Skip to content

<

Hommage aux aviateurs

A cache by la chiasse Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 01/05/2013
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size:   small (small)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


 


-Date la plus haute:

Relevez le mois= A
Relevez le chiffre des centaine dans l'année= B

- Date la plus basse:

Relevez le jour, additonnez les deux chiffres pour trouver = C
Relevez le mois= D

- Le contour de l'écusson:

Si noir= 6 
Si rouge= 0  Pour trouver E

Puis comptez combien reste-t-il de pâles sur l'hélice? 
Pour trouver F
Puis faîtes F + D = Pour trouver G

Coordonnées finales=

N  47°  53.BAF
E 005° 03.ECG

 
L'AVION.

Dans la nuit du 12 au 13 juillet 1944, les habitants sont réveillés par un combat aérien qui se déroule au-dessus de la forêt. Vers 3 heures, un avion en feu venant de la direction de Bugnières passe au-dessus du village. Il s'écrase sur le plateau à environ un kilomètre des maisons. Il s'agit d'un Lancaster immatriculé ND 859, du 576ème squadron qui avait décollé d'Elsham Wolds (Lincolnshire) à 21 h 25, afin de bombarder Revigny (Meuse). Le livre du squadron qui indique avec beaucoup de détails l'itinéraire, la météo (beaucoup de nuages), la charge de chacun des 19 avions (7 bombes de 450 kg et 4 de 225 kg) est peu précis sur les ennuis rencontrés. Le Lancaster a-t-il été pris en chasse par les avions allemands de Saint-Dizier ? A-t-il suivi par erreur les avions venus bombarder la gare de Chalindrey ? Cette même nuit un autre avion tombe à Cour-l'Évêque (7 morts) et un autre à Auberive.

Le matin, Maurice Picard monte seul vers le lieu de l'accident puis redescend prévenir le maire Jossinet. Celui-ci envoie l'employé communal Raclot et d'autres hommes comme Louis Béguinot, gendarme en retraite. C'est un spectacle désolant. L'avion a percuté' le sol vers la lisière de la forêt. Jean Seurot, monsieur Raclot et Jean Birgert ramassent les restes des aviateurs dans des paniers et des caisses et les déposent au magasin des pompes. On retrouve cinq paires de bottes. On pense alors que l'équipage devait se composer de cinq aviateurs dont les dépouilles seront enterrées au cimetière communal.

Quarante ans plus tard, les habitants apprendront que deux rescapés ont sauté en parachute vers Bugnières. Plusieurs bombes ont été éjectées de l'avion et sont restées dans le bois Les Allemands viennent en faire exploser quelques-unes. Après la libération, on en découvre d'autres enterrées un peu plus loin. Les services de déminage français viennent alors les neutraliser.

Après la guerre, une imposante cérémonie civile, religieuse et militaire a lieu à Giey. L'abbé Lamy a fait venir son ami le Père Pelletier de Langres. Monsieur Hintzy joue les sonneries avec son clairon et un général allié est présent.


 

En 1951, la commune élève une stèle au point de chute de l'avion et, au cimetière, on grave dans la pierre le nom des aviateurs. Depuis la fin de la guerre, à chaque fête nationale, les habitants ne manquent pas de rendre hommage à ces cinq jeunes anglais.

 

Additional Hints (Decrypt)

Neoer qbhoyr...

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.