Skip to Content

<

LA MEUNERIE à la RIVE

A cache by CRISFIL17 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 02/13/2015
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

De la meunerie à la minoterie



Le MOULIN de la RIVE


Historique
Le dénombrement des biens immobiliers attachés à la principauté de Mortagne, en 1666 pendant le règne de Louis XIV, compte parmi ces biens le moulin de la Rive. Aucune trace écrite de l’existence de ce moulin n’a été retrouvée antérieurement à cette date.
À la fin du 1er Empire, en 1814, l’Annuaire historique et statistique du département de la Charente Inférieure dénombrait deux moulins à eau (le moulin de Fondevine et le moulin de La Rive) et dix-huit moulins à vent.
Jusqu’en 1923, date à laquelle le sieur Mouchet, meunier de profession, rachètera le moulin à l’héritière de M. Boudin, le moulin sera occupé par des propriétaires non exploitants.
Le moulin et la maison apparaissent ensuite sur le plan cadastral de 1832, avec l'ensemble hydrographique qui les entoure. En amont, la retenue d'eau alimentée par l'étier de Fondevine et qui entoure de ses deux bras un îlot longiligne, plonge sous le moulin au niveau de la cale actuelle, derrière la maison. En aval, l'eau s'évacue par le chenal tortueux et un fossé de dérivation utilisés en cas de trop-plein d'eau, au sud du moulin, assurant en cas de besoin un lien direct entre l'étier et le chenal.
Le meunier Mouchet exploitera le moulin jusqu’en 1851 car l’exploitation du Moulin de la Rive sera incompatible avec la réorganisation du port. Celui-ci sera racheté par l’administration des Ponts et Chaussées pour mettre en place “le projet d’amélioration du port”.
Les travaux d’aménagement du bassin et du quartier de La Rive, qui s’achèveront en 1853, verront la suppression du fossé de dérivation qui passait sous la rue du Port et le chenal tortueux sera redressé pour lui donner son dessin actuel.

De la meunerie à la minoterie


De 1851 à 1864, seuls fonctionneront les nombreux moulins à vent de la campagne sur la falaise, et le moulin à eau de Fondevine. Ils sont alimentés et desservis par les chargements en froment à l’arrivée et en farine au départ, tous venant ou se dirigeant vers Bordeaux. Ils étaient affrétés à cette époque par ceux qui deviendront les minotiers de La Rive, Victorin Parias et Pierre Vérat.
L’essor de ces minoteries, au bord d’un port de conception moderne, les verra se développer rapidement, rachetant les bâtiments alentour ou en construisant de nouveaux. Ils se doteront de machine à vapeur dès 1864, une source d’énergie nouvelle qui éliminera bientôt les moulins à eau et à vent.
Dès lors se développera le projet d’expansion industrielle de Mortagne à partir de l’activité et des ambitions des minotiers qui se désignent désormais comme « industriels ». La minoterie Vérat y occupera le rôle principal.
La capacité de mouture était, semble-t-il, de 300 quintaux environ par jour. Avec le grain des agriculteurs de la région, les minoteries étaient approvisionnées à partir de Bordeaux par gabares, qui emportaient en retour la farine vers le Médoc et Bordeaux. On peut encore voir aujourd’hui sur le trottoir et sur le quai des rails qui servaient à faciliter le trajet des “diables” de la minoterie aux bateaux.
Dès 1936, les minoteries utiliseront des moteurs à gaz pauvre d’une puissance de 130 ch. complétés, en cas de besoin, par un moteur à gasoil de 50 ch. Ruston Horneby. L'équipement est alors chez Parias de 5 broyeurs, 5 convertisseurs, 1 paire de meules, 4 plansichters et 1 bluterie centrifuge.
La seconde guerre mondiale et les années d’après-guerre sonneront le déclin du port de Mortagne et des minoteries mortagnaises. De plus elles seront fortement concurrencées par les Grands Moulins de Bordeaux. La minoterie Parias cessera de fonctionner dans les années 1970, tandis que la minoterie Vérat, regroupée en Associations, puis rachetée par le Groupe Gers-farine arrêtera toute activité à l’orée de l’année 2000.

Cf. Inventaire du Patrimoine de la Région Poitou-Charentes et du Pays Royannais et Conservatoire de l’estuaire de la Gironde.


RAPPEL : Pour permettre une longue vie à cette cache, je vous demande de bien la replacer à l'insu des curieux. MERCI



Additional Hints (Decrypt)

SE - Rkpryyrag nirp yrf zbhyrf znevavèerf...
Uloevqr qr Ynhehf abovyvf rg qr Cvahf cvarn.
RA - Rkpryyrag jvgu zhffryf ...
Uloevq Ynhehf abovyvf naq Cvahf cvarn.

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

237 Logged Visits

Found it 208     Didn't find it 9     Write note 9     Publish Listing 1     Needs Maintenance 2     Owner Maintenance 8     

View Logbook | View the Image Gallery of 21 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.