Skip to content

<

VV #039 Voie Verte Crémieu-Arandon

A cache by G.N.I.A Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 06/13/2020
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


La communauté de communes des Balcons du Dauphiné a procédé à l’aménagement d’une Voie Verte sur un tronçon de l’ancien chemin de fer de l’Est Lyonnais  afin de le rendre praticable à l’usage du vélo ou de la randonnée pédestre. La Voie verte est reliée à la ViaRhôna au niveau du secteur d’Arandon-Passins pour en devenir une boucle secondaire. De Crémieu à Arandon, 18 kilomètres aménagés sont proposés à tous.

Le tracé traverse, d’Ouest en Est, les communes suivantes : Crémieu, Dizimieu, Villemoirieu, Saint-Hilaire-de-Brens, Trept, Soleymieu, Courtenay et Arandon-Passins, en suivant une partie du tracé de l’ancien Chemin de Fer de L’Est Lyonnais.

C’est l’histoire de cette vieille ligne au service de l’économie locale que nous allons vous raconter au fil des descriptions des caches. Vous trouverez au gré du parcours, soit un petit bout de l'histoire soit des images d’un passé pas si lointain que cela.

Profitez des boites placées le long du parcours, vous trouverez majoritairement des tubes PET, mais aussi quelques autres boites, dont certaines sont un peu plus…. ʺsournoisesʺ, eh oui on a pas pu s'en empêcher, mais vous aimerez, ou pas...

Le déclin du trafic voyageurs (2)

En janvier 1934, l'exploitant mit en service à titre d'essai, un autobus transformé pour circuler sur voie ferrée entre Montalieu-Transit et Lyon-Est par Sablonnières. Le maire d'Amblagnieu suggéra que ce service soit détourné à partir de Montalieu-Ville vers sa commune. Cette proposition fut retenue et se concrétisa par la création d'un aller et retour quotidien Amblagnieu - Lyon bientôt remplacé par trois navettes Amblagnieu - Sablonnières. Cette organisation, subsista jusqu'en 1937, époque à laquelle la desserte fut limitée à la section comprise entre Sablonnières et Montalieu-Ville en raison de la faiblesse du trafic... et du manque de personnel engendré par la loi des 40 heures, comme le prétendit la compagnie.

Une timide tentative de modernisation pour le transport des voyageurs intervint en 1935 avec la livraison d'un autorail moderne et rapide reliant Lyon à St.Genix en 1h35 contre 2h00 à 2h10 pour les trains à vapeur, les autorails plus anciens et les autobus, Mais la chute du trafic des voyageurs persista, contribuant pour une part importante à la croissance du déficit. Celui-ci, apparu en 1932, était désormais partiellement pris en charge par les départements sous forme de subventions.

En 1937, lorsque la Compagnie des Omnibus et Tramways de Lyon (O.T.L.) abandonna l'essentiel de son ancienne ligne n'16 de La Balme, la préfecture de l’Isère chargea l'Est de Lyon de reprendre le transport public des marchandises sur le tronçon compris entre la gare de Crémieu et Hières-sur-Amby, via St.Romain de Jalionas. Sur cet itinéraire, l'E.L. assurera pendant près d'une quinzaine d'années la desserte en traction vapeur, puis diesel.

A la fin de 1937, une commission interdépartementale étudia les mesures à prendre pour revitaliser le trafic des voyageurs et faire échec à la concurrence des services d'autocars. L'utilisation intensive d'autorails ne fut pas retenue, le département de l’Isère s'étant refusé à financer l'acquisition de nouvelles voitures. Finalement, devant un déficit croissant, il fut décidé de transférer sur route le service des voyageurs, qui serait désormais assuré par des autocars de la Régie départementale des Voies Ferrées du Dauphiné (V.F.D.), tandis que le transport des messageries devait être confié aux camions de l'E.L.

Ces nouvelles dispositions firent l'objet d'une convention signée le 18 juillet 1938 par les préfets de l’Isère et du Rhône. Ce texte précisait que les services des voyageurs seraient assurés sous la seule responsabilité du département de l’Isère, les horaires et les tarifs demeurant soumis à l'approbation des deux départements cosignataires. Enfin, le montant des bénéfices ou des déficits éventuels serait partagé dans la proportion de 1/5ème pour le Rhône et 4/5èmes pour l’Isère.

Par une seconde convention, passée le 11 mai 1939 entre les deux départements d'une part et la société de l'Est de Lyon d'autre part, le service des voyageurs était rétrocédé à la régie départementale V.F.D., à qui l'Est de Lyon remettait les douze autocars en sa possession (dont trois transformés en autorails). Les V.F.D. disposaient aussi de certains bâtiments devenus inutiles à l'ancien concessionnaire. Ce dernier continuait à transporter les messageries par route et les marchandises par voie ferrée, y compris sur la section Crémieu - Hières de l'ancien tramway de La Balme.

Après avoir engendré un vif mouvement de protestation de la part du personnel et des usagers, ces mesures entrèrent en application le 1er décembre 1938, date à partir de laquelle ne circulèrent plus que les trains de marchandises… pour peu de temps d'ailleurs.

 


Association des Géocacheurs du Nord Isère et d'Ailleurs

Infos, actualités, astuces, aide à l'organisation d'events, ...

Cliquez sur le logo pour consulter leur site.


Additional Hints (Decrypt)

Qnaf yn wnzor qh Zneépuny

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)