Skip to content

<

St Jean Baptiste

A cache by MONTAL46 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 07/22/2014
Difficulty:
1 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   regular (regular)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

le charmant village de St Jean Lespinasse, non loin du Château de Montal (renaissance), la galerie d'art Orlando et sa jolie petite église... contenu de la cache: un stylo, un logbook, et une notice

St Jean Lespinasse, un petit village sans grand renom qu'on doit chercher longtemps sur les cartes, que n'a défrayé aucune chronique, historienne ou scandaleuse..., un petit village comme les autres. Ce village du Haut Quercy, est surplombé par les falaises calcaires, les souvenirs des peuples néolithiques, menhirs et dolmens, aujourd'hui ont à peu prés disparus. A l'époque Celte, le promontoire des Césarines fut un oppidum qui a conservé son mur de défense, encore en partie debout. Les romains établirent un camp (castrum), à l'extrémité nord du plateau, (en se faufilant par l'étroite combe de Mandine) emplacement idéal pour surveiller la voie qui reliait l'Auvergne au Bas Quercy. Un autre camp romain se dressait sur l'actuel emplacement du château de Saint Laurent les Tours qui domine St Céré. Il est prouvé par des réédifications successives des structures de défense de l'oppidum de St Jean, qu'une population assez importante le réoccupa, lors des invasions des Wisigoths, Sarrasins et Normands. Le XII ème siècle lègue à St Jean Lespinasse son église, classée monument historique, dont la dédicace à St Jean Baptiste, laisserait supposer l’existence d'une église baptismale à l'époque Carolingienne. Des travaux effectués dans la crypte, permettent de penser qu'elle appartient à une époque antérieure au X ème siècle. Elle se rattache au style roman poitevin, avec influence Limousine. Une restauration récente a permis de découvrir des peintures du XVI ème siècle, la technique de l'époque, relève de la peinture à sec sur enduit et non des fresques sur supports humides. Le chœur de l’église est surélevé de cinq marches, au dessus de la crypte et recouvert d'une belle voûte en cul-de-four. Les modillons du chevet représenteraient les 7 pêchés capitaux. Une particularité été la "litre", qui était constituée d'une bande de tissu noir, timbré d'armoiries, que l'on tendait à l'intérieur de l'église, à l'extérieur elle était faite d'une bande de mortier que l'on enduisait de noir à chaque deuil de la famille qui bénéficiait de ce droit, on en trouve encore les traces sur le mur opposé au cimetière. A l'extérieur de l'église, le porche parait dater du XVI ème siècle. Il fut sans doute construit après les dévastations opérées par les troupes du capitaine protestant Bessonies et son complice Marchastel, en octobre 1562. On pouvait encore constater, longtemps après ces pillages, que les pierres du mur de l'église, côté cimetière, prés de la petite porte du transept, étaient rougies, calcinées, et fendues par la violence du feu qui consuma toutes les boiseries et le mobilier. Dans l'un des piliers du porche, se trouve une niche qui était destinée à abriter "la lanterne des morts", cette lanterne accompagnait les convois mortuaires, elle était ensuite déposée dans cette niche, à charge d'être entretenue pendant une neuvaine, par la famille du défunt. Le clocher abrite une cloche, fondue en 1684 pour remplacer celle brisée en 1562 par les protestants. On y lit une phrase en langue d'Oc: "Parochos voc, mortuos defleo, nubila dispergo" ce qui peut se traduire par: "j’appelle les paroissiens, je pleure les morts, je dissipe les nuages". Notons que sous la pavé de la chapelle du sacré chœur, reposent les restes de Messire Jean Jacques de Plas de Tanes, de sa sœur, de sa femme, et de sa belle fille Louise-Caroline de Wangenheim, fille de S.E Auguste Guillaume de Wangenheim, comte de Saint Empire Romain, grand maréchal de la cour du roi d'Angleterre à Hanovre.

Additional Hints (Decrypt)

nceèf nibve yh y'uvfgbevdhr qr y'étyvfr rg qr yn eétvba, yn snçnqr abeq qr y'étyvfr dhv cbegr yn yvger, ibhf eéiéyren yn pnpur...(ps cubgb vaqvpr, nggragvba yn pnpur ar fr gebhir cnf qnaf yr pvzrgvèer)

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.