucun affluent depuis sa source jusqu'à son exutoire ;

- Un cours d'eau reçoit l'ordre "2" si l'ordre le plus élevé de son(ses) affluent(s) est 1 ;

- Un cours d'eau reçoit l'ordre "3" si l'ordre le plus élevé de son(ses) affluent(s) est 2 ;

et ainsi de suite.

Dans ce système, comme dans le précédent, le rang d'un cours d'eau est le même sur toute sa longueur jusqu'à son exutoire.

► Strahler (1957) :

Les deux méthodes de Gravelius et Horton présentent l'avantage de hiérarchiser les cours d'eau d'un réseau hydrographique depuis les sources jusqu'à l'exutoire du cours d'eau principal. Toutefois, le fait d'attribuer un même rang à la totalité d'un cours d'eau donne une fausse idée de son importance : le début et l'exutoire d'un cours d'eau ont le même rang alors que les caractéristiques présentées (taille, débit...) peuvent y être très différentes.

Strahler adopte ainsi le tronçon comme unité hydrographique, et attribue l'ordre "1" à tous les tronçons sources en tête de bassin. Puis le calcul de l'ordre de chaque tronçon se fait selon la méthode suivante : 

 - la rencontre de deux tronçons d'ordres égaux "N" produit un tronçon d'ordre "N+1" (par exemple : deux tronçons d'ordre "1" produisent, après leur confluence, un tronçon d'ordre "2"), et

 - la rencontre de deux tronçons d'ordres différents "N1" < "N2" produit un tronçon de l'ordre le plus élevé "N2" (par exemple : un tronçon de rang "1" et un tronçon "2" produisent, après leur confluence, un tronçon de rang "2").

► Shreve (1966) :

Cette méthode propose la somme des valeurs d'ordre aux confluences afin d'insister sur la notion de magnitude du réseau hydrographique. Shreve donne l'ordre "1" à tous les tronçons sources en tête de bassin, puis toutes les valeurs d'ordre s'ajoutent aux confluences jusqu'à l'exutoire du cours d'eau principal.

Par exemple : la rencontre de deux tronçons d'ordre "1" produit un tronçon d'ordre "2"; la rencontre d'un tronçon d'ordre "2" et d'un tronçon d'ordre "6" produit un tronçon d'ordre "8"; et ainsi de suite.

Comparaison des méthodes de classification (cours d’eau fictif) :

► Quelques précisions supplémentaires :

 - Selon les deux dernières méthodes de Strahler et Shreve, chaque cours d'eau comprend une multitude d'ordres selon ses tronçons : le rang global du cours d'eau est celui relevé à son exutoire.

 - Certaines parties d'un cours d'eau peuvent être importantes pour un réseau hydrographique, et pourtant ne pas être comptabilisées. C'est le cas d'un "bras" qui ne bénéficie d'aucun rang, car il ne s'agit pas d'un tronçon à part entière mais seulement d'un dédoublement du cours d'eau sur une longueur donnée.

 - Les méthodes de classification présentées ci-dessus ont été simplifées, car de nombreux éléments peuvent entrer en compte. Le débit ou la taille d'un tronçon sont par exemples des éléments à considérer dans la façon de les comptabiliser.

 - Les quatre méthodes présentées ont été ou sont reconnues par la communauté scientifique, mais la méthode de Strahler est la plus communément utilisée.


► Glossaire

► Affluent : cours d'eau qui se jette dans un autre cours d'eau, en général de débit plus important, au niveau d'un point de confluence.

► Amont : partie d'un cours d'eau située entre le point duquel on se place et la source dudit cours d'eau.

► Aval : côté vers lequel descend un cours d'eau depuis le point duquel on se place, en opposition à l'amont.

► Bassin versant : espace drainé par un cours d'eau et ses affluents, toutes les eaux (dont les eaux de pluie) dans cet espace s'écoulant et convergeant vers un même point de sortie (exutoire). Le bassin versant est limité par une ligne de partage des eaux.

► Confluence : point où un cours d'eau, appelé affluent, se jette dans un autre.

► Exutoire : endroit où un cours d'eau prend fin, en libérant le débit sortant dans un autre élément du réseau hydrographique.

► Réseau hydrographique : ensemble hiérarchisé et structuré des cours d'eaux naturels ou artificiels, permanents ou temporaires, qui participent au drainage d'un bassin versant.

► Source : endroit d'où l'eau sort naturellement de terre, bien souvent l'origine d'un cours d'eau.

► Tronçon : Partie d'un cours d'eau, situé généralement entre deux éléments de rupture (source, confluence, exutoire...).



Pour loguer cette EarthCache, rendez-vous aux coordonnées au bord de La Cisse, et répondez aux questions suivantes.


Question théorique :

► Considérons une portion du réseau hydrographique dont chaque extrémité conflue avec la Cisse. Déterminez si cette portion a une influence ou non sur le rang de la Cisse, et expliquez pourquoi.


Waypoint : N 47° 24.436' E 0° 50.592'

► Décrivez les caractéristiques du site hydrographique et cours d'eau observés au Waypoint en utilisant la terminologie du glossaire.

► En vous basant sur le réseau hydrographique simplifié de La Cisse, déterminez l'ordre du tronçon de La Cisse en aval du Waypoint selon chacune des 4 méthodes de classification.

► Joignez à votre log une photographie permettant de vous identifier (visage, GPS, pseudo, etc.) au bord de la rivière.


Rappels concernant les « EarthCaches » :

Il n’y a pas de contenant à rechercher aux coordonnées, ni de carnet à signer sur place. Il suffit de se rendre sur les lieux, de répondre aux questions ci-dessus, et de nous envoyer vos propositions de réponse soit via notre profil, soit la messagerie geocaching.com (Message Center).

Vous pouvez loguer un « Found it » sans attendre notre confirmation. Nous vous contacterons en cas de problème ou pour fournir d’éventuelles précisions.

Les « Found it » enregistrés sans envoi de réponses seront supprimés.


Un grand merci à Julien-Q- pour l'aide dans la réalisation de cette EarthCache et Djmanumix pour la découverte du site !


Bon Géocaching !



The Basin of La Cisse ◄

La Cisse is a tributary of La Loire, and has its source in the department of Loir-et-Cher (41) in the town of Boisseau. It flows over 88 km to its final confluence with La Loire in the department of Indre-et-loire (37) in the town of Vouvray.

The La Cisse Basin is a drainage sub-basin of La Loire Basin, and covers an area of approximately 1,200 km² in the departments of Loir-et-Cher and Indre-et-Loire.

The main parts of the La Cisse hydrographic network are, from upstream to downstream:

 - La Sixtre (left bank): 11.2 km

 - La Cisse Landaise (right bank): 9.6 km

 - Le Cissereau (right bank): 11.5 km

 - La Petite Cisse (right bank): 14.7 km

 - La Remberge (right bank): 10.8 km

 - La Brenne (right bank): 54.2 km, and its main tributaries (La Cousse: 9 km / Le Gault: 16.8 km).

Of course, there are a multitude of streams coming to flow directly with La Cisse, or indirectly (via tributaries, sub-tributaries, etc.). For obvious reasons of simplification for this EarthCache, we only consider a schematic representation of the simplified hydrographic network of La Cisse:

It is important to specify that the hydrographic network of a river only takes into account this river and the parts which are tributaries to it (directly or indirectly). Thus La Cisse is part of the hydrographic network of La Loire, but on the contrary, La Loire is not part of the hydrographic network of La Cisse.


► Classification of river hydrographic network

The classification of a hydrographic network permits to prioritize all of the rivers in this network: a rank is assigned to each river according to its importance. Such a classification helps characterize the river and its drainage basin, and allows comparisons between different hydrographic networks.

Four classification methods have been proposed:

Gravelius (1914):

The main river of the studied drainage basin receives the order "1" along its entire length, from the outlet to its source. Then, each of the tributaries of this main river receives the order "2" over its entire length. In the same way, the successive tributaries then receive serial numbers which increase in the upstream direction.

Horton (1945):

The hierarchy system is reversed compared to that of Gravelius. The method is as follows:

- A river receives the order "1" if it has no tributary from its source to its outlet;

- A river receives the order "2" if the highest order of its tribuatry(ies) is 1;

- A river receives the order "3" if the highest order of its tribuatry(ies) is 2;

and so on.

In this system, as in the previous one, the rank of a river is the same over its entire length up to its outlet.

Strahler (1957):

The two methods of Gravelius and Horton have the advantage of prioritizing the rivers of a hydrographic network from the sources to the outlet of the main river. However, the fact of assigning the same rank to the whole of a river gives a false idea of ​​its importance: the beginning and the outlet of a river have the same rank while the characteristics (size, flow ...) can be very different.

Strahler thus adopts the section as a hydrographic unit, and assigns the order "1" to all the source sections at the head of the basin. Then the calculation of the order of each section is done according to the following method:

 - the meeting of two sections of equal orders "N" produces a section of order "N + 1" (for example: two sections of order "1" produce, after their confluence, a section of order "2" ), and

 - the meeting of two sections of different orders "N1" <"N2" produces a section of the highest order "N2" (for example: a section of rank "1" and a section "2" produce, after their confluence, a section of row "2").

Shreve (1966):

This method proposes the sum of the order values ​​at the confluences in order to insist on the notion of magnitude of the hydrographic network. Shreve gives the order "1" to all the source sections at the head of the basin, then all the order values ​​are added to the confluences up to the outlet of the main river.

For example: the meeting of two sections of order "1" produces a section of order "2"; the meeting of a section of order "2" and a section of order "6" produces a section of order "8"; And so on.

Comparison of classification methods:

Some additional details:

 - According to the last two methods of Strahler and Shreve, each river comprises a multitude of orders according to its sections: the overall rank of the river is that noted at its outlet.

 - Certain parts of a river may be important for a hydrographic network, and yet not be counted. This is the case of an "arm" which does not benefit from any rank, because it is not a full-fledged section but only a splitting of the river over a given length.

 - The classification methods presented above have been simplified, since many elements can be taken into account. The flow or the size of a section are, for example, elements to consider in the way of accounting for them.

 - The four methods presented have been or are recognized by the scientific community, but the Strahler method is the most commonly used.


► Glossary

Tributary: stream flowing into another stream, generally with a greater flow, at a point of confluence.

Upstream: part of a river located between the point from which one stands and the source of said river.

Downstream: side towards which a river descends from the point from which one stands, in opposition to the upstream.

Drainage basin: space drained by a river and its tributaries, all the water (including rainwater) in this space flowing and converging towards the same outlet point. The drainage basin is limited by a drainage divide.

Confluence: point where a stream, called a tributary, flows into another.

Outlet: place where a river ends, releasing the outgoing flow in another element of the hydrographic network.

Hydrographic network: hierarchical and structured set of natural or artificial, permanent or temporary, rivers which participate in the drainage of a drainage basin.

Source: place where water naturally comes out of the ground, often the origin of a river.

Section: Part of a river, generally located between two rupture elements (source, confluence, outlet ...).



To log this EarthCache, go the coordinates along the river La Cisse, and answer the following questions.


Theoretical question:

► Consider a portion of the hydrographic netword. Both ends of this portion are confluent with La Cisse. Determine whether this portion has an influence or not on the rank of La Cisse, and explain why.


Waypoint : N 47° 24.436' E 0° 50.592'

2 ► Describe the characteristics of the hydrographic site and water streams observed at Waypoint using the terms in the glossary.

3 ► Based on the simplified hydrographic network of La Cisse, determine the rank of the La Cisse section downstream of the Waypoint according to each of the 4 classification methods.

;► Join to you log a photo that identifies you (face, GPS, nickname, etc.) along the river.


Reminders about the “EarthCaches”:

There is no container to look for nor a logbook to sign. Just go to the location, answer the questions above, and send us your proposals of answers either via our profile or Message Center.

You can log “Found it” without waiting for our validation. We will contact you in case of problems or to provide any clarification.

“Found it” logs saved without sending answers will be deleted. 


A great thank to Julien-Q- for the help to create this EarthCache, and Djmanumix for the discovery of the site!


Happy caching!


Additional Hints (No hints available.)