Skip to content

<

VILLEROY : 05/09/1914 : La Charge à la Baïonnette

A cache by Mashnurse Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 06/10/2021
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


-Tout le mode , à mon commandement ! Baïonnette au canon !

D'une voie forte , le commandant crie ces ordres ;

Les officiers tirent les sabres ; les soldats ajustent leurs baïonnettes
- En avant marche !!
Un frisson parcourt les rangs, les yeux brillent , sur les visages, la peur se lit
Les hommes prennent le pas de charge ...
Les balles sifflent , de gros obus éclatent en soulevant des geysers de terre
Assourdis, les oreilles bourdonnent , ils marchent
Les ordres ils ne les entendent pas , ils marchent en état d'hypnose , ils sont pris  par la peur
Une seule idée : marcher , marcher
Un clairon sonne la charge
Ils courent droit devant alourdis par le sac, génés par la cartouchière , le bidon, la musette ..
Les balles arrivent par rafales ..
les rangs s'éclaircissent ...
L'ennemi est toujour invisible ..

Les derniers instants du Lieutenant Péguy 

Prenant position face aux colines de Monthyon et de Penchard, les fantassins ne s’attendent pas à une si farouche opposition de la part de l’armée allemande. À découvert, les hommes du capitaine Guérin tombent sous les obus ennemis. Dans l’urgence, lui et ses compagnons d’armes se regroupent dans un bosquet jouxtant Villeroy. Le lieutenant Péguy prend alors le commandant du régiment. Sabre au clair, il ordonne une charge à la baïonnette. Aux premières heures de la bataille de la Marne, les restes du 19e bataillon du 276e RI chargent les troupes allemandes qui foncent sur Paris.

Dans la lignée des héros français qu’il admire, Charles Péguy offre un glorieux combat sur le plateau de Goële.Haranguant sa troupe, il vocifère et s’écrie à plusieurs reprises « Le 19 en-avant, suivez-moi. Tirez ! Tirez ! Nom de Dieu ! ». Enivré par la voie martiale tel un croisé, Charles Péguy est touché par une balle en plein front et s’écroule sur le coup.

Victor Boudon raconte : « Juste avant de mourir, le lieutenant a dit : « Oh mon Dieu, mes enfants »

 

Histoire de la baïonnette : Voltaire la disait « fruit de l’enfer », inventée par « le démon de la guerre »

Nous voici dans le sud-ouest de la France, à Bayonne. Entre la peste, les guerres de religion et la prise de la ville par Charles Quint, Bayonne a vécu quelques heures mouvementées. Au XVIe siècle, l’arme la plus courante est le mousquet. C’est une arme à feu assez rudimentaire que l’on charge avec de la poudre noire. On raconte qu’un jour, les paysans de Bayonne, alors qu’ils livrent un combat pour on ne sait trop quoi, tombent à court de poudre noire et de projectiles. Leur mousquet devient donc inutile. Que faire ? Fuir ? Se rendre ? Se battre à mains nues ? C’est alors que l’un des paysans a l’idée d’utiliser le couteau qu’il porte toujours en poche. Il plante le manche du couteau dans le canon de son mousquet et c’est ainsi, dit-on, que naît la baïonnette.

Additional Hints (Decrypt)

cvrq neoer

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)