Skip to content

<

En souvenir de l'évacuation de Maizières-Lès-Metz

A cache by bomberdoor Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 05/10/2020
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size:   small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Je vous fait découvrir cette stèle en souvenir de l'évacuation de la ville de Maizières-Lès-Metz qui fut détruite à 92% en 1944. La 4 septembre 1944, alors que l'armée US s'approche de la ville, les allemands ordonne l'évacuation du secteur qui est placé sur la route stratégique de la libération de Metz. Les habitants partent le 4 septembre en pensant revenir le lendemain...

Ce monument a été réalisé par M. Georges Hoenen, ancien Malgré-Nous qui habitait aux Écarts, un particulier dans ce qui était à l'époque son jardin et qui est en friches aujourd'hui car ce monsieur est décédé. Il avait confectionné ce monument fin des années 80 début 90 à partir d'une ancienne pierre tombale, peut-être de sa famille, récupérée dans le cimetière restauré après 1944.

A coté celle sur l'évacuation, la seconde plaque fait référence au génie militaire qui en 1939 avait confectionné une voie de chemin de fer qui devait aller de Woippy au dépôt de munition dans la forêt Ste Agathe à Florange. Elle passait derrière la voie romaine et les Écarts, elle n'a jamais été mise en service et détruite par les Allemands.  

 

Voici un extrait de Wikipedia relatant cette tragique période de l'histoire de la ville :

La Seconde Guerre mondiale et le drame de la seconde Annexion marqueront encore longtemps les esprits. Maizières-lès-Metz (Macheren bei Metz) fut le théâtre de dramatiques combats au cours de la bataille de Metz en septembre 1944, opposant le XXe corps de la IIIe armée américaine aux 462e et 559e divisions allemandes. 
Le 4 septembre 1944, les civils sont évacués de Maizières-lès-Metz. Certains habitants franchissent la Moselle, vers l’est, d’autres se cachent dans les bois à l’ouest, en attendant les troupes américaines. La IIIe armée US envoie effectivement des patrouilles de reconnaissance dès le 7 septembre, au grand soulagement des réfugiés. Après des escarmouches à Hagondange, et à Silvange, la 7e Armored Division débouche à Maizières-lès-Metz. Ne rencontrant aucune résistance dans ce secteur, les Américains se replient alors sur Hagondange. Profitant de cette aubaine, les Allemands réinvestissent le secteur. Le 17 septembre, la 7e Armored Division, une division blindée américaine, est remplacée par la 90e Infantry Division. Malgré le soutien de l’artillerie qui pilonne systématiquement le secteur, la 90e Infantry Division US piétine. Les soldats du régiment 1216 de la 462e Volks-Grenadier-Division tiennent en effet solidement les positions en se terrant dans des abris de fortune. Le 20 octobre 1944, alors que ses troupes occupent déjà près la moitié de Maizières, le général van Fleet ordonne que la ville soit prise avant le 2 novembre 1944. Face à cette résistance opiniâtre, la 90e Infantry Division fait appel à l’artillerie. Celle-ci tire sans relâche sur le secteur, réduisant le vieux village à quelques ruines éventrées et à des amas de pierres. L’hôtel de ville devient l'objectif à atteindre pour le colonel Barth. Pour déloger les derniers combattants allemands, les troupes américaines lancent une attaque décisive le 26 octobre 1944. Après un nouveau pilonnage d’artillerie, les soldats américains se jettent en masse sur l'objectif, nettoyant les derniers foyers de résistance au bazooka et au lance-flammes. Le 27 octobre 1944, l’ancienne mairie est prise. Les pertes allemandes sont très lourdes, mais les soldats tiennent encore certaines positions. Le 29 octobre, l'artillerie de la division américaine déclenche un nouveau tir de barrage roulant au nord de la commune, détruisant maisons et retranchements[11]. Cette fois-ci, les dernières poches de résistance tombent. Alors qu'un bataillon entier du régiment 1216 de la 462e Volks-Grenadier-Division fut pratiquement détruit sur place, la 90e Infantry Division américaine, aidée par une artillerie de campagne efficace et par une bonne couverture aérienne, ne perdra que 55 hommes lors de l'assaut final. Le 30 octobre, le général Patton peut visiter les ruines de Maizières et savourer sa victoire. La prise de Maizières-lès-Metz, position clé au nord du dispositif défensif de Metz, constitua un atout supplémentaire pour l'armée américaine, dans la bataille de Metz.

Additional Hints (Decrypt)

Ar purepurm cnf qh pbgé qh oynfba

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.