Skip to content

<

Atomic Land - Rosglas

A cache by C2iC Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 10/22/2011
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


C’est au bout de la R66 à Meslan que se trouve Atomic Land - Rosglas, une carrière un peu particulière, une ancienne carrière d’uranium !

Nous vous conseillons de ne pas ramasser de pierres et surtout de ne pas vous aventurer sur les sentiers à proximité !

La cache en tant que telle est situé à l’entrée de la R66 et ne présente toutefois aucun risque !

Attention radiations !


Enfoui sous d’énormes ronciers qui la rend difficilement accessible, et c’est tant mieux, se cache l’entrée de la mine aujourd’hui comblée et à ses abords s’étalent les « stériles », ces roches extraites des mines mais qui ne contenaient que trop peu de minerai pour être exploitées.

De 1958 à 1985 la société SIMURA a exploité, dans le cadre de la concession dite de Lignol (instituée par décret en 1970), une vingtaine de mines situées en Morbihan et une en Finistère (à Kerjean sur la commune voisine de Guilligomar’ch). Tout le minerai extrait de la concession de Lignol (284 000 tonnes environ) a été transporté et traité à l’usine de l’Ecarpière en Loire Atlantique. En 1991, la concession a été mutée par décret à la COGEMA.

Après avoir « hérité » de la concession, la COGEMA a entrepris à compter de 1992, la réalisation de travaux destinés à « valider la mise en sécurité et améliorer la remise en état de certains sites ». Après le déplacement de quelque 200 000 m3 de terre et de stériles, les mesures de radioactivité effectuées tant sur les surfaces que dans les eaux des anciennes mines se sont révélées « de qualité équivalente à celles de l’environnement proche ». A Rosglas, sur la carrière exploité de 1971 à 1975, ont été extraites quelque 19 000 tonnes de minerai ; la radioactivité de l’eau dans le puits a été mesurée à 0,99 Bq/l (en 1994). Les terrains ont été remblayés et remodelés avec les matériaux disponibles sur place. Infos tirées du site de la commune de Guilligomar'ch.

Qu’en est-il aujourd’hui ?


En 2009, dans une lettre au maire de Meslan, le préfet du Morbihan convient que « certaines zones présentent un niveau de radioactivité supérieur au niveau habituel ». En juillet, après une circulaire ministérielle, les préfets du Morbihan et du Finistère signent un arrêté sommant Areva « de réaliser, avant le 30 avril 2011, un bilan environnemental des sites ».

Additional Hints (Decrypt)

Qreevèer yr gebap ...

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)