Skip to content

<

Les Ruines du Fort

A cache by Reves68 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 02/07/2011
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

En 1793, la Patrie est en danger. Pour mieux contrôler et protéger les frontières, c'est en ce lieu stratégique qu'il fut décidé d'ériger un fort.

Bravo à phil59 pour cette FTF !!!

HISTORIQUE
En 1793, la France se trouvait dans un péril extrême; les frontières étaient envahies de toutes parts, la Vendée se montrait victorieuse et tout semblait s'écrouler. La Convention ordonna la levée en masse le 23 Août 1793, et fit du pays tout entier un vaste camp. C'est alors que pour couvrir la frontière, il fut résolu d'élever à Jougne, à l'extrémité du plateau de Mont-Ramey, au-dessus des hameaux des Tavins et de la Ferrière, un fort commandant les divers chemins qui conduisent de Suisse en France. Le 31 Août 1793, le district de Pontarlier prenait un arrêté prescrivant la réquisition de maçons et ouvriers pour aller travailler à cette fortification.
Nous voyons que le 1er Septembre 1793, le conseil municipal de Labergement-Ste-Marie, entre autres, notifie cette réquisition aux sieurs Pierre-André et François-Joseph Martin frères et Xavier Petite dit Monnier, maçon de profession. Les citoyens requis répondirent qu'ils étaient tout prêts à se rendre au lieu indiqué et que rien ne leur était plus à cœur que d'employer et sacrifier leurs peines pour la défense de la République. C'était M. Fabry, capitaine du génie, qui était directeur des travaux, lesquels se poursuivirent pendant près d'une année. En effet, à la date du 19 juillet 1794, un sieur Gaulard autrefois vicaire, qui avait jeté le froc aux orties et se qualifiait de prédicateur de morale à Rougebief (St- Antoine), dénonçait M. Fabry au comité de Pontarlier, comme ayant avoué qu'il était noble et comme ayant tenu au curé de Jougne des propos anticonstitutionnels. Le comité de Pontarlier renvoya cette dénonciation au comité de Jougne qui la mit au panier. Le fort de Jougne ne fut toutefois qu'ébauché et l'on voit encore, à l'endroit indiqué, les ruines des murs et de la caserne commencés.

En 1814, Napoléon Ier, lors de la première invasion, fit reprendre ces travaux que sa chute précipitée ne permit pas d'achever.
(extrait de "Histoire de Jougne" de Edmond JANTET)


Sur l'emplacement des ruines du Fort, est érigé un panneau. Relevez l'altitude (ABCD) et la date (EFGH).
Avec ces informations, vous chercherez la cache sous des pierres, aux coordonnées suivantes :

N 46°45.ADG
E 006°22.DFG

Une fois la cache trouvée, si le temps est clair et ensoleillé, vous pouvez faire un petit détour pour apercevoir les Alpes et le Mont Blanc. (N 46°45.523' E 006°22.666')

Additional Hints (Decrypt)

fbhf qrf cvreerf

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)