Skip to content

<

Le trésor des "soviets"

A cache by teampharma87 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 12/04/2012
Difficulty:
4 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size:   small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

A Saint-Junien « La Rouge » les « soviets » ont laissé des traces à tous les coins de rue. Ils ont laissé, aussi, un trésor.


Pour déterminer les coordonnées exactes du trésor des « soviets » trouvez, grâce aux définitions suivantes, lesquels ont donné leurs noms aux rues de la ville.

L’orthographe utilisée est celle des plaques de rue. Utilisez les noms et uniquement les noms, pas les prénoms puis encodez-les de la façon suivante : A = 1, B = 2, …, Z = 26.

Source des définitions : WIKIPEDIA.

Le trésor se trouve aux coordonnées suivantes :

N 45° 53,XXX E 0° 53,YYY

avec : XXX = (A + B + C + D + E + F + G + H + I + J + K) – 486

YYY = (A + B + C + D + E + F + G + H + I + J + K) – 357

Bonne chasse.

Cette cache a été réalisée conjointement avec BeB87.

Indice A :

Journaliste et homme politique français né le 9 février 1902 à Toulon, mort le 15 décembre 1941 au Mont-Valérien. Membre du Comité central du Parti communiste français (PCF), responsable du service politique étrangère de l’Humanité et député de Seine-et-Oise.

Il entra dans la clandestinité au cours de la « drôle de guerre » et demeura l’un des cadres de l’équipe rédactionnelle de l’Humanité clandestine. Il fut arrêté le 18 mai 1941 sur dénonciation et détenu à la prison du Cherche-midi sous le contrôle allemand. Considéré comme otage par les allemands qui entendent répondre aux attentats, il fit donc partie des 92 otages fusillés le 15 décembre 1941 au Mont-Valérien.

Indice B :

Homme politique, écrivain et journaliste français né le 8 janvier 1892 à Paris, mort le 10 octobre 1937 dans la même ville.

Après le congrès de Tour de 1920 dont il fut l’un des orateurs, il participa à la fondation du PCF. Il fut rédacteur en chef de l’Humanité de 1926 à 1932 puis de 1934 à sa mort. Il fonda en 1932 l’Association des écrivains et artistes révolutionnaires (AEAR) à la demande du bureau politique du PCF.

Indice C :

Résistant français né le 26 avril 1924 à Paris, mort le 22 octobre 1941 à Châteaubriant.

Il fut un militant communiste célèbre pour avoir été le plus jeune des 48 otages fusillés le 22 octobre 1941 à Châteaubriant, Nantes et Paris en représailles à la mort de Karl Hotz. Il fut décoré à titre posthume de la Croix de Guerre 1939-1945, de la Médaille de la Résistance et fut nommé Chevalier de la Légion d’honneur.

La lettre qu’il écrivit à son père avant d’être fusillé provoqua la polémique en 2007 lors que le Président de la république proposa que sa lecture soit obligatoire dans les lycées.

Indice D :

Homme politique russe né le 22 avril 1870 à Simbirsk, mort le 21 janvier 1924 à Gorki-Léninskie.

Il milita dans le parti ouvrier social-démocrate de Russie qui était la section russe de la Deuxième Internationale. Par la suite, il fonda en 1903 et dirigea le parti Bolchevik et compta parmi les dirigeants de la révolution d’Octobre. Il fut le fondateur de l’union soviétique, premier régime communiste de l’histoire.

Indice E :

Homme politique français né le 3 septembre 1859 à Castre, mort le 31 juillet 1914 à Paris.

Il participa à la fondation du Parti socialiste français (PS) en 1902. Il fonda en 1904 le quotidien l’Humanité qu’il dirigea jusqu’à sa mort. Il participa à l’unification des différentes sensibilités socialistes française dans la Section française de l’Internationale ouvrière (SFIO) sous la pression de la Deuxième Internationale.

Une de ses phrases « Aller à l’idéal et comprendre le réel » illustre le bandeau titre d’un célèbre journal local.

Indice F :

Homme politique chilien, né le 26 juin 1908, mort le 11 septembre 1973.

Médecin et homme politique socialiste, il fut chef de l’Etat chilien en tant que Président de la République du Chili du 3 novembre 1970 au 11 septembre 1973. Le coup d’état du 11 septembre 1973 mené par Augusto Pinochet mis fin à son mandat par la force et instaura une dictature militaire. Il trouva la mort durant le putsch. Le rapport d’autopsie conclura au suicide ce que confirma son médecin personnel et sa famille mais que ses partisans refusèrent.

Indice G :

Femme politique allemande née le 5 mars 1871 à Zamosc, morte le 15 janvier 1919 à Berlin.

Née en tant que sujet polonais de l’Empire russe, elle prit la nationalité allemande. Figure de l’aile gauche de l’Internationale ouvrière, révolutionnaire et partisane de l’internationalisme, elle s’opposa à la première guerre mondiale. Pour cette raison elle fut exclue du Parti social-démocrate d’Allemagne (SPD). Elle cofonda la Ligue spartakiste puis le parti communiste d’Allemagne (KPD).

Indice H :

Homme politique français né le 20 septembre 1869 à Lancerf, mort le 12 février 1958 à Choisy-le-Roi.

Il adhéra à la SFIO dès sa création en 1905. En 1920 lors du congrès de Tours, il fut l’un des fondateurs du PCF et fit partie de la majorité approuvant la révolution russe et le bolchévisme. Il adhéra alors à la troisième Internationale. En 1923, il fut emprisonné pour ses prises de position contre l’occupation de la Ruhr et la présence française au Maroc. En 1936, il est l’un des piliers du Front populaire.

Il fut directeur de l’Humanité de 1918 à 1958, membre du PCF de 1923 à 1958, sénateur en 1935, député de la Seine en 1946. A 88 ans, il fut le premier étranger à être décoré de l’Ordre de Lénine.

Indice I :

Pilote russe né le 9 mars 1934 à Klouchino, mort le 27 mars 1968 accidentellement.

Il fut le premier homme a effectué un vol spatial au cours de la mission Vostok 1 le 12 avril 1961 dans le cadre du programme spatial soviétique. Il acquière une notoriété internationale et fut décoré par de nombreuses distinctions dont celle de Héros de l’Union soviétique et la médaille de l’Ordre de Lénine qui furent les plus hautes distinctions soviétiques. Il effectua un seul voyage spatial mais fut aussi la doublure de secours pour la mission Soyouz 1.

Son nom a été donné à un cratère lunaire et à un astéroïde.

Indice J :

Homme politique allemand né le 13 août 1871 à Leipzig, mort le 15 janvier 1919 à Berlin.

Il fut un communiste révolutionnaire allemand membre du SPD. Il s’engagea pour le droit d’organisation des jeunes dans des mouvements politiques et contre le militarisme. Son livre « Militarisme et antimilitarisme » lui vaudra une peine de 18 mois de prison durant laquelle il fut élu député au Reichstag.

En raison de son opposition à la première guerre mondiale, il fut emprisonné et exclu du SPD. Il fut le cofondateur de la Ligue spartakiste puis du KPD.

Indice K :

Homme politique français né la 8 février 1805 à Puget-Théniers, mort le premier janvier 1881 à Paris.

Il fut un révolutionnaire républicain socialiste français. Il se battit pour des idées neuves à son époque, telles que le suffrage universel, l’égalité homme/femme et la suppression du travail des enfants. Il est classé par l’historien Michel Winock comme un des fondateurs de l’ultragauche française.

Il prôna la révolution par la violence et fut en conséquence de ses tentatives insurrectionnelles emprisonné une grande partie de son existence d’où son surnom de « l’Enfermé ».

 

Additional Hints (No hints available.)