Skip to content

<

VV #031 Voie Verte Crémieu-Arandon

A cache by G.N.I.A Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 06/13/2020
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


La communauté de communes des Balcons du Dauphiné a procédé à l’aménagement d’une Voie Verte sur un tronçon de l’ancien chemin de fer de l’Est Lyonnais  afin de le rendre praticable à l’usage du vélo ou de la randonnée pédestre. La Voie verte est reliée à la ViaRhôna au niveau du secteur d’Arandon-Passins pour en devenir une boucle secondaire. De Crémieu à Arandon, 18 kilomètres aménagés sont proposés à tous.

Le tracé traverse, d’Ouest en Est, les communes suivantes : Crémieu, Dizimieu, Villemoirieu, Saint-Hilaire-de-Brens, Trept, Soleymieu, Courtenay et Arandon-Passins, en suivant une partie du tracé de l’ancien Chemin de Fer de L’Est Lyonnais.

C’est l’histoire de cette vieille ligne au service de l’économie locale que nous allons vous raconter au fil des descriptions des caches. Vous trouverez au gré du parcours, soit un petit bout de l'histoire soit des images d’un passé pas si lointain que cela.

Profitez des boites placées le long du parcours, vous trouverez majoritairement des tubes PET, mais aussi quelques autres boites, dont certaines sont un peu plus…. ʺsournoisesʺ, eh oui on a pas pu s'en empêcher, mais vous aimerez, ou pas...

La première guerre mondiale

Durant le conflit, la compagnie de l'Est de Lyon, comme beaucoup d'autres exploitations semblables, dut faire face à de multiples difficultés :

- La mobilisation entraîna un sérieux manque de personnel, et plusieurs tentatives pour faire revenir sur le réseau certains agents "affectés spéciaux" échouèrent.

- Les matières premières pour l'entretien du matériel roulant et des installations fixes faisaient défaut. La pénurie frappait les approvisionnements de combustibles, surtout à partir de 1917. Même le pétrole destiné à l'éclairage des lanternes des signaux vint à manquer !

- Si le matériel roulant ne fit l'objet d'aucune réquisition, il fut en grande partie monopolisé par les transports pour la défense nationale. Entre les docks-magasins militaires de la banlieue lyonnaise et la gare de La Part-Dieu, des navettes assurées par des locomotives et wagons de l'E.L. transitaient jour et nuit par la gare de Lyon-Est.

Cette période fut également marquée par deux accidents assez spectaculaires. Le 13 mars 1915, un train de l'E.L. rentra en collision avec une rame de marchandises du tramway O.T.L. (ligne 16 de La Balme) au passage à niveau de Décines, sur lequel les rails des deux compagnies se croisaient. Le 21 novembre 1918, les trains 13 et 14 se rencontrèrent face à face entre les gares de Crémieu et Dizimieu, suite au non-respect de la procédure pour le changement d'un croisement.

Lorsque la paix fut revenue, une remise en état du réseau s'imposait, en particulier pour la voie et les locomotives. Sur un effectif de vingt-et-une machines, huit seulement étaient utilisables au lendemain du conflit. Pour remplacer les unités temporairement immobilisées. six machines du P.L.M. furent prises en location.

 

 


Association des Géocacheurs du Nord Isère et d'Ailleurs

Infos, actualités, astuces, aide à l'organisation d'events, ...

Cliquez sur le logo pour consulter leur site.


Additional Hints (No hints available.)