Skip to content

<

VV #049 Voie Verte Crémieu-Arandon

A cache by G.N.I.A Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 06/13/2020
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


La communauté de communes des Balcons du Dauphiné a procédé à l’aménagement d’une Voie Verte sur un tronçon de l’ancien chemin de fer de l’Est Lyonnais  afin de le rendre praticable à l’usage du vélo ou de la randonnée pédestre. La Voie verte est reliée à la ViaRhôna au niveau du secteur d’Arandon-Passins pour en devenir une boucle secondaire. De Crémieu à Arandon, 18 kilomètres aménagés sont proposés à tous.

Le tracé traverse, d’Ouest en Est, les communes suivantes : Crémieu, Dizimieu, Villemoirieu, Saint-Hilaire-de-Brens, Trept, Soleymieu, Courtenay et Arandon-Passins, en suivant une partie du tracé de l’ancien Chemin de Fer de L’Est Lyonnais.

C’est l’histoire de cette vieille ligne au service de l’économie locale que nous allons vous raconter au fil des descriptions des caches. Vous trouverez au gré du parcours, soit un petit bout de l'histoire soit des images d’un passé pas si lointain que cela.

Profitez des boites placées le long du parcours, vous trouverez majoritairement des tubes PET, mais aussi quelques autres boites, dont certaines sont un peu plus…. ʺsournoisesʺ, eh oui on a pas pu s'en empêcher, mais vous aimerez, ou pas...

La réduction du réseau (2)

En raison de la baisse importante du trafic sur la partie de la ligne principale comprise entre Morestel et St.Genix, le conseil général de l’Isère en proposa le déclassement lors de la seconde session de 1955. Il fut décidé de confier à partir du 1er mars le transport des marchandises au départ de la gare de Morestel -promue au rang de ʺgare-centre"- à deux entreprises routières sous-traitantes. Une desserte quotidienne assurée par l'entreprise Béjuy concernait les envois de bétail, les petits colis et les colis postaux. L'entreprise Duccoterd serait chargée du service des wagons complets organisé à la demande.

Cette décision souleva de vives protestations de la part des populations de la région. Par ailleurs, les correspondants routiers prévenus trop tard n'étaient qu'imparfaitement outillés pour cette entreprise. ll fut donc admis que chaque fois qu'un groupe d'au moins trois wagons se présenterait sur la section considérée, il serait acheminé par voie ferrée. Cette situation transitoire prit fin le 5 mai 1956, et à partir du 7 les camions assurèrent seuls tous les services. La section Morestel - St.Genix fut déclassée par décret du 11 février 1957 puis rapidement déposée.

Au nord du réseau, les deux antennes de Montalieu-Ville à Montalieu-Transit et à Amblagnieu voyaient leur trafic péricliter, les transports de pierres extraites des carrières se faisant de plus en plus rares car confiés à des transporteurs routiers. Depuis le 23 août 1950, l'embranchement des carrières entre Amblagnieu et Sous-Amblagnieu, qui n'était plus utilisé que par un seul expéditeur, était ʺprovisoirement" fermé au trafic. La gare de Montalieu-Transit n'expédiait plus que du sable du Rhône arrivé par camions et destiné à la verrerie de St.Galmier. On décida de reporter le transbordement de ce matériau de Montalieu-Transit à Montalieu-Ville, la voie étant en très mauvais état entre ces deux gares et le concessionnaire ne voulant pas engager de grosses dépenses de remise en état pour assurer un trafic aléatoire pouvant disparaître d'un moment à l'autre.

Comme l'état de la voie laissait aussi beaucoup à désirer entre Montalieu-Ville et Amblagnieu, la compagnie de l'Est de Lyon décida d'abandonner ces deux courtes antennes. Le 31 août 1958, Montalieu-Ville- Amblagnieu et.Montalieu-Ville-Montalieu-Transit étaient fermées à tout trafic. Le décret de déclassement intervint quelques semaines après.

Sur l'ancien axe principal, les trains se faisant de moins en moins nombreux et de plus en plus légers entre Sablonnières et Morestel, la compagnie décida d'abandonner également l'exploitation devenue trop déficitaire de ce tronçon, de même que celle des services routiers vers St.Genix. Ces mesures soulevèrent, une fois de plus, de nombreuses protestations des élus de la région, mais cette décision entra en application le 31 mars 1960. Le déclassement correspondant fut promulgué par décret du 3 juillet 1961 .


Association des Géocacheurs du Nord Isère et d'Ailleurs

Infos, actualités, astuces, aide à l'organisation d'events, ...

Cliquez sur le logo pour consulter leur site.


Additional Hints (No hints available.)