Skip to Content

<

Les Roches d'Orival

A cache by Papou27 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 12/15/2011
Difficulty:
2.5 out of 5
Terrain:
1 out of 5

Size: Size: other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


....


...Version Française

 

Formation des falaises.
     Il y a cent millions d’années, soit au crétacé, notre secteur était recouvert par l’océan. La baisse du niveau de la mer ajoutée à la montée du plancher océanique a découvert les plateaux qui se sont retrouvés au-dessus du niveau de la mer. Cette craie provient de l’accumulation des squelettes de certains organismes vivants. La longue présence de la mer, explique le sous-sol sédimentaire de la Haute-Normandie formé, sur sa plus grande surface, de couches calcaires pouvant dépasser plusieurs centaines de mètres, elles-mêmes recouvertes de formations superficielles d'épaisseur variable d'argile et de limon.
     Les roches d’Orival sont donc des alternances d'épaisses couches de craie du crétacé supérieur (fin de l'ère secondaire) et de bancs de silex gris ou noir ; soit disposés de manière anarchique, soit disposés en strates. Il y a plusieurs degrés de dureté sur les couches de craie de la région, bien qu’utilisée pour la construction celle d’Orival n’est pas la plus dure.
     Elle est généralement recouverte d'une couche d'argile à silex d’épaisseur très variable, Cette argile a été formée durant les périodes chaudes de l'ère tertiaire (climat chaud et humide) par l'érosion de la craie à l'air libre. Elle confère au sol une certaine imperméabilité. Elle est, quand elle affleure, assez peu fertile, mais elle fixe bien le massif forestier.

Erosion Naturelle et karstologie.
     Pendant la descente du niveau des mers et/ou la montée des plateaux on peut imaginer d’une part que la violence du flux et du reflux et l’écoulement d’eaux d'acidités variables qui s’en suit ont creusé des cavités horizontales et d’autre part que la violence des précipitations a provoqué un écoulement vertical à semi vertical.
     Ajoutons à cela les dégradations et mouvements du profond sous sol, il en ressort un nombre important de dégradations naturelles ; fissures ; diaclases ; karsts, etc... plus ou moins importants en taille et plus ou moins remplis soit par écoulements verticaux ; soit par érosion des voûtes.

Paléonthologie

     Outre la grotte de Gouy connue pour ses fresques, une petite tranche de paléontologie, réside aussi à Orival ; en effet, on y trouve une grotte modestement ornée de tâches et de gravures. Les premières gravures de l'entrée sont en fait d'origine animale, mais le développement des salles 1 et 2 (environ 50 mètres) offre bien d'autres ornements. A elles deux ces grottes constituent les traces paléolithiques les plus septentrionales connues jusqu’alors.

     Sur la façade des premières roches à pic, la cavité  porte le nom de « trou malin », très profonde galerie souterraine, étroite à son entrée mais s’élargissant ensuite. Aussi appelée « trou du renard» et enfin baptisée par les spéléologues « grotte du Câtelier »

     La Cavité est subdivisée en 4 parties dites salles dont voici le plan.

 

Commencée en 1976, la désobstruction du remplissage argileux par le Groupe de Spéléologues Normands Universitaires a mis à jour en 1978 à l’entrée des fouilles des tessons de céramiques appartenant à une urne de l’âge de bronze. Ont été authentifiés, au fond de la salle 1 des groupes de bâtonnets peints dans une niche et au plafond de nombreuses griffades et tracés énigmatiques.

La earthcache

De nos jours, l’accès aux grottes est interdit au public. La earthcache est donc constituée par l’ensemble du site des Roches d’Orival tout au long d’un circuit d’observation qui s’étend de Oissel-sur-Seine à Elbeuf-sur-Seine en empruntant la route touristique des roches D18. Le départ du circuit se situe au point GPS N 49°20.035 E 001°04.215 sur la commune de Oissel, passe par le Hameau de la Roche du Pignon et se termine dans le bourg d’Orival proche d’Elbeuf. Tout au long de ce parcours routier de 6 km, vous devrez vous arrêter à différents points d’observations et trouver les indices qui vous permettront de déterminer un point GPS à vérifier au géochecker pour pouvoir loguer cette earthcache. Chaque point d’observation est indiqué en Way-Point et illustré par une ou plusieurs photos.

WP 1 : Premier point d'observation. Aux coordonnées N 49°19.587 E 001°02.531, sur une maison est apposée une ancienne plaque indiquant « Seine Inférieure – Grande ligne Vicinale X LA ROQUETTE vers Orival Y km 3/4, vers Elbeuf Z km ¾. Relevez les valeurs de X, Y et Z

WP2 : La Roche du Pignon. Aux coordonnées N 49°19.558 E 001°02.250, cette roche spectaculaire présente un à pic vertigineux qui permet d'observer en coupe sa nature geologique et d'en déduire l'origine de sa formation. Question : Les roches d'Orival sont formées :

- de couches d'argile, de sable et de calcaire entremélées = réponse 1

- de couches de craie et de silex alternées = réponse 2

- de poches de gypse cristallisées = réponse 3

Le numéro de la bonne réponse correspond à la lettre W

WP 3 : Pancarte Hameau de la Roche du Pignon : Aux coordonnées N 49°19.534 E 001°01.993, « point d’aspiration incendie », vous pouvez voir sur la gauche une véritable grotte et en face de vous de grandes excavations de forme carrée dans la roche. Soit A le nombre d’excavations.

WP 4 : Au point GPS N 49°19.432 E 001°01.266 : vous observez des grottes dans la falaise. Il y a une double plaque au-dessus de la grille. La verte porte le numero 1871. Soit B le nombre de la plaque bleue

WP 5 : Aux points GPS N 49° 19.169 E 001°00.445 et N49°19.162 E 001°00.420 : Un panneau bleu d'arrêt "Allo Bus" porte le nom de la station « La Roche ? » Soit C le nombre de lettres du nom de cette roche. Ce nom est rappelé sur le plan accroché aux panneaux. Cependant, si vous ne trouvez pas ce nom, il vous suffira de retenir le dernier chiffre du numéro d'une des deux maisons situées entre ces deux panneaux.

WP 6 : Point d’arrivée : rue Richard Cœur de Lion à Orival. Aux coordonnées N 49°18.842 E 000°59.949, une roche de forme étrange surplombe les habitations. L’une d’entre elle à la barrière surmontée d’un porche et volets bleus, comporte au fond d’une cour une grotte transformée en cave fermée. Soit D le numero de la plaque de rue de cette maison.

Faites les calculs suivants : N 49° X.  Y (B-D+Y+Z)    E 000° (A+B+X) .   C Z W

Il n’y a aucune multiplication. Les données entre parenthèses s’additionnent ou se soustraient simplement entre elles pour former un chiffre.

Les coordonnées obtenues correspondent à un site classé monument historique d’Orival. Optionnellement, mais très apprécié, prenez une photo de vous ou de votre GPS devant ce monument historique et joignez le à votre log.

Entrez les coordonnées obtenues dans le géochecker. Si la réponse est correcte, vous obtiendrez l’autorisation immédiate de loguer et vous téléchargerez votre photo optionnelle en pièce jointe à votre log. Le géochecker comporte une instruction, merci de la respecter pour certifier votre succès.

TOUT LOG NON CONFORME SERA IMMEDIATEMENT SUPPRIME.

Bonne visite et profitez-en pour visiter ma cache GC39C44 située au point de départ du circuit et ma cache mystery GC39859 située au point d'arrivée sur ce site classé monument historique.

 

 

...English Version :

 

Cliffs formation.

     One hundred million years ago, at the cretaceous time, our region was covered by the ocean. The sea level decrease added to the raise of the oceanic floor has uncovered the shelves that as a consequence stood above the sea level. This chalk comes from the tectonic of calcareous skeletons of some live structures. The long stay of the sea explains the sedimentary underground of Haute-Normandie which is formed in its main surface by calcareous plies that can be several hundred meters thick, themselves being covered by surface clay and limon structures of various depths.

     So, the Orival rocks are alternances of thick plies of chalk from the superior cretaceous (end of the Secondary) and grey or black flint cords either placed in any order or positioned by horizontal lines making layers. There are several hardness degrees in the chalk of our region ; although it is used for building purpose the chalk of Orival is not the hardest.

     It is generally covered by a flint clay bed of a variable thickness. That clay was formed during the hot periods of the Tiertiary (warm and wet climate) by the erosion of the chalk at open sky. It provides imperviousness to the ground. When it is even, it is a rather poor land but it makes the  forest-clad mountain group firm.

Natural erosion and karstology.

     During the sea level decrease and/or the raise of the oceanic floor, one can imagine that on one hand the violence of the ebb and the flow combined with the subsequent draining of variable acidity waters have dug horizontal cavities and on the other hand the violence of rain has caused a vertical or semi-vertical draining.

     We can add to this the degradations and movements of the deep underground and it will result in important natural degradations : cracks, diaclases, karsts, etc… more or less important and more or less filled either by vertical draining or by anticlines erosion.

Paleontology.

     On top of Gouy’s cave known for its paintings, a little piece of paleontology also stands at Orival ; here, there is a cave simply decorated with spots and engravings. The first engravings at the entrance are representing animals, but the galleries of rooms 1 and 2 (about 50 meters long) do offer many other ornaments. These two caves constitute the most septentrional paleolithic traces known so far.

     On front of the first rocks sheer, the cavity bears the name of “trou malin” (malicious hole), very deep underground gallery, narrow at its entrance but enlarging after. Also so-called “trou du renard” (fox hole) and finally named “grotte du Câtelier” (Câteliers’s cave) by the speleologists.

     The cavity is subdivided in four parts called rooms which drawing follows :

 

The earthcache.

     Nowadays, the access to the caves is not permitted. So, the earthcache is regarding the whole site of “les roches d’Orival” along a scenic tour that spreads between Oissel-sur-Seine and Elbeuf-sur-Seine by taking the “route touristique des roches D18”. The circuit starts at the GPS point N 49°20.035 E 001°04.215 part of Oissel municipality, goes through the village of “la Roche du Pignon” and ends at Orival town close to Elbeuf. Along this 6 km long road, you will have to stop at various observation points and find indications that will allow you to determine a GPS point to be entered into the geochecker in order to log this earthcache. Each observation point is referenced as Way-Point and illustrated by one or several pictures.

WP1 : First observation point. At coordinates N 49°19.587 E 001°02.531, on one house wall is shown an old plate indicating “Seine Inferieure – Grande ligne vicinale X LA ROQUETTE to Orival Y km ¾, to Elbeuf Z km ¾. Note values of X, Y and Z.

WP2 : La Roche du Pignon. At coordinates N 49°19.558 E 001°02.250, this spectacular cliff offers a vertiginous rock rising sheer from the road that enables you to observe in vertical section its geological nature and to deduct the origin of its formation. Question : les Roches d'Orival are formed by :

- plies of clay, sand and limestone mixed all together = answer 1

- plies of chalk and flint alternated = answer 2

- pockets of crystallized gypsium = answer 3

The number of the correct answer corresponds to letter W

WP3 : Signal “Hameau de la Roche du Pignon” : At coordinates N 49°19.534 E 001°01.993, « point d’aspiration d’incendie », you can see on the left a true cave and in front of you big excavations of square shape in the rock. “A” is the number of excavations.

WP4 : At GPS point N 49°19.432 E 001°01.266 : you can observe caves inside the cliff. There is a street double plate above the gate. The green one bears nr 1871. “B” is the number of the blue one.

WP5 : At GPS points N 49°19.169 E 001°00.445 and N49°19.162 E 0°00.420, : A "Allo bus" stop blue pannel bear the name "la roche ?". C is the number of letters for the name of this cliff. This name is also repeated on each drawings attached to these pannels. However, should you not find this name, another solution is to retain the last number of the two houses which are in between these pannels.

WP6 : Arrival point : rue Richard Coeur de Lion at Orival : At coordinates N 49°18.842 E 000°59.949, a cliff of a strange shape is overhanging the houses. One of these, with a blue gate protected by a porch and blue shutters, has at the extremity of its courtyard a cave transformed in a closed cellar. “D” is the street plate number of this house.

Now, do the following calculations : N 49° X. Y(B-D+Y+Z)  E 000° (A+B+X). C Z W

There is no multiply function in this. The data under brackets are simply adding up or subtracting between themselves to make a number.

The coordinates you obtain do correspond to an historical classified site of Orival. Optionally, but very welcome, take a picture of you or your GPS device in front of that historical monument and attach it to your log.

Enter the coordinates you obtained into the geochecker. If your answer is correct, you will get immediate permission to log and you will load your optional picture as an attachment to it. The geochecker contains an instruction, please conform to it to prove your success.

ANY NOT COMPLIANT LOG WILL BE DELETED WITHOUT PRIOR NOTICE.

Have a safe journey and take the opportunity to find my othercache GC39C44 located at the start of this tour and my mystery geocache GC39859 which is located at this historical monument site.

 


free counters
Free counters

Additional Hints (No hints available.)



 

Find...

44 Logged Visits

Found it 40     Write note 2     Publish Listing 1     Owner Maintenance 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 51 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.