Skip to content

<

VV #010 Voie Verte Crémieu-Arandon

A cache by G.N.I.A Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 06/08/2020
Difficulty:
3 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


La communauté de communes des Balcons du Dauphiné a procédé à l’aménagement d’une Voie Verte sur un tronçon de l’ancien chemin de fer de l’Est Lyonnais  afin de le rendre praticable à l’usage du vélo ou de la randonnée pédestre. La Voie verte est reliée à la ViaRhôna au niveau du secteur d’Arandon-Passins pour en devenir une boucle secondaire. De Crémieu à Arandon, 18 kilomètres aménagés sont proposés à tous.

Le tracé traverse, d’Ouest en Est, les communes suivantes : Crémieu, Dizimieu, Villemoirieu, Saint-Hilaire-de-Brens, Trept, Soleymieu, Courtenay et Arandon-Passins, en suivant une partie du tracé de l’ancien Chemin de Fer de L’Est Lyonnais.

C’est l’histoire de cette vieille ligne au service de l’économie locale que nous allons vous raconter au fil des descriptions des caches. Vous trouverez au gré du parcours, soit un petit bout de l'histoire soit des images d’un passé pas si lointain que cela.

Profitez des boites placées le long du parcours, vous trouverez majoritairement des tubes PET, mais aussi quelques autres boites, dont certaines sont un peu plus…. ʺsournoisesʺ, eh oui on a pas pu s'en empêcher, mais vous aimerez, ou pas...

Concessions et création d'une société à capitaux belges (2)

En 1879, le tracé de la voie ferrée était approuvé à partir du chemin vicinal n°58 dit de Monplaisir en direction de l’Isère. Par contre, l'emplacement de la gare de Lyon n'était pas encore fixé. Finalement, il fut décidé de l'édifier entre la rue du Sacré-Coeur et le cours de Villeurbanne, après que les autorités militaires eurent donné leur accord. Celui-ci fut subordonné à la construction d'un bâtiment léger, en simple rez-de-chaussée, facilement destructible par les batteries du fort voisin qui pointaient leurs canons dans sa direction. Pour les voyageurs, on envisagea un instant d'utiliser une gare plus centrale dont la façade devait se situer rue Duguesclin au voisinage de la place Vendôme, et dont la voie d'accès aurait utilisé un parcours en viaduc. Ce projet fut abandonné en raison de son coût prohibitif et la gare de voyageurs se retrouva in-extremis dans le quartier de La Part-Dieu, à côté de celle des marchandises et du raccordement au P.L.M.

A la même époque, fut étudié un embranchement de 18 km de Sablonnières vers Montalieu, en vue de faciliter le transport des chaux et ciments de Bouvesse, des blocs de pierre extraits des carrières et des sables de Montalieu. Depuis 1875, cette localité était le terminus d'un chemin de fer d'intérêt local venant d'Ambérieu, qui fut exploité jusqu'en 1883 par Ia compagnie des Dombes et du Sud-Est (D.S.E,).

Le 24 août 1878, une convention fut signée entre le département de l’Isère et M. VAN HOEGAERDEN, pour lui concéder cette seconde ligne sous le régime d'intérêt local défini par la loi de 1865. Le 22 janvier 1879, l’embranchement de Sablonnières à Montalieu fut déclaré d'utilité publique et définitivement concédé à la Société anonyme du Chemin de fer de l'Est de Lyon pour 99 ans, c'est-à-dire jusqu'au 21 janvier 1978. L’État accordait à ce titre une subvention de 37.500 francs au département de l’Isère.

 


Association des Géocacheurs du Nord Isère et d'Ailleurs

Infos, actualités, astuces, aide à l'organisation d'events, ...

Cliquez sur le logo pour consulter leur site.


Additional Hints (No hints available.)