Skip to Content

<

La Chapelle Saint Nicolas

A cache by Claraes Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 01/22/2020
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


J'aime tant cette jolie chapelle belle et rénovée.

C'est une résurrection. Secouée par la Guerre de Cent ans, désacralisée en 1 793 à la faveur de la Révolution, amputée de sa cloche qui fut fondue pour être transformée en canon, la chapelle Saint-Nicolas, qui veille fièrement sur le ru de Gally à Rennemoulin, vient de renaître de ses cendres. Unique vestige du prieuré Saint-Nicolas, autour duquel le village s'est constitué au XIIIe siècle, cet édifice a servi de grange pendant près de cent ans, au sein d'un domaine agricole acquis par l'Institut Pasteur en 1919. Il a fait l'objet d'une vaste rénovation orchestrée par la Fondation du patrimoine, par le biais du mécénat.

800 000 € ont été mobilisés pour faire revivre ce joyau du patrimoine. C'est l'Institut Pasteur qui a offert l'apport initial, à hauteur de 22 %. Plusieurs entreprises ont ensuite mis la main à la poche, ainsi que la communauté d'agglomération Versaillles-Grand parc et le conseil départemental. Mais l'opération a aussi suscité une forte adhésion à l'échelle de la commune, où 62 000 € de dons ont été récoltés. « Réunir cette somme dans un village qui compte 47 maisons, c'est fantastique, se réjouit Arnaud Hourdin, le maire (SE) de Rennemoulin, qui a porté le projet à bout de bras pendant près de 10 ans. Nous avons vécu une formidable expérience humaine. » Le vitrail qui représente Saint-Nicolas a même été dessiné par un habitant, Dominique Monsaingeon, alors qu'il était âgé de 90 ans. « Il est mort trois mois après l'installation de son œuvre, explique le maire. Il a juste eu le temps de contempler le fruit de son travail.

Anecdote:

Elle a abrité une animalerie pour la recherche médicale de l’Institut Pasteur

Drôle de destin. Pendant près de 100 ans, l’édifice a accueilli des animaux destinés à la recherche médicale de l’Institut Pasteur. « Dans le plus grand secret, pour d’évidentes raisons de sécurité, précise le maire du village. Pasteur nous a tous sauvés de quelque chose… Notre rôle d’élus était de respecter la confidentialité autour de cette activité. » Des chevaux, des volailles et des moutons y ont résidé, mais aussi des lamas Alpagas pour la recherche liée à la maladie d’Alzheimer et 45 macaques auxquels on avait inoculé le virus du sida. Huit lamas sont toujours sur place, dans un pré voisin.

Source: Le Parisien.

Gros bémol: Pourquoi la construction de 12 maisons sur ce site exceptionnel?

Je suis absolument contre!!!

Additional Hints (Decrypt)

Nh cvrq qr y'neoer abhiryyrzrag cynagé.(cvapr à écvyre crhg êger aéprffnver!)

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.