Skip to content

<

Le terril Fontenelle n°28

A cache by yohaeva Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 09/21/2014
Difficulty:
2.5 out of 5
Terrain:
3.5 out of 5

Size: Size:   other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


fr en

hr

fr

Étymologie du mot terril :

« Terril » proviendrait du wallon : tèrri qui désigne l’amas de terre et de pierre que l’on retire du sol lors de l’exploitation d’une mine. Le mot se serait aussi confondu avec stériles, nom donné aux résidus issus du triage

 

Le bassin minier du Nord-Pas-de-Calais :

 

Le Nord-Pas-de-Calais possède un passé et une histoire étroitement liés à l’exploitation minière :

  • 3 siècles d’extraction de charbon (1720-1990)
  • 120 000 hectares
  • 340 terrils
  • 850 puits de mine
  • 2 400 000 000 tonnes de charbon extraites
  • 100 000 km de galeries

 

Formation de la houille (aussi appelée charbon) :

 

Il faut remonter à plus de 350 millions d’années à la fin de l’ère primaire pendant la période dite « carbonifère ». La Terre est alors recouverte de nombreux marécages ainsi que d’une luxuriante végétation et est semblable à une immense serre où règne un climat chaud et humide.

  • Des mouvements tectoniques provoquent la montée de la mer, la végétation est donc noyée.
     
  • Ces débris végétaux s’accumulent et sont recouverts de couches de boue et de sable (effet de la sédimentation). Les débris enfouis sont ainsi à l’abri de l’air et ne pourrissent pas.
     
  • La végétation se reconstitue…jusqu’au prochain engloutissement… (vidéo sur la formation du charbon )
     
  • Sous le poids des sédiments, les couches de végétaux morts s’enfoncent et sont soumis à une augmentation de température qui les transforme en charbon : pour résumer, la cellulose, principal composant du bois, est enrichie en carbone (carbonification). Selon le pourcentage de carbone, on différencie plusieurs types de charbon : la houille, la lignite et la tourbe.

 

 

Formation du terril de la Cuisse Maraune :

 

De 1930 à 1950, le charbon venant des mines de Bruay-la-Buissière était trié à la gare de Fouquereuil et stocké sur place avant d’être acheminé par voie fluviale (Béthune) ou ferroviaire.

Les déchets issus du triage étaient alors stockés directement sur place à l’endroit actuel du terril. Ce terril est donc composé de traces de charbon mais surtout de schiste, de grès carbonifère ainsi que d’autres stériles et résidus divers qui ont été remontés du sous-sol en même temps que la houille. Aujourd’hui, le terril présente une mosaïque de structures végétales très variées, ce qui en fait un agréable lieu de promenade aux multiples ambiances.

Cependant le terril n’est pas de tout repos et présente de nombreux risques :

  • risque d’instabilité dû à l’érosion pluviale.
  • possible « radioactivité naturelle renforcée » due aux cendres des centrales thermiques au charbon des environs stockées sur le site.
  • zone en combustion au nord du site à proximité du point de référence de cette EarthCache

 

Combustion spontanée :

 

Ce phénomène souvent spontané est principalement observé sur les terrils anciens : les ateliers de triage du charbon et de lavage n’étant pas encore très élaborés à l’époque, les stériles issus de ce triage comportent encore en quantité variable, du carbone, de l’hydrogène et du soufre.

Se produit alors l’oxydation de ces matériaux riches en pyrites et en charbon, cette réaction très exothermique permet le déclenchement d’autres réactions nécessitant des températures de plusieurs centaines de degrés. La combustion se propage à tous les résidus combustibles du terril !!

Les températures sont comprises entre 25 et 60°C dans les premiers décimètres du sol et passent progressivement à plusieurs centaines de degrés au foyer (de l’ordre de 250°C à un mètre de profondeur).

En surface se forment des crevasses par lesquelles s’échappent vapeur d’eau et fumerolles. Le talus s’affaisse suite à l’effondrement des zones en combustion.

Le non respect des consignes très strictes d’exploitation imposées dans le cadre de terrils en combustion peut conduire à des accidents graves comme celui du terril n°6 de Calonne-Ricouart qui a explosé le 26 août 1975 projetant 11 000 m3 de schistes et de cendres incandescentes sur les corons !!! (Reportage INA )

 

Forme des terrils :

 

Les terrils du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais présentent deux formes bien particulières :

Les terrils plats ou tabulaires : de taille modeste, ce sont les plus anciens terrils et ont été construits au 18è et 19è siècle.

Les terrils coniques : par soucis de place, les terrils plats ont été remplacés par les terrils coniques de taille plus importante, ils sont édifiés au 20è siècle.

 

Rappel concernant les EarthCaches :

Il n'y a pas de conteneur à rechercher ni de logbook à renseigner. Il suffit de se rendre sur les lieux et d'exécuter les requêtes du propriétaire de la cache. Loguez "Found it" et envoyez-vos réponses au poseur soit par mail ou soit par la messagerie geocaching.com (Message Center), je vous contacterai en cas de problème. Bon Earthcaching!

Questions :

 

1. Le terril sur lequel vous vous trouvez est-il de forme tabulaire ou conique ?

2. De quelles formes sont les terrils que vous pouvez apercevoir du haut de ce terril ?

3. Chercher la zone en combustion, elle se trouve à proximité du point de référence de cette EarthCache et est protégée par un grillage, ne surtout pas y pénétrer !!! Un panneau vous indique le danger… Qu’est-il indiqué sur ce panneau à propos du risque encouru ?

4. A l’aide de votre GPS, estimer la hauteur du terril. Comment ont-été montés les blocs de schistes et autres stériles jusqu’ici ? Quel autre moyen pourrait-on utiliser de nos jours ?

5. (optionnel) Vous pouvez prendre une photo de vous ou de votre GPS sur les lieux…

hr

en

Etymology of the french word "terril" (slag heap) :

 

« Terril » came from the walloon : tèrri which refers to a mount of ground and rocks who were removed from the soil during mining. The word was also combined with "stériles", which are the residues of the triage of the rocks extracted from the subsoil.

 

 

The former mining area of Nord-Pas-de-Calais :

 

The history of the Nord-Pas-de-Calais is strongly linked to the mining exploitation:

  • 3 centuries of coal extraction (1720-1990)
  • 120 000 hectares
  • 340 terrils (spoil tips)
  • 850 mining wells
  • 2 400 000 000 tons of coal extracted
  • 100 000 km of galleries

 

The coal formation :

 

We have to go back 350 millions years ago, we are at the end of the Paleozoic Era during the "Carboniferous". The Earth was covered by marshes and by a flourishing vegetation. Moreover the Earth seemed as a big glasshouse where the climate was very warm and humid.

  • Earthquakes and movements caused the sea to rise, the plants were drowned.
     
  • These plants piled up and were covered by layers of mud and sand (it's the process of sedimentation). The remains of plants are under the soil where they are protected from the atmosphere and the rot.
     
  • Then new plants grow up...until the next engulfing… (movie on the coal formation )
     
  • Under the weigth of the sediments, the plants' layers are pushed down where they are subjected to the rise of the temperature which transforms them into coal : if we sum up the reaction, we have the cellulose, who is the main constituent of plants, which is enriched with carbon (carbonization). According to the percentage of carbon, we can distinguish several types of coal : coal, brown coal or lignite and peat.

 

 

Formation of the slag heap of the "Cuisse Maraune" :

From 1930 to 1950, the coal coming from the mines of Bruay-La-Buissère, was selected at the Fouquereuil's station and stocked up on the site, before being transported on boats (Béthune) or on trains.

So the remains of the selection were stocked up on this place at the current emplacement of the slag heap. The slah heap is composed of coal's tracks but especially of deads, sandstones, other rocks, and residues whcih were extracted to the surface with coal. Today, the slag heap displays many plants structures ans that's why it's an enjoyable walking spot...

However the slag heap is hardly restful and displays many risks :

  • risk of instability due to the pluvial erosion.
  • possible « natural radioactivity » due to the cinders of the thermals power stocked up on the spot.
  • burning zones at the North of the slag heap, near the coordinates of this EarthCache.

 

Spontaneous combustion :

 

This phenomenon is mainly observed on the old slag heaps because the triage of the coal was not so efficient than today and so in the remains there are still carbon, hydrogen and sulfur.

Then occurs the oxidization of pyrites and carbon, as this reaction is exothermic, they go off other reactions which need temperatures of several hundreds of degrees. And the combustion spread at all the flammable constituents of the slag heap!

In the first decimetres of the soil, temperatures go from 25 to 60°C but at the fireplace they can go to hundreds of degrees (in the order of 250°C at one meter of depth).

On surface, appear crevasses from which steam, gas and smoke escape. And then burning zone subsides...

The lack of respect of the strict exploitation instructions of slag heaps in combustion can lead to serious accidents, as the one which occurs on the slag heap number 6 of Calonne Ricouart that explosed in 1975 !!! (Reportage INA )

 

 

Slag heap shapes :

 

The slag heaps of the former mining area of Nord-Pas-de-Calais display 2 shapes :

Some are tabular (flat): their dimensions are lows and they are the older slag heaps, built in the 18th or 19th century.

Others are conicals: a cone because you can stock up on more on less ground... They were built during the 20th century.

 

Reminder on EarthCaches :

There is no container or logbook at the given coordinates. Just visit the location and answer the questions through e-mail or the Message Center. There is no need to wait for my reply, feel free to log immediately after. If the answers are incorrect, I will let you know. Happy hunting!

Questions :

 

1. What is the shape of the slag heap on which you are? Tabular or Conical?

2. What are the shapes of the slag heaps you can see at the top of this one?

3. Search for the combustion zone, it is near the coordinates of this EarthCache and it is defended by a fence, don't penetrate in the zone !!! A sing adverts you to the peril... What is it written about the risk?

4. With the help of your GPS, estimate the height of this slag heap. How the rocks were brought here? What other way can we use today to bring the rocks?

5. (optional) You can take a photo of yourself or of your gps at the spot...

Additional Hints (No hints available.)