Skip to Content

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.

Traditional Geocache

Pont de Bir-Hakeim

A cache by Arnokovic Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 9/15/2013
Difficulty:
2.5 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Pont de Bir-Hakeim


Pont de Bir-Hakeim

Le pont de Bir-Hakeim, anciennement pont de Passy, est un pont parisien franchissant la Seine, dont la première version date de 1878. Il a été inscrit au titre des monuments historiques, par arrêté du 10 juillet 1986.

Géographie

Le pont de Bir-Hakeim relie l'avenue du Président-Kennedy sur la rive droite de la Seine, dans le quartier de la Muette (16e arrondissement), aux quais Branly et de Grenelle sur la rive gauche, dans le quartier de Grenelle (15e arrondissement).

La vue sur la tour Eiffel est remarquable depuis le pont. Ainsi, pour les feux d'artifice et autres grands évènements, la foule l'envahit-elle pour profiter du spectacle.

Ce site est desservi par les stations de métro Passy et Bir-Hakeim.

Histoire

La première version de l'ouvrage, une passerelle métallique piétonnière nommée passerelle de Passy, datait de l'exposition universelle de 1878.

Suite à un concours organisé en 1902, il a été reconstruit en 1905, sous la direction de Louis Biette, construit par Daydé & Pillé, et décoré par Camille-Jean Formigé, architecte de la Ville de Paris, pour permettre la circulation piétonne et automobile en s'appuyant sur l'île aux Cygnes. Deux groupes de statues en fonte de Gustave Michel, représentant des nautes et des forgerons, ornent les piles de pierre, quatre allégories en bas-relief décorent la maçonnerie, « la Science » et « le Travail » de Jules Coutan en amont, « l'Électricité » et « le Commerce » de Jean-Antoine Injalbert en aval. À la pointe de l'île aux Cygnes se dresse « La France renaissante », d'Holger Wederkinch, offerte en 1930 par la colonie danoise de la capitale.

Le 18 juin 1949, pour le 9e anniversaire de l'appel du 18 Juin, le conseil municipal de Paris, dirigé par Pierre de Gaulle, organise une grande manifestation commémorative en présence du général Charles de Gaulle, qui prononce un discours, du général Marie-Pierre Kœnig, du général Edgard de Larminat et de la veuve du général Philippe Leclerc de Hauteclocque. À cette occasion, le pont est rebaptisé en souvenir de la bataille de Bir Hakeim (livrée par le général Kœnig et les Forces françaises libres (FFL) en Libye en 1942). Depuis, le pont est un lieu de mémoire des Français libres, auquel a été associé en 1955 le monument en hommage à la 1re division française libre, situé à proximité, sur le quai Branly.

Architecture

Il présente de nombreuses caractéristiques :

·         une partie centrale de 12 mètres est en porte-à-faux ;

·         il a 2 étages : un pour les piétons et les voitures et un viaduc au-dessus qui laisse passer la ligne 6 du métro ;

·         le viaduc ferroviaire est supporté par des colonnades métalliques, sauf au débouché de l’île aux Cygnes, où il repose sur une arche en maçonnerie ;

·         le viaduc ferroviaire est horizontal, alors que la voie routière est en descente de la rive gauche vers la rive droite, ce qui fait que l'écart entre les deux voies n'est pas constant ;

·         une piste cyclable chemine sous le viaduc ferroviaire ;

·         des escaliers au milieu du pont permettent de passer sur l'île aux Cygnes, longue promenade qui mène au pont de Grenelle et à la réplique de la statue de la Liberté ;

·         une plaque commémorative rappelle les exploits de la première brigade des Forces françaises libres lors de la bataille de Bir Hakeim, du 27 mai au 11 juin 1942.

Il est orné de quatre statues monumentales en pierre en bas-relief situées sur l'arche centrale du viaduc au niveau de l’île aux Cygnes :

·         La Science et Le Travail de Jules Coutan en amont ;

·         L'Électricité et Le Commerce de Jean-Antoine Injalbert en aval.

Du côté amont, au niveau de la chaussée, la statue La France renaissante, de Holger Wederkinch, fut offerte par la colonie danoise de Paris en 1930.

Les piles sont ornées de deux groupes statuaires de Gustave Michel étroitement imbriqués dans la charpente : les Nautes, équipés d'accessoires maritimes (filet, bouée, voile, etc.), qui attachent un blason de la ville de Paris à la pile, et les forgerons-riveurs, qui fixent un blason RF à la pile. Ces groupes sont reproduits à l'identique sur les deux bras de la Seine, en amont et en aval (soit quatre reproductions de chaque groupe).

Anecdotes

·         De nombreux tournages se sont déroulés sur le pont et son viaduc : Peur sur la ville (où Jean-Paul Belmondo cascade sur le toit d'une rame de la ligne 6), Le Dernier Tango à Paris, Benjamin Gates et le Livre des secrets, Un indien dans la ville, Inception, Dexter y passe pour assassiner Lila Tournay, etc.

·         Le 24 octobre 1975, Ismail Erez, ambassadeur de Turquie à Paris, et son chauffeur Talip Yener, y ont été assassinés par des terroristes arméniens, utilisant une arme à feu automatique10.

·         En 1990, la chanteuse américaine Janet Jackson marche dans les rues de Paris - dont le Pont Bir-Hakeim - dans la vidéo Come Back to Me.

·         En février 2008, la chanteuse nippone Ayumi Hamasaki tourna, sous le pont, une partie de son clip Mirrorcle World.

Pont de Bir-Hakeim

The pont de Bir-Hakeim, formerly the pont de Passy, is a bridge that crosses the Seine River in Paris, France. It connects the city's 15th and 16th arrondissements, and passes through the île aux Cygnes.

The bridge, made of steel, is the second to have stood at the site. It was constructed between 1903 and 1905, replacing an earlier bridge that had been erected in 1878. An arch bridge, it is 237 metres (777 ft) long and 24.7 metres (81 ft) wide.

The bridge has two levels: one for motor vehicles and pedestrians, and a viaduct above, through which passes Line 6 of the Paris Métro. The railway viaduct is supported by metal colonnades, except where it passes over the île aux Cygnes, where it rests on a masonry arch. Many commemorative plates decorate the viaduct bridge, including several dedicated to soldiers fallen in Belgium during the Second World War.

In addition, the central arch of the viaduct, at the level of the island, is decorated with four monumental stone statues in high-relief: figures of Science and Labor by Jules-Felix Coutan, and Electricity and Commerce by Jean Antoine Injalbert.

Originally named the Viaduc de Passy (after the former commune of Passy, which it reaches), it was renamed in 1948 to commemorate the Battle of Bir Hakeim, fought by Free French forces against the German Afrika Korps in 1942.

Line of street lights on the Pont Bir-Hakeim.

Many movies have featured this bridge including Zazie dans le Métro, Last Tango in Paris, and Inception.

Additional Hints (Decrypt)

N yn cêpur! Yrg'f tb svfuvat!

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

1,678 Logged Visits

Found it 1,546     Didn't find it 48     Write note 15     Temporarily Disable Listing 14     Enable Listing 14     Publish Listing 1     Needs Maintenance 17     Owner Maintenance 23     

View Logbook | View the Image Gallery of 324 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated: on 2/22/2018 12:02:20 PM (UTC-08:00) Pacific Time (US & Canada) (8:02 PM GMT)
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page