Skip to content

<

K2 mon amour

A cache by Loulousoleil Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 04/28/2021
Difficulty:
4 out of 5
Terrain:
4.5 out of 5

Size: Size:   micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Le K2, nom mythique tout comme le sont l’Annapurna ainsi que l’Everest dans le monde de l’alpinisme et en général, est une montagne située dans la chaîne de l’Himalaya. Avec un sommet qui culmine à 8 611 mètres, il en est le deuxième au monde après l’Everest. En raison de la difficulté de son ascension, il est surnommé « montagne sauvage » ou encore « montagne sans pitié ». Ce sommet a été vaincu le 31 juillet 1954 par Achille Compagnoni et Lino Lacedelli, membres d’une équipe italienne.

Si l’histoire retient ces deux noms, elle retient surtout celui de Walter Bonatti, un jeune alpiniste qui fit partie de l’expédition. Walter Bonatti accomplit en 1951 une première dans le massif du Mont-Blanc : l’ascension de la face est du Grand Capussin, sommet majeur pour les alpinistes et grimpeur. L’exploit est tel que Gaston Rebuffat, membre de l’expédition française qui vainquit l’Annapurnal, premier des « 8 000 », le définit alors par ces mots : « Le plus grand exploit en rocher accompli à ce jour ». Mais si le nom de Walter Bonatti est célèbre, c’est surtout en raison du différent qui l’a opposé pendant près de 50 ans aux deux vainqueurs du K2.

Sélectionné pour être l'un des 11 membres de l’équipe italienne, il est, à 24 ans, le plus jeune de l’expédition. À défaut d’aller fouler le sommet, il participe à la logistique en emmenant des bouteilles d’oxygène au dernier camp situé à 8 100 mètres d’altitude. De là, ses deux compagnons pourront partir à l’assaut du sommet. Au 30 juillet, Walter Bonatti accompagné du sherpa Mahdi ne trouve pas le camp à l'endroit prévu. Pour une raison inconnue, il a été déplacé un peu plus haut par Compagnoni et Lacedelli, dans un recoin introuvable. Aux appels désespérés qu’ils font, Compagnoni leur répond « Suivez nos traces ! » et enfin « Avez-vous l’oxygène ? Laissez-le là et redescendez ! ».
Avec la fatigue, le froid et la nuit qui tombe, ce serait un vrai suicide que d'entreprendre une descente vers le camp précédent. Walter Bonatti organise alors, sans tente et sans duvet, un bivouac à 8 100 mètre, un bivouac devenu légendaire et dont tout grimpeur en a un jour eu connaissance. Une tempête de neige et de glace arrive même sur eux. Le sherpa Mahdi en perdra la raison. Cependant, les deux hommes en sortiront vivant, mais Mahdi sera amputé des mains et des pieds.

Après leur victoire, Achille Compagnoni et Lino Lacedelli, pousseront la perfidie jusqu’à faire croire que Walter Bonatti voulait les doubler et qu’ils ont, eux, réussi à atteindre le sommet sans oxygène. Cette « vérité » est restée officielle pendant près de 40 ans, malgré toutes les démarches que Walter Bonatti entreprendra

Cependant, en 1993 un médecin australien, passionné par cette histoire, a démasqué l’imposture et tous les mensonges qui l'accompagnent. Devant les preuves accablantes, le Club alpin italien, qui avait encensé les deux vainqueurs en leur temps, rétablit la « vérité vraie ». Malgré le rétablissement de celle-ci, les deux vainqueurs par orgueil et vanité, tout en arrogance, ne reconnaîtront jamais l’évidence. Lino Lacedelli tranche même :  « Peu m'importe si ce n'est plus crédible, c'est écrit ! »


Après les caches « Annapurna mon amour » et « Everest mon amour », la trilogie à propos des trois plus célèbres « 8 000 » est close. Le K2 est sans doute le plus emblématique et le plus représentatif de tous les sommets. En effet, malheureusement, lorsqu’il y a compétition, il y a toujours tricherie, trahison et perfidie.

« L'aventure est un engagement de l'être tout entier et sait aller chercher dans les profondeurs ce qui est resté de meilleur et d'humain en nous. Quand le paquet de cartes n'a pas été truqué pour gagner à tous les coups existent encore le jeu, la surprise, l'imagination, l'enthousiasme de la réussite et le doute de l'échec. L'aventure. »

— Walter Bonatti


Comme Walter Bonatti, nous nous arrêtons avant le sommet. La cache se trouve sur le flanc ouest de l'aiguille, à mi-hauteur. Ci-dessous le site pour vous donner, depuis votre canapé, une idée de la montagne à gravir : 


⚠ Le site n'est accessible que par basse mer. Veuillez consulter les horaires de marée pour Morgat.

Additional Hints (No hints available.)