Skip to content

[MOUZON-22] - Hommage à Ernest Cardot - résistant Traditional Geocache

Hidden : 09/08/2020
Difficulty:
2.5 out of 5
Terrain:
2.5 out of 5

Size: Size:   large (large)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


 

Heureux de vous présenter cette cache et cette croix de commémoration. 
Plusieurs articles sur internet parle de ce fait mais aucun n'indiquent l'emplacement de la Croix. 
Plusieurs recherches locales - et même une discussion avec Mr le Maire de Mouzon - m'ont permis de recentrer la zone dans ce grand bois de l'Alma. 

 

Je vous propose une petite balade de 2km environ et des coordonnées pour ce lieu de mémoire. 

 


En forêt d’Alma, hommage à Ernest Cardot et à ses hommes

Ernest Cardot était le chef du maquis d’Autrecourt. Il a été tué le 5 juin 1943, ainsi qu’un autre résistant Achille François, par un traître infiltré dans le réseau. La cérémonie du 8 Mai 2019, qui s’est tenue sur les lieux du drame, le bois d’Alma, leur a rendu hommage.

 

Tout le monde dans le secteur connaît la famille Cardot de Douzy. Pour la première fois, une cérémonie a été organisée ce 8 mai, dans le bois d’Alma, lieu du drame.

Les anciens combattants de Douzy ont évoqué la mémoire de trois résistants, tués par l’un d’entre eux, devenu traître.

Il s’agit d’Ernest Cardot, Achille François et Alphonse Masier. Michel Legal, président des anciens combattants de Douzy, a lu une biographie des trois résistants.

 

Alias « Albert XVIII »

Ernest Cardot était le chef du maquis d’Autrecourt. Il a été tué par balles le 5 juin 1943. Né en 1894, il se marie à Douzy avec Marie-Hélène. Cette union s’accompagne d’une fusion économique entre les Ets Cardot et Jacquemin. La construction métallique, le matériel agricole et les équipements domestiques sont en plein essor pendant cette période de reconstruction. Il crée une filière d’évasion. Rien n’arrête « Albert XVIII », son pseudonyme. En 1942, il est le chef du secteur de Sedan du mouvement de résistance connu sous le sigle « OCM » (Organisation civile et militaire). Il organise l’exfiltration de prisonniers nord-africains et d’équipages de la RAF, sans compter des actes de sabotages.

 

« CR », le traître

« CR » rejoint le maquis d’Autrecourt. Peu discret, il met l’organisation en grand danger. Il faut l’éliminer. C’est ce que décide de faire Ernest Cardot avec Alphonse Mazier et Achille François. Il décide d’attirer CR dans un piège le 5 juin 1943 dans les bois d’Alma. Mais CR réagit et ouvre le feu. Cardot et François sont tués.

Mazier s’enfuit. CR s’échappe, mais est arrêté par la police allemande le 7 juin. Il est fusillé en ayant au préalable livré les membres du réseau.

Alphonse Mazier, lui, est arrêté le 9 juin. Il est passé par les armes en septembre.

Achille François est agriculteur et réside à la ferme de l’Alma. Lorsqu’il est abattu par CR, il n’a que 24 ans.

Additional Hints (Decrypt)

nh cvrq q'ha neoer "zhygv-gebap" - ibve yn cubgb Fcbvyre.

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)