Skip to Content

<

Les boucles de la Seine

A cache by Papou27 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 12/27/2011
Difficulty:
3 out of 5
Terrain:
2.5 out of 5

Size: Size: other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


I have earned GSA's highest level:

...Version Française

 

La Seine est un des principaux fleuves français, long de 777 km, qui coule dans le Bassin Parisien et arrose Troyes, Paris, Rouen et le Havre. Sa source se situe à 446m d'altitude à Souce-Seine en Côte-d'Or sur le plateau de Langres. Son cours a une orientation générale du sud-est au nord-ouest. Elle se jette dans la Manche entre le Havre et Honfleur. Son bassin versant d'une superficie de 78650 km2 intéresse près de 30% de la population du pays. Il est géré par l'agence de l'eau Seine-Normandie. La Seine traverse 5 régions et 19 départements avec 164 communes riveraines.

Aspects géologiques :

La Seine formait avec la Loire un seul et unique fleuve il y a environ 6 millions d'années. Elle traversait une vaste pénéplaine de nature argileuse sous un climat subtropical. Il y a 3 millions d'années, la région subit un refroidissement et un soulèvement dû à la poussée des arcs pyrénéen et alpin au sud. Les glaciations de l'ère quaternaire firent baisser les niveaux des mers et océans, si bien que la Seine se jetait alors au large de la Bretagne actuelle (la Manche n'existait pas). Cette période fut marquée par la migration des méandres du fleuve, encore visible en Haute-Normandie, et par une intense érosion rabotant les plateaux et formant des terrasses alluviales.L'aspect actuel de la Seine remonte à la fin de la dernière glaciation, vers -12000.

La faible déclivité de la vallée de la Seine en Ile-deFrance et en Normandie a causé la formation de multiples et profonds méandres dont les plus remarquables se situent au coeur du parc des boucles de la Seine entre Rouen et le Havre. Pour la même raison, les effets de la marée se font sentir sur une centaine de kilomètres jusqu'à Poses (barrage le plus aval) et se manifestent jusqu'à un passé récent par le phénomène du "mascaret", appelé "barre" en Normandie.

Hydrologie :

La Seine a un régime relativement régulier lié au climat océanique de son bassin hydrographique. Elle est néanmoins sujette à des crues importantes qui ont nécessité d'importants travaux de régulation dans la partie supérieure de son cours et de ses affluents. Son débit moyen à Paris est d'environ 328m3/s et peut dépasser 1600m3/s en période de crue.

Debit moyen en m3/sec. (station hydrologique de Poissy)

Quatre grands lacs-réservoirsont été créés entre 1960 et 1990 sur la Seine (lac d'Orient), la Marne (lac du Der-Chantecoq), l'Aube (lac d'Amance et lac d'Auzon-Temple) et l'Yonne (lac de Pannecière) qui comptent parmi ses principaux affluents au nombre de 17. Ces lacs qui constituent une réserve de 800 millions de mètres cube permettent à la fois d'écrêter les crues et d'assurer un débit minimum d'étiage.

A Paris les crues sont mesurées depuis 1876 par l'échelle hydrométrique installée au pont d'Austerlitz, néanmoins c'est la statue du zouave du pont de l'Alma qui reste l'indicateur le plus populaire. Au cours de la crue de janvier 1910, l'eau a atteint sur cette échelle la hauteur record de 8.68 mètres.

Une polémique existe entre la Seine et l'Yonne, son "enfant terrible". Une définition de la confluence indique que le cours d'eau entrant à une confluence avec le plus fort débit annuel (module) donne son nom au cours d'eau issu de cette confluence. Selon cette définition, ce ne serait donc pas la Seine mais l'Yonne le cours principal du bassin parisien. En effet, à leur confluent à Montereau-Fault-Yonne, l'Yonne présente un débit et un bassin versant supérieurs à ceux de la Seine (respectivement 93m3/s et près de 10800 km2 pour l'Yonne, et à peine 80 m3/s et 10300 km2 pour la Seine). La même situation se produit en amont avec l'Aube dont le bassin versant est de 4700 km2 avec un débit de 41m3/s contre 4000km2 et 33m3/s pour la Seine.

Aspects économiques et biodiversité :

La Seine est une voie navigable très importante reliant Paris à la Manche. De ce fait deux des plus importants ports fluviaux de France s'y trouvent : Paris (port de Gennevilliers) et Rouen  qui est également un important port maritime permettant le transbordement (c'est le premier port céréalier d'Europe). Elle est navigable en amont de Paris jusqu'à Nogent-sur-Seine, important port céréalier.

De nombreuses industries sont situées le long de la vallée de la Seine : automobile, pétrochimie, centrales thermiques. L'eau de la Seine est utilisée pour le refroidissement de la centrale nucléaire de Nogent.

Le bassin parisien concentrant 40% de la production industrielle française et l'agriculture occupant 60% de la surface du bassin, avec pour résultat un fleuve dont le débit est parfois à moitié constitué d'eaux usées, il en découle une pollution aux nitrates et pesticides qui classe la Seine au premier rang des cours d'eau pollués d'Europe aux PCB depuis vingt ans. Cependant, depuis l'instauration de la loi sur l'eau de 1964 et de 1992, le redressement de l'écosystème s'est amorcé et la qualité de l'eau s'est améliorée de manière continue.

De trois espèces de poissons sur les 32 endémiques aperçues en Seine dans les années 1960, on en dénombre maintenant une vingtaine.

La Seine compte 26 écluses dont 1 dans la Marne, 4 dans l'Aube, 10 en Seine-et-Marne, 2 dans l'Essonne, 2 dans le Val-de-Marne, 1 dans les Hauts-de-Seine, 4 dans les Yvelines et 2 dans l'Eure (Amfreville-sous-les-Monts et Port-Mort).

Barrage de Poses et écluses d'Amfreville-sous-les Monts :

C'est le premier ensemble de barrage-écluses rencontré sur le cours montant de la Seine à 160 km de son embouchure, dans le département de l'Eure. Depuis 1991, une petite centrale hydro-électrique lui a été adjointe afin de profiter de la chute d'eau.

Après la suppression des nombreuses îles qui génaient la navigation fluviale sur la Seine, le barrage et les écluses ont été construits de 1878 à 1881. Le barrage est de type à déversoir mobile, l'eau passant au-dessus de la structure mobile. Il est constitué de poutres métalliques et de bardages de béton. Inauguré le 3 juillet 1887, il était à l'époque le barrage avec la retenue la plus élevée (5.35m) et la chute d'eau la plus forte (4m). Il a entraîné une élévation du niveau de la Seine de près de 1.20m en amont du barrage. Lors de sa construction, la confluence de la rivière Andelle a du être déplacée d'environ 100m vers l'aval.

L'ensemble des constructions se situent entre les communes de Poses sur la rive gauche et Amfreville-sous-les-Monts sur la rive droite. Une passerelle surmonte l'ensemble des installations et permet le passage des piétons et vélos au-dessus du fleuve.

Caractéristiques techniques :

- hauteur de retenue de 5.5 à 8 mètres

- débit moyen : 480 m3/s

- crue décennale : 2200m3/s

- étiage quinquennal : de 100 à 200 m3/s

- puissance de la centrale électrique : ? mégawatts (voir question posée ci-dessous), 4 turbines

Les dispositifs écologiques :

Une chambre d'observation des poissons remontant la Seine est ouverte au public à certaines époques de l'année ; à travers une vitre on peut observer les poissons migrateurs qui utilisent l'échelle de remontée. Le programme de recherche scientifique régi par le Groupement d'Intérêt Public Seine-Aval qui assure la maitrise de l'ouvrage, étudie les contaminants présents dans l'eau ou les sédiments, la compréhension de l'impact des aménagements sur la présence d'espèces vivantes et sur le transport des sables ainsi que l'état de santé des espèces présentes dans l'estuaire de la Seine.

On a ainsi pu observer des remontées de truites de mer et de saumons, passant par cette échelle à poissons,  jusqu'à hauteur du barrage de Suresnes à 250 km de l'embouchure en 2007 et, en 2008, 260 saumons ont été comptés dans la passe à poissons du barrage de Poses. Un saumon de 7 kg a été pêché à Suresnes pour la première fois à un point aussi éloigné en amont sur la Seine depuis 70 ans.

La earthcache :

Notre earthcache, comme vous l'aurez compris, se situe au niveau du barrage de Poses.

Pour la compléter, il vous faudra traverser la Seine sur la passerelle soit en partant de la rive droite (écluses d'Amfreville) soit de la rive gauche (barrage de Poses) à votre choix. Je vous conseille le départ de la rive droite qui vous permettra en même temps de jouer la wherigo cache GC34F82 de Megagrozilla qui part du même endroit. En chemin vous pourrez également trouver la cache GC2KT3R de Team ehia et à votre retour découvrir ma cache GC319RM située à proximité.

- Au point GPS N49°18.769 E 001°14.275 situé surla rive droite, un panneau indique la distance jusqu'à l'atelier du bord de Seine situé sur l'autre rive. Retenez le chiffre de la centaine =fA

Suite à la disparition du panneau, voici la réponse : A = 7

- Au point N49°18.712 E 001°14.268 situé sur la passerelle, un panneau des Ponts et Chaussée de couleur jaune situé en bordure des écluses à droite de l'horloge et à gauche du local poubelles est visible au loin. Il porte un numéro à 3 chiifres. Addtionnez les chiffres entre eux, vous obtiendrez B.

- Au point N49°18.514 E 001°14.122 situé sur la rive gauche, une grande toile rectangulaire (remplaçant le panneau rond métallique) indique la nature du lieu :

Echelle à poissons migrateurs = réponse 1

Chambre d'observation des poissons = réponse 2

Echelle de remontée des poissons = réponse 3

Passe à poissons du barrage de Poses = réponse 4

Le numéro de la bonne réponse est C

- Au même endroit, un petit panneau vert d'informations sur la passe à poissons est intitulée :

Poses village d'artistes peintres = réponse 5

Poses ancienne cité batelière = réponse 6

Poses centre écologique piscicole = réponse 7

Poses centre de recherches scientifiques = réponse 8

Le numéro de la bonne réponse est D

- Au point N49°18.527 E001°14.099 situé sur la rive gauche, un panneau "centrale hydroélectrique HYDROFORCE POSES" indique sa puissance. Soit E le chiffre en MW.

- Au point N49°18.507 E001°14.120, la distance au barrage de Port-Mort est indiquée . Soit F le nombre de kilomètres.

Et  la question éducative : en traversant le barrage, vous aurez observé la puissance du fleuve et son débit au niveau du déversoir. Le débit moyen de la Seine à Poses est de :

- 328 m3/sec = réponse 7,  480 m3/s = réponse 8 ; 610 m3/sec = réponse 9. Le numéro de la bonne réponse est G

Compléter les coordonnées suivantes : N 49° 1G. A D E   E 001° 1B.  CF.

Entrez ces coordonnées dans le géochecker. Si elles sont correctes, cela prouve votre visite et vous serez autorisé à loguer. Attention : le géochecker contient une instruction qu'il est impératif de respecter pour certifier votre succès.

TOUT LOG NON CONFORME SERA IMMEDIATEMENT SUPPRIME.

Optionnellement, prenez une photo de vous ou de votre GPS sur la passerelle et joignez la à votre log.

Pendant votre promenade vous pourrez peut être observer le pelican blanc qui a élu domicile sur le site depuis 4 ans. Si vous avez cette chance, une photo sera la bienvenue. Amusez-vous !

...English Version :

 

The Seine is one of the major french large river, 777 kilometers long, that flows in the Paris basin and drains Troyes, Rouen and Le Havre. Its spring is situated at 446m high at Source-Seine in Côte-d’Or region up the Langres tableland. Its direction is from south-east to north-west. It flows into the English channel between le Havre and Honfleur. Its versant basin covering 78650 square kilometers is concerning 30% of the population of the country. It is managed by the Seine-Normandy agency for water. The river Seine crosses 5 regions and 19 districts with 164 bordering towns.

Geological topics :

About 6 million years ago, the Seine and the Loire were one unique river. It was crossing a huge clayey peneplain under a subtropical climate. 3 million years ago, the region became colder and was raised due to the Pyrenean arch and alpin thrusts in the south. The quaternary glaciations lowered the level of the seas and oceans, and as a consequence the Seine was flowing into the Atlantic Ocean at the level of the nowadays Britany (the Channel did not exist at that time). This period was marked by the river meanders migration, still visible in High-Normandy, and an intensive erosion wearing away the tablelands and forming alluvial terraces. The to-day aspect of the Seine dates from the end of the last glaciations, i.e. about -12000 years.

The little slope of gradient of the Seine valley in Ile-de-France and Normandy regions has caused the formation of multiple and deep meanders which main impressive ones are located in the “parc des boucles de la Seine” between Rouen and Le Havre. For the same reason, the tide action is effective along one hundred kilometers up to Poses (first downstream dam) and till a recent past caused the phenomenom of “mascaret” (tidal wave), also called “barre” in Normandy.

Hydrology :

The river Seine has a relatively constant rate of flow linked to the oceanic climate of its drainage basin. However it is subject to important floods which necessitated big regulation works in its upper course as well as its affluents. Its average flow in Paris is about 328m3 per second and can exceed 1600m3/sec in flood periods.

Average flow in m3/sec (hydrologic station of Poissy)

Four huge tank-lakes were created between 1960 and 1990 on the Seine (Orient lake), on the Marne (Der-Chantecoq lake), on the Aube (Amance and Auzon-Temple lakes) and on the Yonne (Pannetière lake) that account for their main affluents which are 17. These lakes, forming a 800 million cubic meters storage, do regulate the floods and the lowest water level regulation. In Paris, the floods are measured since 1876 by the hydrometric scale installed at Austerlitz bridge, however it is the zouave statue at Alma bridge that still stands for the most popular indicating point. In the course of the January 1910 flood, the water reached the level of 8.68 meters on this scale.

A controversial issue exists between the Seine and the Yonne, its so-called “terrible enfant”. A definition of the junction states that the incoming river at a junction point having the highest annual flow (module) gives its name to the other river meeting this junction. Based on that rule, it would then not be the Seine but the Yonne which is the main river of the Paris basin. In fact, at their junction in Montereau-Yonne, the Yonne has a flow and a drainage basin more important than the Seine (respectively 93m3/s and almost 10800 km2 for the Yonne compared to hardly 80m3/s and 10300 km2 for the Seine). The same situation applies upstream with the Aube which draining basin is 4700 km2 with a flow of 41m3/s vs 4000 km2 and 33m3/s for the Seine.

Economical aspects and biodiversity :

The Seine, very important navigable waters, links Paris to the Channel. As a consequence, two of the most important river harbors are there : Paris (Gennevilliers harbor) and Rouen which is also a main sea harbor that enables transshipments (it is the first cereal harbor of Europe). It is navigable waters upstream up to Nogent-sur-Seine, also important cereal harbor.

Numerous industries are located along the Seine valley : motor industry, petrochemistry, thermal power stations. The water of the river Seine is also used for cooling-down the nuclear unit of Nogent.

The Paris basin concentrating 40% of the French industrial production and the agriculture occupying 60% of the area of the basin, with a resulting river having a flow sometimes made half by used waters, it then derives in a pollution by nitrates and pesticides ranking the Seine at the first level of polluted rivers in Europe  by PCB’s since twenty years. However, since the implementation of the law on water in 1964 and 1992, the ecosystem enhancement has started and the water quality has drastically and steadily improved.

From three kinds of fishes among the 32 endemic seen in the river Seine in the 60’s, nowadays a good twenty kinds are accounted.

The Seine accounts for 26 lock gates of which 1 in the Marne, 4 in the Aube, 10 in Seine-et-Marne, 2 in Essonne, 2 in Val-de-Marne, 1 in Hauts-de-Seine, 4 in Yvelines and 2 in Eure (Amfreville-sous-les-Monts and Port-Mort) districts.

Poses river dam and Amfreville-sous-les-Monts lock gate :

This is the first combined river dam/lock gate you can meet upstream at 160 km from its mouth with the sea, in the district of Eure. Since 1991, a small hydro-electric plant has been added to it in order to benefit from the water fall.

After the scrap of numerous islands that were obstructing the inland navigation on the river Seine, the river dam and the lock gates were erected from 1878 to 1881. The dam is a mobile overfall type, the water flowing above the mobile structure. It is made of iron girders and concrete blocks. Put into service on July 3’ 1887, it was at that time the first river dam with the most important water level (5.35m) and strongest water fall (4m). It caused the level of the Seine rise by 1.20m upstream. The merging point of the Andelle river with the Seine had to be moved by 100m downstream.

These works are situated between Poses on the left bank and Amfreveille-sous-les-Monts on the right bank. A foot-bridge over-tops the whole thing and allows pedestrians and bikers to cross the river.

Technical Specifications :

  • Height of water : from 5.5 to 8 meters
  • Average flow : 480 m3/sec
  • Decennial flood : 2200 m3/sec
  • Quinquennial lowest water level : from 100 to 200 m3/sec
  • Power of the generating station : ? megawatts (see question asked below), 4 turbines

The ecological systems :

An observation chamber for fishes swimming upstream is open to the public at certain periods of the year ; through a window you can observe the migrating fishes that use the water ladder. The scientific research program managed by the Groupement d’Intérêt Public Seine-Aval that administers the site, is studying the pollution agents contained in the water or the sediments, the impact of the works on the live species and the migration of the sands as well as the health of the various species living in the Seine estuary.

In 2007 sea-trouts and salmons have been observed passing the water ladder, up to the level of Suresnes upstream river dam located at 250 km from the Seine mouth and in 2008, 260 salmons were counted in the water ladder of Poses. A salmon of 7 kilos was catched at Suresnes for the first time at a point so far upstream since 70 years.

The earthcache :

Our earthcache, as you have guessed it, is located at the level of Poses river dam.

In order to complete it, you will have to cross the river Seine using the footbridge either from the right bank (Amfreville lock gate) or from the left bank (Poses river dam) upon your own choice. I’d rather recommend you to start from the right bank which will allow you to play at the same time the wherigo type cache GC34F82 of Megagrozilla, starting from the same place. Along your route, you will also find the standard cache GC2KT3R of Team ehia and on your return you can discover my other cache GC319RM located close to the place.

  • At GPS point N 49°18.769 E 001°14.275, on the right bank, a panel indicates the distance to the “atelier du bord de Seine” located on the other bank. Keep only the number of the hundred = A
  • Further to the panel disappearance, here is the answer : A = 7

  • At point N 49°18.712 E 001°14.268  located on the foot-bridge, a yellow panel of “les Ponts & Chaussées”, situated on the border of the lock-gate on the right of the clock and on the left of the garbage containers, is visible in the distance. It carries a three digits number. Add up the figures together, you will get B
  • At point  N 49°18.514 E 001°14.122 located on the left bank, a big rectangular linen panel (replacing the previous metal round panel) indicates the nature of the site : “Echelle à poissons” = answer 1 ; “Chambre d’observation des poissons” = Answer 2 ; “Echelle de remontée des poissons” = answer 3 ; “Passe à poisons de Poses” = answer 4. The number of the correct answer is C.
  • At the same place, a small green information panel on the fish ladder is named : “Poses village d’artistes peintres” = answer 5 ; “Poses ancienne cité batelière” = answer 6 ; “Poses centre écologique piscicole” = answer 7 ; “Poses centre de recherches scientifiques” = answer 8. The correct answer is D.
  • At point N 49°18.527 E 001°14.099, located on the left bank, a panel “central hydroélectrique HYDROFORCE POSES” indicates its power. E is the number in KW.
  • At point N 49°18.507 E 001°14.120, the distance to the “barrage de Port-Mort” (Port-Mort dam) is indicated. F is the number in kilometers.
  • And the educational question : while you were crossing the river dam, you probably observed the power of the river and its flow at the level of the overfall. What is the average flow of the Seine at Poses : 328 m3/sec = answer 7 ; 480 m3/sec = answer 8 ; 610 m3/sec = answer 9. The correct answer is G

Now, complete the following coordinates : N 49° 1G. A D E    E 001° 1B. C F.

Then, enter these coordinates into the geochecker. If your answer is correct, this proves your visit and you will get authorization to log. Beware : the geochecker also contains an instruction which is mandatory to meet to certify your success.

ANY NOT COMPLIANT LOG WILL BE DELETED WITHOUT PRIOR NOTICE.

Optionally, you will take a picture of you or your GPS on the foot-bridge and attach it to your log.

Along your walk, you will perhaps observe the white pelican that is living here since almost 4 years. Should you be lucky enough, you may take a picture of it as well. Enjoy !

free counters
Free counters

Additional Hints (No hints available.)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.