Skip to Content

<

Communes de Loire-Atlantique : Clisson

A cache by epokepik Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 07/27/2014
Difficulty:
3 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size: other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Les blasons des communes de Loire-Atlantique


Les communes de Loire-Atlantique est une série de caches particulières construites grâce à la collaboration entre les géocacheurs.

En Loire-Atlantique, il y a 221 communes, à vous de jouer...

Carte des communes de Loire-Atlantique

Pour réserver votre commune, mettre à jour votre contribution sur cette carte et faire entrer votre cache dans la liste des signets, merci d'envoyer un mail à cette adresse dédiée à la série :
communes.loire.atlantique@gmail.com

Nous sommes heureux d'étendre à la Loire-Atlantique, l'idée originale d'ATMO Studio que nous remercions sincèrement pour son aide. La première série "Les communes de Vendée" est née non loin de La Roche sur Yon, à Nesmy .


Il était une fois Clisson


Le blason de la ville de Clisson

La commune de Clisson

Située à la limite sud-est du Vignoble nantais, Clisson se trouve dans la vallée de la Sèvre nantaise, à 25 km au sud-est de Nantes, 15 km au nord de Montaigu et 35 km à l'ouest de Cholet.
En 2011, la commune comptait 6 683 habitants.
Clisson fait partie de la Bretagne historique, et était la clé de voûte de la défense des Marches de Bretagne face au Poitou et à l'Anjou avec son château. La ville est aussi connue comme Clisson l'Italienne en raison de son architecture inspirée du modèle toscan.

Un peu d'histoire...


Clisson, la médiévale
Le XIIIè siècle a vu naître la partie la plus ancienne du château encore visible. Au cours des cinq siècles suivants, ce verrou des Marches de Bretagne se renforce de nombreux bastions et enceintes.
La citadelle voit la naissance, au XIVè siècle, d'Olivier de Clisson, futur Connétable de France et compagnon d'armes de Duguesclin, avant de devenir au XVè siècle la résidence préférée de François II duc de Bretagne. La vie s'organise peu à peu dans la cité, l'activité commerçante est intense et les voyageurs sont nombreux à vouloir séjourner dans cette ville au carrefour des trois provinces du Poitou, de l'Anjou et de la Bretagne. Après les heures de gloire, viendra la misère…

L'épisode tragique des Guerres de Vendée
Le XVIIIè siècle est une époque de catastrophes successives : les grands froids qui gèlent la vigne au cœur, la grande crue qui ruine les bas-quartiers de la ville et enfin les guerres de Vendée.
Clisson qui se trouve au centre du conflit est envahie tour à tour par les troupes royalistes et républicaines qui en font un quartier général et une base de repli. En 1793, après la défaite de Torfou, les Bleus incendient la ville qui subira ensuite le passage des Colonnes Infernales avec leur cortèges d'atrocités. La ville sort complètement détruite de ces affrontements, elle n'est plus qu'un champ de ruines ; désertée par ses habitants, elle redevient la terre des loups.
Clisson est pratiquement rayée du territoire.

Le XIXè siècle, Clisson l'Italienne
Clisson devra son renouveau au début du XIXè siècle à l'arrivée des frères Cacault et du sculpteur Frédéric Lemot.
Chassés d'Italie par les émeutiers anti-républicains, Pierre et François Cacault (nantais d'origine) rentrent en France et décident de s'installer à Clisson en 1798, subjugués par le charme de sa vallée.
Fortement marqués par la culture et l'architecture italienne, ils entreprennent une reconstruction de la ville en ruines sur le modèle toscan. Tuiles canal, briques minces, baies en arc en plein cintre viennent orner les habitations, mais aussi les usines, les tanneries et les moulins qui bordent la Sèvre.
François-Frédéric Lemot (ami de François Cacault) achète la garenne du château (ancienne réserve de chasse des Seigneurs de Clisson) en 1805 puis le château en 1807. Il y construit sa villa romaine, y aménage et plante un parc en l'agrémentant de fabriques.
De 1810 à 1827, Jacques-Charles Valentin finance la conversion d'un ancien couvent de bénédictines (incendié en 1794) en villa italienne. La Garenne Valentin voit le jour…
La Garenne Lemot, la Garenne Valentin, le château médiéval, les églises et les chapelles sont ouverts au public.

La cache

La cache se situe près de la gare de Clisson.
Construite en 1866, le site de la gare dépendait à l'origine du territoire de la commune voisine de Gorges. Les clissonnais souhaitaient récupérer la jouissance du nouvel équipement, au grand dam des gorgeois. La rivalité entre les deux municipalités fut tel qu'il fallut faire appel à l’arbitrage du préfet. L’annexion du terrain sur lequel était située de gare et l'emprise ferroviaire environnante fut prononcée en faveur de Clisson qui versa une compensation financière à Gorges, laquelle eut également l’autorisation d’avoir sa propre gare.
Clisson est desservie par des trains TER Pays de la Loire, circulant entre Nantes et La Roche-sur-Yon ou Cholet, ainsi que par le nouveau Tram-Train.

Attention, l'accès à la cache n'est pas possible de 21h30 à 5h30.

Additional Hints (No hints available.)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.