Skip to content

<

Le sentier des bières belges #8 - L'amertume

A cache by Jym63 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 02/13/2020
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
2.5 out of 5

Size: Size:   small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Le sentier des bières belges.

Cette balade a pour objectif de vous faire découvrir une partie importante du patrimoine belge.

En effet, fin 2016, La Belgique a obtenu que la culture de la bière en Belgique rentre au patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Au Moyen-âge, l’eau était souvent contaminée. Les moines ont donc commencé à utiliser leurs connaissances en agriculture pour produire du vin. Le climat belge étant peu propice à la culture du raisin, les moines du plat pays, se sont naturellement orientés vers la production de bière.

Aujourd’hui, les bières belges demeurent reconnues dans le monde entier pour leur diversité impressionnante: fortes, fines, typiques, d’abbaye, trappistes, aromatisées, lagers… On a presque du mal à s’y retrouver ! Pas très étonnant lorsque l’on sait que le Belgique compte près de 1100 marques de bières pour environ 160 brasseries !

Mais s’il y a une chose importante à retenir c’est que la Belgique demeure le pays où la tradition des bières monastiques s’est perpétuée à travers les siècles. Il existe d’ailleurs différentes sortes de bières monastiques : les plus connues sont les bières d’abbaye et les bières trappistes.

Bière trappiste et bière d’Abbaye mais quelle est la différence ?

Les bières d’Abbaye

Les bières d’Abbaye sont des bières ayant un lien avec une Abbaye existante ou ayant existé. Grimbergen, par exemple, est une bière d’Abbaye. Elle est développée en collaboration avec les pères Prémontrés. Ces derniers vivent toujours dans l’Abbaye de Grimbergen située dans une petite ville des Flandres en Belgique. 

Les bières trappistes

Les bières trappistes sont des bières d’abbaye spécifiques. Ces dernières sont en effet brassées au sein des abbayes dites « trappistes » (c’est-à-dire appartenant à l’ordre cistercien de la stricte observance) par ou sous le contrôle des moines trappistes. Cette appellation est très contrôlée et seules 10 brasseries dans le monde (dont 6 belges) peuvent produire de la bière trappiste. Pour découvrir davantage ces bières d’exception, partez sur la piste des bières trappistes !

L'amertume

L’amertume s’exprime en IBU (International Bitterness Unit). 1 IBU correspond à 1 ppm d’iso acide α, c’est-à-dire à 1 mg d’iso acide α par kg de bière.Le taux d’extraction de « l’amertume » ou plus exactement d’isomérisation est d’environ 1/3, c’est-à-dire que seulement 1 acide α sur 3 se transforme en acide iso α. Cependant cette valeur de 1/3 n’est qu’une valeur indicative et dépend de la densité du moût (plus le moût est dense et plus le taux d’isomérisation est faible), du pH (l’isomérisation augmente avec le pH), de l’utilisation de cônes ou de pellets (pour obtenir une même amertume, on utilise en général 10 % de houblon en moins avec les pellets) ou d’extraits de houblon, des variétés de houblon etc. et surtout du temps d’ébullition en présence du houblon. Par exemple, environ 5 % d’isomérisation sont obtenus au bout de 10 minutes, 12 % au bout de 20 minutes... Ce pourcentage d’isomérisation augmente avec le temps d’ébullition, mais pas de façon linéaire et va se stabiliser à une valeur maximale de l’ordre de 25 à 35 % à partir d’environ 80-90 minutes d’ébullition.La quantité exacte d’IBU se mesure par des méthodes d’analyses chimiques ou physiques, mais peut être déterminée de manière approximative par l’intermédiaire de nombreuses formules toutes aussi complexes les unes que les autres. 

Une formule très simple, mais approximative qui vous donnera cependant un ordre grandeur pour votre amertume.

Quantité d’IBU ≈ 3 × [houblon]en g/L × indice α

Explication de cette formule simplifiée :

1 IBU correspond à 1 mg d’iso acide α par kg de bière.  La première simplification consiste à considérer qu’1 litre de bière pèse 1 kg. En réalité, il faudrait apporter un correctif prenant en compte la masse volumique de la bière.

 Le rendement d’isomérisation utilisé pour ce calcul est de 30 %.

La quantité de houblon est uniquement celle correspondant au houblonnage amérisant et est à utiliser en g par litre de bière.• Le facteur 3 est le résultat correspondant au fait que l’on prend 30 % pour l’isomérisation, la masse de houblon en g (et non en mg) et le nombre de pourcent pour l’indice α.

 

Additional Hints (Decrypt)

Ovèer dhv zbhffr a'nggenccr cnf qr ...

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.