Skip to content

<

Parc Gustave Courbet

A cache by tesoro72 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 06/09/2021
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Idéal pour les promeneurs, le Parc Gustave Courbet marque le début du chemin longeant la Sarthe vers la base de canoë-kayak d’Alençon.

Ce parc est réservé à la détente avec ses nombreux jeux originaux pour les enfants.

Gustave Courbet voit le jour le 10 juin 1819 à Ornans, dans le Doubs, au sein d’un milieu aisé. Très tôt attiré par les domaines artistiques, il commence à étudier le dessin dans sa ville natale en 1831. Parti au Collège royal de Besançon, il suit des cours à l'École de Beaux-Arts, sans toutefois s’y être inscrit. Le jeune Gustave monte ensuite sur la capitale pour y étudier le droit. Il assiste à quelques cours de droit, mais arrête bien vite pour se consacrer totalement à la peinture dès 1840. Ses parents acceptent sa décision, et continue à lui verser une pension.

Autodidacte et élève libre, il se rend souvent au musée du Louvre pour y copier les toiles de maîtres. Ce n’est qu’en 1844 que son Autoportrait au chien noir est enfin exposé. Toujours à la recherche d’un style qui lui est propre, le peintre réalise de manière récurrente des autoportraits. Entre 1843 et 1845, Courbet réalise Le Désespéré, un autoportrait le montrant jeune et désemparé. Les années suivantes, sa carrière ne décolle toujours pas. Même l’excellent autoportrait L’Homme à la ceinture de cuir ne rencontre pas le succès, et lassé de ses échecs successifs, il part explorer la Belgique de long en large, en 1847.

De retour à Paris, il fréquente une brasserie de la Rue Hautefeuille et y fait de belles rencontres, comme Baudelaire. En 1848, les effets de la Révolution de Février se font sentir, et c’est une dizaine de toiles que Courbet expose au Salon. L'année 1849 est la bonne pour le peintre, qui accède enfin à la notoriété avec Une après-dinée à Ornans, tableau acheté par l'État, lui permettant d'exposer ses toiles sans l'avis du jury du Salon.

Au lendemain de sa rencontre avec Proudhon, il se fait le fervent défenseur du réalisme. Inspirées par son terroir, les toiles de Gustave Courbet représentent dès lors des situations contemporaines avec le plus de sincérité possible. C’est le cas de l’œuvre Un enterrement à Ornans. Le tableau, peint sur un très grand format fait scandale. Les critiques sont choqués par ses productions. En peignant une vision d’un évènement de la vie courante, mettant en scène des paysans et des ouvriers, sur un support jusque-là réservé aux œuvres « nobles », Courbet voit une pluie de critiques s’abattre sur lui. Toujours aussi déterminé, le peintre décide alors d’enchaîner les œuvres provocatrices, pour ne laisser d’autre choix à la critique que d’accepter le courant réaliste, don’t Courbet est désormais un maître.

Son Atelier du peintre est rejeté de l’Exposition universelle de 1855, ce qui le décide à exposer de lui-même ses œuvres dans le « pavillon du Réalisme », édifié à ses frais.

Son tableau Venus et Psyché ayant été refoulé au Salon pour indécence, Gustave Courbet se lance alors dans son œuvre la plus provocatrice, la toile érotique l’Origine du monde. Ce tableau, aboutissement d’une série de nus, est une commande privée faite par un diplomate ottoman. L’œuvre reste longtemps inconnue du grand public.

Par la suite, Courbet prend part au mouvement de la Commune de Paris. Conduit en prison après l’effondrement de la Commune, il en ressort libre en mars 1872. Mais, accusé d’avoir contribué au démontage de la colonne de Vendôme, il est contraint de rembourser les frais de réparation. Ruiné, Gustave Courbet décide de s'exiler en Suisse. Installé à La Tour-de-Peilz, il s’y éteint le 31 décembre 1877, en plein réveillon.

Additional Hints (Decrypt)

fbhpur

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.