Skip to content

<

Abbaye Notre Dame de Déols – La Earth

A cache by Blanko36 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 10/02/2020
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Abbaye Notre Dame de Déols - La Terre
Avec quelles pierres l'Abbaye at-elle été construite? D'où viennent-elles? Comment se sont-elles formées?
1. Présentation
Abbaye romane fondée en 917. Site clunisien d'envergure. Les phases de construction, les ruines qui restent debout proviennent de la troisième phase de construction réalisée au cours du XIIème siècle. L'Abbaye est en partie détruite au cours des guerres de religions au XVIème siècle. Quelques vestiges subsistants dont le clocher, la quatrième travée du collatéral nord, la crypte, le mur sud de la nef, la porte de jonction avec le cloître.
 
2. Analyser géologique
WP1
 
Vue générale sur le clocher, la roche calcaire est de couleur claire, sur observer d'importantes variations d'aspect lié à l'altération superficielle des roches soumises aux intempéries et à la pollution urbaine. (L'abbaye est située dans l'agglomération de Châteauroux). Le calcaire est noirci par endroit, cette patine est particulièrement bien vérifiée sur la moitié haute du clocher.
 
WP2
Face au clocher de l'Abbaye on peut observer, à la base, un mur coupé dans son épaisseur.
On y distingue deux calcaires différents…
L'aspect de certains calcaires peuvent être des variantes…
Question 1: A vous identifié les 2 types de calcaire present sous les carrés Rouge et Bleu.
Question 2: Sous le carré vert (C) se trouve une roche analyzer aspect de celle - ci:
- lisse
- granuleuse
- Avec des traits horizontaux
- Avec des traits verticaux
WP3
D'autres calcaires sont traversés dans leur volume par de fines laminations horizontales ou légèrement courbées qui font alterner des couches de calcaire claires avec des couches plus foncées, ocre à rouille.
Si l'altération était à l'origine de ces motifs sur devrait les observer essentiellement à la surface des échantillons, ou les laminations affectent tout le volume de la roche. On peut donc exclure l'érosion des facteurs d'apparition de ces figures. Ici vous observez les laminations à coté du panneau N ° 1 le long de la barrière.
 
Question 3: Sous la lettre D les laminations sont horizontales? Verticales? En diagonale? 
 
3. Les différents calcaire
 
Nom
Caractéristiques
Calcaire Oolithique
De toucher rugueux et d'aspect granuleux, il est composé de grains calcaires (= oolithes) cimentés dans une matrice elle-même calcaire (ce que l'on peut vérifier en réalisant un test à obtenir). Les oolithes sont des figures de précipitation de forme circulaire, des concrétions carbonatées concentriques formées autour d'un noyau (grain quelconque, fragment de coquille ...)
Ce calcaire oolithique est caractéristique d'un milieu de sédimentation de type plaque-forme carbonatée. Les oolithes (granulations observées) se forment par précipitation chimique en milieu marin très peu profond (1 à 10 m) et suffisamment agité pour soulever régulièrement les oolithes en formation (eau à la limite de la saturation en carbonates dissous), on observe actuellement leur formation à proximité de zones récifale (application du principe d'actualisme).
Pour la construction, ce calcaire atteint des qualités de dureté et de résistance au gel (peu de fractures observées). Il est à noter qu'on ne trouve pas cette roche dans le log (colonne stratigraphique) et qu'elle ne correspond pas aux roches observées dans le sous-sol.
 
Calcaire Micritique ou lithographique
 
Calcaire beige, de toucher plus lisse et dont la cassure est conchoïdale par endroit. Ce sont également des calcaires de plaque-forme carbonatée mais ils se forment par précipitation dans un milieu de sédimentation plus calme.
Le caractère lithographique de la roche peut arriver à s'interroger sur une autre utilisation possible de ce type de roches. En effet, ces calcaires sont suffisamment durs pour servir à la construction mais en raison de la finesse de leur grain, ils peuvent également être utilisés pour la gravure (d'où la désignation «lithographique»).
 
4. Géologie générale sur le lieu
Le département de l'Indre est implanté sur un domaine géologique très diversifié (série litho stratigraphique particulièrement complète). La bordure sud est constituée par le socle cristallin du Massif central, sur lequel vers le Nord vont s'empiler les couches sédimentaires du Bassin de Paris.
 
Le Primaire: Le Primaire représente le socle de la région Centre. Il est essentiellement constitué de roches métamorphiques (micaschistes, gneiss, amphibolites, migmatites) et de granites intrusifs d'âge primaire. Les orogenèses paléozoïques, et notamment l'épisode hercynien, déforment et métamorphisent ce qui deviendra le socle du département de l'Indre
 
Le Secondaire:
· Au début du Trias, le socle hercynien mis à nu et plus ou moins pénéplané continue de se comporter comme une vaste surface d'érosion localement affecté par des silicifications.
· Au début du Lias, la mer progresse une plate-forme peu profonde en y déposant des grès, puis des dolomies et des calcaires. Cette sédimentation carbonatée va se poursuivre jusqu'à la fin du Jurassique. C'est à cette période qu'appartiennent les formations calcaires vérifiées dans les localités de Châteauroux et de Déols.
· A la fin du Jurassique, la mer se retire totalement, le Massif Central se soulève et l'érosion continentale décape une partie des dépôts mésozoïques.
 
Le Tertiaire et Quaternaire:   Au Tertiaire, le département est émergé et des zones de lacs et marais s'installent dans les dépressions en particulier en Brenne. Au plio-Quaternaire les vallées se creusent et des dépôts alluviaux s'y accumulent. La vallée de l'Indre en bordure de laquelle se trouve l'Abbaye en est un exemple
 
* Données du BRGM Inventaire départemental des cavités souterraines hors mines de l'Indre Avril 2009
Le site de l'Abbaye est situé sur des unités géologiques référencées J6-J7 (bleu) : Calcaire de Levroux (Kimméridgien inférieur et Oxfordien supérieur), calcaire de Montierchaume (Oxfordien supérieur), calcaire de Von et calcaire de la Martinerie (Oxfordien supérieur ) qui correspond à des formations calcaires déposées pendant le Jurassique supérieur. Les calcaires se sont déplacés sur le fond d'une mer épicontinentale qui recouvrait l'ensemble du Bassin Parisien.
 
Dans la proximité directe de l'Abbaye on trouve aussi des formations notées Fx1 bleu hachuré blanc (alluvions anciennes sur substratum reconnu) et Fy-z en blanc sur la carte (Alluvions anciennes, subactuelles à actuelles, de l'Indre et de la Ringoire ) qui correspond aux dépôts de rivière accumulés par l'Indre dont le tracé géographique a varié au cours du quaternaire. Dépôts qui se poursuivent dans le lit actuel de la rivière
 
Loguez cette cache «Trouvé» et envoyez-moi vos réponses via mon profil ou la messagerie géocaching.com (Message Center). J'analyserais vos réponses et vous contacterais en cas de problème.
 
 
Notre Dame de Déols Abbey - The Earth
With what stones was the Abbey built? Where do they come from? How were they formed?
 
1. Presentation
Romanesque abbey founded in 917. A major Cluniac site. The construction phases, the ruins that remain standing come from the third phase of construction carried out during the 12th century. The Abbey was partly destroyed during the wars of religion in the 16th century. Some surviving remains including the bell tower, the fourth bay of the north aisle, the crypt, the south wall of the nave, the junction door with the cloister.
 
2. Geological analysis
WP1General view of the bell tower, the limestone rock is light in color, on observing significant variations in appearance linked to the surface alteration of rocks subjected to bad weather and urban pollution. (The abbey is located in the agglomeration of Châteauroux). The limestone is blackened in places, this patina is particularly well verified on the upper half of the bell tower.
WP2
Facing the steeple of the Abbey one can observe, at the base, a wall cut in its thickness.
There are two different limestones ...
The appearance of certain limestones can be variations ...
Question 1: Have you identified the 2 types of limestone present under the Red and Blue squares.
Question 2: Under the green square (C) is a rock analyzer aspect of it:
- smooth
- grainy
- With horizontal lines
- With vertical lines
Other limestones are crossed in their volume by fine horizontal or slightly curved laminations which alternate layers of light limestone with darker layers, ocher to rust.
If weathering was the cause of these patterns, they should be observed primarily on the surface of the samples, or the laminations affect the entire volume of the rock. We can therefore exclude the erosion of the factors of appearance of these figures. Here you see the laminations next to panel N ° 1 along the barrier.
Question 3: Are the laminations horizontal under the letter D? Vertical? Diagonally? 
 
3. The different limestone
Nom
Caractéristiques
Calcaire Oolithique
Rough to the touch and grainy in appearance, it is composed of limestone grains (= oolites) cemented in a matrix which is itself limestone (which can be verified by carrying out an acid test). Oolites are circular precipitation figures, concentric carbonate concretions formed around a nucleus (any grain, shell fragment, etc.)
This oolitic limestone is characteristic of a carbonate platform type sedimentation environment. The oolites (observed granulations) are formed by chemical precipitation in a very shallow marine environment (1 to 10 m) and sufficiently stirred to regularly lift the oolites in formation (water at the limit of saturation in dissolved carbonates), their current is observed. training near reef areas (application of the actualism principle).
For construction, this limestone combines qualities of hardness and resistance to frost (few fractures observed). It should be noted that this rock is not found in the log (stratigraphic column) and that it does not correspond to the rocks observed in the subsoil.
Calcaire Micritique ou lithographique
 
Beige limestone, smoother to the touch and with a conchoidal break in places. They are also carbonate platform limestones, but they form by precipitation in a calmer sedimentation environment.
The lithographic character of the rock may raise questions about another possible use for this type of rock. Indeed these limestones are hard enough to be used for construction but due to the fineness of their grain, they can also be used for engraving (hence the designation "lithographic").
 
4. General geology at the site
The department of Indre is located in a very diverse geological area (particularly complete litho stratigraphic series). The southern edge is formed by the crystalline base of the Massif Central, on which to the north will pile up the sedimentary layers of the Paris Basin.
Primary: Primary represents the foundation of the Center region. It is essentially made up of metamorphic rocks (mica schists, gneisses, amphibolites, migmatites) and intrusive granites of primary age. The Paleozoic orogenies, and in particular the Hercynian episode, deform and metamorphose what will become the base of the department of Indre
The secondary:
· At the beginning of the Triassic, the Hercynian basement exposed and more or less peneplane continues to behave like a vast surface of erosion locally affected by silicifications.
· At the beginning of the Lias, the sea progresses a shallow platform, depositing sandstones, then dolomites and limestones. This carbonate sedimentation will continue until the end of the Jurassic. It is to this period that the verified limestone formations belong to the localities of Châteauroux and Déols.
· At the end of the Jurassic, the sea recedes completely, the Massif Central rises and continental erosion strikes part of the Mesozoic deposits.
The Tertiary and Quaternary: In the Tertiary, the department emerged and areas of lakes and marshes settled in depressions, particularly in Brenne. In the plio-Quaternary the valleys widen and alluvial deposits accumulate there. The Indre valley on the edge of which is the Abbey is an example
* BRGM data Departmental inventory of underground cavities outside the Indre mines April 2009
The Abbey site is located on geological units referenced J6-J7 (blue): Levroux limestone (Lower Kimmeridgian and Upper Oxfordian), Montierchaume limestone (Upper Oxfordian), Von limestone and Martinerie limestone (Upper Oxfordian) ) which correspond to limestone formations deposited during the Upper Jurassic. The limestones were deposited on the bottom of an epicontinental sea which covered the entire Paris Basin.
 
Log this cache "Found" and send me your responses via my profile or geocaching.com messaging (Message Center). I will analyze your responses and contact you if there is a problem.

Additional Hints (Decrypt)

A'bhoyvrm cnf qr z'raiblre ibf eécbafrf !

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.