Skip to content

<

Annecy occupée 15 - La villa Libération

A cache by sobersong Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 09/20/2020
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Durant la journée du 18 Août 1944, on commençait à assister à la débandade nazie. La nuit 18 au 19, des pourparlers entre les Allemands et le Préfet ont eu lieu.

Le principe de la reddition a été accepté dans la nuit. Il est acquis, mais encore faut-il arrêter les modalités de la reddition avant de la signer.

Une rencontre va donc avoir lieu et c'est le commandant Nizier (Joseph Lambroschini), commandant des FFI de la Haute-Savoie qui le choisira.Il dira avoir voulu « un cadre digne de l’événement en gestation».
C'est Marcel Fournier (le futur co-fondateur) de la chaîne de magasins carrefour qui prêtera sa villa.

On comptera onze négociateurs Français :

- Nizier (Joseph Lambroschini), commandant des FFI de la Haute-Savoie
- Le capitaine Grand (André Augagneur), adjoint de Nizier
- Le capitaine Jean (Yves Godard)
- Le commandant Icks, 2e Bureau. Le procèsverbal a retenu l’écriture phonétique « commandant X » du nom de guerre de Fernand Archen
- Le capitaine Cantinier (Jean Rosenthal). Il est présenté comme « officier de liaison du général Koenig ». Il avait joué un rôle important au printemps dans l’épopée du maquis des Glières
- Le capitaine Niveau (Lennie Ball), officier parachutiste de l’armée américaine
- Le lieutenant Francis (Pierre Métrat), adjoint du commandant Icks
- Le lieutenant Guillaume (Garin), chef du Service de sécurité
- Ostier (Georges Guidollet), chef départemental des Mouvements Unis de la Résistance
- Le lieutenant Marchal, officier de liaison FFI
- Mademoiselle Zette (Georgette Peccoud puis Berberat), secrétaire du commandant Nizier

Côté Allemand sero,nt présents le major Eggers le capitaine Sedlaczek. Le commandant Allemand Meyer étant resté au Splendid.

 

La délégation arrive à la « Villa Fournier ».

« À 7h05, les pourparlers s’engagent » Après moins de deux heures de discussions, les parties sont tombées d’accord sur les modalités de la reddition. Mais ces modalités ne peuvent être validées que par le colonel Meyer.

Il est convenu de suspendre la séance, le temps d’un aller-retour à Annecy pour que Sedlaczek et Eggers puissent recueillir l’avis de Meyer resté à l’hôtel Splendid.

Une fois son accord donné, la capitulation allemande doit être officiellement signée par le colonel Meyer. Il est décidé que la séance des signatures se tiendra à l’hôtel Splendid où Meyer recevra la délégation. À 10h30, les deux délégations lèvent définitivement la séance et quittent la villa Fournier pour le Splendid.

Les conditions de la reddition signées, le major Walter Eggers en tenue d’apparat sort de la villa. Derrière lui, à droite le lieutenant Francis (Pierre Métrat), au fond le commandant Icks (Fernand Archen). Sur le perron, à gauche derrière le feuillage, « Poupée » (Marie-Aimée Fournier), cheftaine des jeunes filles agents de liaison en vélo

 

La maison Fournier fut donc le théatre des premiers échanges qui conduirons à la capitualtion allemande d'Annecy. Elle est désormais renommée "Villa Libération"

La « Villa Libération » après guerre.


De nos jours : 

L'entré de la maison privée

On y trouve un panneau explicatif ainsi qu'une plaque 

Plus de détails en suivant ce lien

 

Additional Hints (Decrypt)

zntaégvdhr

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.