Skip to content

<

🗿 Piré sur Seiche, le château d'art 🗿

A cache by Niko Rigan Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 05/29/2021
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   regular (regular)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Piré sur Seiche, le château d'art

🗿🗿🗿

Ce château me fascine avec ses airs de Château de Moulinsart et ce parc habité par d'étranges créatures. Chacune d'elles pourrait sortir tout droit d'une bande dessinée.
C'est un plaisir pour moi de vous faire découvrir ce lieu hors du commun.
Au travers de la Lab Adventure, je vous emmènerais à la découverte du parc et de ses sculptures monumentales.

🗿🗿🗿

Ceci est la bonus d'une Lab Adventure. Pour pouvoir jouer ce type de cache, il vous faut charger l'application sur votre téléphone portable à l'adresse suivante https://labs.geocaching.com/
Quand vous aurez terminé le parcours et répondu correctement aux questions, je vous donnerais les coordonnées de cette cache bonus. Vous pourrez retrouver les coordonnées dans le journal de bord de la Lab Adventure.

🗿🗿🗿

Histoire du Château


« Le Château du Plessis-Guériff est, au XIIème siècle, une simple « motte ». Mais féodale tout de même : une habitation fortifiée, construite sur une colline artificielle. Celle-ci est soutenue par des pieux taillés en pointe, que l’on nommait « plesse », d’où le nom de Plessis. Elle appartient alors à l’une des plus anciennes familles de l’évêché de Rennes, les Bonenfant, dont un des représentants, surnommé seigneur du Guériff, lui glisse son deuxième nom. C’est en 1317 que le premier château en pierres, avec quatre tours imposantes, est édifié, par Robin Bonenfant. Un premier château sauvagement incendié en 1432 sous prétexte de la Guerre de Cent ans et même par les Anglais ! »

« Reconstruit, redétruit, le Château résiste… Le 29 janvier 1471, Hélène de Bonenfant épouse Guillaume de Rosnyvinen, un nom qui va rester associé au Château jusqu’au XIXème. Leurs armoiries, arborant une hure de sanglier, annonce fièrement la couleur : « Je n’attaque que blessé », avec le cri « Défends-toi ». Chevaleresque à souhait, la maxime de la famille est toujours bien présente au Château, « En tout chemin, droiture ! ». Il faut dire que les Rosnyvinen ont fourni à la Bretagne et à la France des hommes de guerre illustres, des magistrats aguerris et des fins lettrés. En ce temps où le Château est particulièrement prospère, le domaine comprend presque 300 manoirs, fermes, métairies et moulins. »

« Christophe de Rosnyvinen, conseiller au Parlement de Bretagne, transforme entièrement le château et pose la première pierre du nouvel élégant Château Régence en 1722, et fait construire l’aile nord-sud. Il démolit les tours, en rase les fortifications, mais garde « le vieux château », l’aile est-ouest d’aujourd’hui…. A l’intérieur, de vastes salons, des salles de réceptions et des appartements richement décorés… Quant au parc, il aurait été créé au XVIIème, sous la direction de Lenôtre lui-même ! Mais la Révolution est bientôt en marche. Le Château, malgré la résistance du Marquis (à priori un sacré personnage !), est vendu comme bien national au prix de 16 040 F, à la mort du vieil homme, à l’âge vénérable de 84 ans. »

« Il faut attendre 1802 pour que la propriété soit restituée à la famille dans un état de délabrement avancé… et 1818 pour que le général d’Empire Hippolyte de Rosnyvinen le fasse restaurer. En 1854, le dernier Marquis de Piré, ruiné, vend la propriété au vicomte de Nicolay, qui la cède ensuite à la famille Carron de la Carrière. Ces derniers entreprennent des travaux, notamment la construction du château d’eau et de la chapelle. En 1932, le domaine est cédé à la Congrégation des Pères du Saint-Esprit, qui en fera un centre de formation, puis une maison de retraite. L’histoire rejoint maintenant le présent… une nouvelle page s’ouvre pour le Château des Pères ! »

Le domaine a été racheté en 2011 par l’entrepreneur de BTP rennais, Jean-Paul Legendre. Julien Legendre, son fils assure la gestion du château qui est devenu un lieu d’exposition gratuit d’art contemporain. »

🗿🗿🗿

🗿🗿🗿

Avez vous enfin démasqué le coupable des vols ? Si oui, vous pouvez alors retrouver son butin.

Notes :

Le parc est ouvert tous les jours de 8h30 à 18h00 de octobre à juin, de 10h à 19h de juin à septembre. L'entrée du parc est libre et gratuite.

Je tiens à remercier grandement les personnes qui travaillent au château des Pères pour leur accueil et pour avoir gentiment autorisé la pose de cette cache.

Le poseur a pris plaisir à concevoir cette cache

Pensez-y !

Ce n’est pas une cache premium pour permettre au plus grand nombre de prendre plaisir à trouver de chouettes boîtes. Alors, s’il vous plaît, prenez en soin, et n’hésitez pas à m’envoyer un message en cas problème.

Additional Hints (Decrypt)

Purepure ar fvtavsvr evra ra crvagher. Pr dhv pbzcgr, p'rfg gebhire.
Cnoyb Cvpnffb

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)