Skip to content

<

L'étang du Bolmon et les alluvions

A cache by dartoisjeremy Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 06/24/2020
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


L'étang du Bolmon et les alluvions

Mon image

 

 

Présentation de l'étang du Bolmon : 

L’étang du Bolmon est un plan d’eau d’environ 600 ha, pour une profondeur moyenne de 1 m, situé entre les villes de Châteauneuf-les-Martigues et Marignane.

L'étang de Bolmon est séparé de l'étang de Berre par le « cordon du Jaï », étroite langue de terre de 100 à 300 mètres de large, orientée nord-est - sud-ouest, longue de 6 kilomètres, et dont l'altitude ne dépasse nulle part 2 mètres. Il est bordé à l'est par la ville de Marignane, et au sud par la plaine de Châteauneuf-les-Martigues, dont il est séparé physiquement par le canal de Marseille au Rhône, qui le longe.

L'étang est alimenté en eau douce par le ruisseau de la Cadière, fleuve côtier dont le débit annuel avoisine les 30 millions de mètres-cubes, soit une moyenne légèrement inférieure à un mètre-cube par seconde. Il communique avec l'étang de Berre (saumâtre) par trois étroits chenaux appelés « bourdigues », et avec le canal (lui aussi saumâtre) par quelques petites ouvertures dans la digue qui les sépare.

Il a une superficie de 578 hectares pour un volume d'eau de 8,3 millions de mètres-cubes. Sa profondeur maximale est de 2,6 mètres.

Son fond était autrefois couvert d'une épaisse couche de vase. La pollution de ces sédiments est significative. En 2002, elle était de 0,5 ppmpour le mercure, 2,9 ppm pour le cadmium, 49 ppm pour le plomb, 46,5 ppm pour le cuivre, 138 ppm pour le zinc. L'étang était aussi soumis à de forts apports en azote et en phosphore qui se traduisaient par une hyper-eutrophisation permanente.

L’étang du Bolmon communique avec le milieu maritime par 2 fenêtres donnant sur le canal du Rove et 3 bourdigues communiquant avec l’étang de Berre à travers le cordon sablonneux du Jaï. La digue du canal et le Jaï sont 2 barrières perméables permettant les échanges d’eau dans les 2 sens.

Le mélange eau douce / eau salée crée une eau légèrement saumâtre, à salinité variable suivant les saisons (sécheresse entraînant une salinisation, précipitations entraînant un adoucissement).

L'étang de Bolmon et ses espaces naturels périphériques constituent un « espace naturel sensible », au sens de l'article 146-6 de la loi Littoral, géré par le Conservatoire du littoral, qui en possède la plus grande partie. Il est classé zone naturelle d'intérêt écologique, floristique et faunistique (ZNIEFF), inscrit à l'inventaire national des zones humides, et classé en « site d'intérêt communautaire » Natura 2000.

En 1991, les communes riveraines, Marignane et Châteauneuf-les-Martigues, ont créé le « Syndicat Intercommunal du Bolmon-Jaï » (SIBOJAÏ). Le SIBOJAÏ a fait appel au Conservatoire du littoral pour assurer la protection foncière du site. Aujourd'hui, le conservatoire du littoral et le SIBOJAÏ coordonnent les actions de protection et de valorisation du site, en relation avec les autres propriétaires : communes riveraines et société Total. Le SIBOJAÏ a aménagé un sentier de découverte de l'étang de Bolmon et des zones humides et construit des observatoires pour observer les oiseaux d'eau.

Le Bolmon et le Jaï sont situés à l’ouest de la plaine de Marignane, constituée d’alluvions fluviales déposées au Quaternaire.

La plaine située à l’est de l’étang de Bolmon est d’origine quaternaire. Elle est formée par des alluvions apportées par la Cadière et le Raumartin, de colluvions würmiennes, d’argiles et de limons avec quelques pastilles d’argiles et de grès du Rognacien (fin du secondaire) ainsi que des poudingues et marnes du Bégudien (secondaire), au sud de la Plaine Notre-Dame. Les apports directs de l’étang sont constitués de dépôts marins récents (sables).

Sources : Wikipédia.fr / site internet de la ville de Marignane et Chomerat

Mon image

 

 

Qu'est-ce que les alluvions ? :

Une alluvion (du latin alluvio (ad- et luere), « inondation ») est un dépôt de débris (sédiments), tels du sable, de la vase, de l'argile, des galets, du limon ou des graviers, transportés par de l'eau courante. Les alluvions peuvent se déposer dans le lit du cours d'eau ou s'accumuler au point de rupture de pente.

L'alluvionnement désigne le processus d'accumulation de matériel par les cours d'eau.

La quantité d'alluvions transportée par un cours d'eau dépend principalement de sa vitesse, du type de sol et de son importance. Par exemple, le très important fleuve Jaune transporte 796 milliards de tonnes d'alluvions chaque année.

On distingue plusieurs types d'alluvions :

  • les alluvions fluviatiles, qui sont déposées par un fleuve ou une rivière ;
  • les alluvions fluvioglaciaires qui sont déposées par l'eau de fonte d'un glacier ;
  • les alluvions fluviomarines qui s'accumulent dans les estuaires.

Lorsque le dépôt alluvial a la forme d'un éventail, on parle de cône de déjection.

Mon image

Par définition, le terme alluvion n'est généralement pas utilisé dans les situations où la formation du sédiment peut être clairement attribuée à un autre processus géologique qui est bien décrit. Cela inclut (mais ne se limite pas à): les sédiments lacustres, les sédiments fluviaux (ou fluviatiles, de rivière ou fleuve), ou des sédiments d'origine glaciaire (la tillite). Lorsque l'accumulation d'alluvions finit par former un barrage, il s'agit de colluvions. En géologie, les diluvions (dépôt diluvial ou diluvium) correspondent à des dépôts superficiels formés par les inondations. Les éluvions, ou dépôts éluviaux, sont les dépôts géologiques des sols qui sont dérivés in situ par les intempéries. Les illuvions sont formés par un matériau déplacé à travers un profil de sol pédologique, d'une couche à l'autre verticalement, par l'action des eaux de pluie. Il s'agit d'une illuviation. En alluviation, le transfert de l'eau courante est horizontale.

Lorsque le matériau alluvionnaire en vrac est déposé ou scellé dans une unité lithologique, ou lithifiée dans un sol, il est appelé un dépôt alluvial: voir aussi sol alluvial, flux alluvial, barrage alluvial, terrasse alluviale. Ils s'accumulent dans les cônes alluviaux, les canaux de ruisseaux, en plaine inondable et dans les deltas.

Les alluvions sont formées par le dépôt de particules denses sur un site où la vitesse de l'eau reste inférieur à celui exigé pour les transporter plus loin. Lorsque ces dépôts sont de nature minérale, on adopte l'expression de gisement alluvionnaire, typiquement pour l'or alluvionnaire. En effet, les alluvions peuvent contenir de nombreux minerais précieux tels que l'or et le platine et une grande variété de pierres précieuses.

Historiquement, le désert pris comme lieu de vie d'une des premières populations humaines de la planète était un désert alluvial.
 

Sources : aquaportail.com

 

 

NON TROUVEE Pour valider votre visite sur le site, envoyez-moi vos réponses par courrier électronique (à partir de mon profil, ou sur la messagerie [Message Center] de geocaching.com) aux questions suivantes. Vous pouvez loguer "Found it", je vous contacterai en cas de nécessité:

1- Quels sont les intérêts agricoles des alluvions ?

2- Aux coordonnées, quel type de sédiment retrouvez vous ?

3 - Merci de prendre une photo de vous ou de votre gps au WP1 et de l'inclure dans votre log .

Sources / Sources :


Consultations sur Internet: Google Earth ; Geowiki ; Wikipedia ; 

NON TROUVEE Rappel concernant les « Earthcaches »: Il n'y a pas de conteneur à rechercher ni de logbook à renseigner. Il suffit de se rendre sur les lieux, de bien lire le descriptif, d’observer et de comprendre  pour pouvoir répondre aux questions ci-dessus. Loguez „Found it „ et, en même temps, envoyez nous vos propositions de réponses via notre profil, soit par mail, soit par la messagerie (message center). En cas de problème, nous vous contacterons. Merci de ne pas faire figurer de réponse dans vos logs !

 

Presentation of the Bolmon pond:

The pond of Bolmon is a body of water of about 600 ha, for an average depth of 1 m, located between the towns of Châteauneuf-les-Martigues and Marignane.

The pond of Bolmon is separated from the pond of Berre by the "cordon du Jaï", narrow tongue of land 100 to 300 meters wide, oriented northeast - southwest, 6 kilometers long, and whose l nowhere does it exceed 2 meters. It is bordered to the east by the town of Marignane, and to the south by the plain of Châteauneuf-les-Martigues, from which it is physically separated by the canal from Marseille to the Rhône, which runs along it.

The pond is supplied with fresh water by the Cadière stream, a coastal river whose annual flow is around 30 million cubic meters, an average slightly less than one cubic meter per second. It communicates with the Etang de Berre (brackish) by three narrow channels called "bourdigues", and with the canal (also brackish) by a few small openings in the dike which separates them.

It has an area of ​​578 hectares with a water volume of 8.3 million cubic meters. Its maximum depth is 2.6 meters.

Its bottom was once covered with a thick layer of mud. The pollution of these sediments is significant. In 2002, it was 0.5 ppmp for mercury, 2.9 ppm for cadmium, 49 ppm for lead, 46.5 ppm for copper, 138 ppm for zinc. The pond was also subject to high nitrogen and phosphorus inputs which resulted in permanent hyper-eutrophication.

The pond of Bolmon communicates with the maritime environment by 2 windows overlooking the Rove canal and 3 bourdigues communicating with the pond of Berre through the sandy cordon of Jaï. The canal embankment and the Jaï are 2 permeable barriers allowing water exchanges in both directions.

The mixture of fresh water and salt water creates slightly brackish water, with salinity varying according to the seasons (dryness leading to salinization, precipitation leading to softening).

The pond of Bolmon and its peripheral natural spaces constitute a "sensitive natural space", within the meaning of article 146-6 of the Littoral law, managed by the Conservatoire du littoral, which owns most of it. It is classified as a natural area of ​​ecological, floristic and faunal interest (ZNIEFF), registered in the national inventory of wetlands, and classified as a "site of community interest" Natura 2000.

In 1991, the riverside municipalities, Marignane and Châteauneuf-les-Martigues, created the “Syndicat Intercommunal du Bolmon-Jaï” (SIBOJAÏ). SIBOJAÏ called on the Conservatoire du littoral to ensure the land protection of the site. Today, the coastal conservatory and SIBOJAÏ coordinate the actions of protection and enhancement of the site, in relation with the other owners: riverside municipalities and Total society. SIBOJAÏ has set up a discovery trail for Bolmon pond and wetlands and built observatories to observe water birds.

The Bolmon and the Jaï are located to the west of the Marignane plain, made up of fluvial alluvia deposited in the Quaternary.

The plain east of Bolmon Pond is of Quaternary origin. It is formed by alluvium brought by Cadière and Raumartin, Würmian colluvium, clays and silts with some clay and sandstone pellets from Rognacien (end of secondary) as well as pudding and marls from Bégudien (secondary ), south of the Plaine Notre-Dame. The direct contributions from the pond consist of recent marine deposits (sands).
Sources: Wikipedia.fr / website of the city of Marignane and Chomerat

Mon image

What is alluvium? :

An alluvium (from the Latin alluvio (ad- and luere), "flood") is a deposit of debris (sediment), such as sand, mud, clay, pebbles, silt or gravel, transported by running water. Alluvium can settle in the bed of the watercourse or accumulate at the breaking point of the slope.

Alluvium refers to the process of material accumulation by rivers.

The quantity of alluvium transported by a watercourse depends mainly on its speed, the type of soil and its importance. For example, the very important Yellow River carries 796 billion tonnes of alluvial deposits each year.

There are several types of alluvium:

fluvial alluvium, which is deposited by a river or a river;
the glaciofluvial alluvium which is deposited by the melt water of a glacier;
fluviomarine alluvium that accumulates in estuaries.
When the alluvial deposit has the shape of a fan, we speak of a dejection cone.

Mon image

By definition, the term alluvium is not generally used in situations where the formation of the sediment can be clearly attributed to another geological process that is well described. This includes (but is not limited to): lake sediments, fluvial (or fluvial, river or river) sediments, or sediments of glacial origin (tillite). When the accumulation of alluvium eventually forms a dam, it is called colluvium. In geology, diluvions (diluvial deposit or diluvium) correspond to surface deposits formed by floods. Eluvia, or eluvial deposits, are the geological deposits of soils that are derived in situ by weathering. The illuvions are formed by a material displaced through a soil profile, from one layer to the other vertically, by the action of rainwater. It is an illuviation. In alluviation, the transfer of running water is horizontal.

When bulk alluvial material is deposited or sealed in a lithologic unit, or lithified in soil, it is called an alluvial deposit: see also alluvial soil, alluvial flow, alluvial dam, alluvial terrace. They accumulate in alluvial cones, stream channels, in floodplains and in deltas.

Alluvium is formed by the deposition of dense particles at a site where the water velocity remains lower than that required to transport them further. When these deposits are of a mineral nature, the expression alluvial deposit is adopted, typically for alluvial gold. Indeed, alluvium can contain many precious minerals such as gold and platinum and a wide variety of precious stones.

Historically, the desert taken as the place of life of one of the first human populations on the planet was an alluvial desert.

 

NON TROUVEE To validate your visit to the site, send me, although specifying the name of the earthcache, your answers by e-mail (from my profile, or email [Message Center] from geocaching.com) the following questions . You can log "Found it," I will contact you if necessary:

1- What are the agricultural interests of alluvium?

2- At GZ, what type of sediment do you find?

3- As proof of your passage on this earthcache, please take a picture of you or your gps at WP1

Sources / Sources :


Consultations sur Internet: Google Earth ; Geowiki ; Wikipedia ; 

NON TROUVEE Reminder concerning "Earthcaches" There is no container to search for information or logbook. Simply visit the site, to read the description, observe and understand in order to answer the questions above. Log in "Found it" and at the same time, send your answers via our profile proposals, either by email or by mail (Message Center). In case of problem, we will contact you. Thank you not to include response in your logs!

NON TROUVEE

Additional Hints (No hints available.)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.