Skip to content

<

#36 Bretons célèbres - Max Jacob

A cache by Kaptain Ook Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 05/22/2015
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
2.5 out of 5

Size: Size:   other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:



Les BRETONS CELEBRES est une série de caches dont le principe est simple :
Le nom de la cache posée doit avoir dans son titre la mention de BRETONS CELEBRES -
et concerné une personne ou une personnalité ou encore un personnage
- soit qui est né (ou mort) en BRETAGNE ,
- soit qui a contribué à la renommée de la Bretagne
.
Si l'idée de cette série participative vous fait plaisir vous pouvez y participer et faire ainsi découvrir un BRETON ou une BRETONNE CELEBRE.
Les caches sont de tous les types (tradi , multi , mystery , earthcache , wherigo, letterbox),
de toutes tailles, difficultés et terrains
et accessibles à tous
(non Premium).
TOUS LES GEO-POSEURS SONT LES BIENVENUS

 


Max Jacob est un poète, romancier, essayiste, épistolier et peintre français, né le 12 juillet 1876 à Quimper, mort le 5 mars 1944, alors qu'il était emprisonné au camp de Drancy (Seine-Saint-Denis).
Il passe toute sa jeunesse à Quimper (Bretagne), puis s'installe à Paris, où il fréquente notamment le quartier de Montmartre et se fait de nombreux amis dont Picasso, qu'il rencontre en 1901, Braque, Matisse, Apollinaire et Modigliani.
Juif de naissance, il se convertit au catholicisme. Logeant au 7 de la rue Ravignan, l'image du Christ lui apparaît le 22 septembre 1909 sur le mur de sa chambre et il l'entoure d'un cercle. Il se fait baptiser à l'âge de 40 ans, le 18 février 1915, avec Picasso comme parrain.
Dès 1940, la législation antisémite bouleverse sa vie : il subit toutes les mesures de persécution édictées par Vichy et l’occupant contre les Juifs. En juin 1940, la Gestapo traque le « cicérone juif » de la basilique ; en octobre, il est recensé : sa carte de la Légion d’honneur porte, à sa demande, le tampon « JUIF ». En 1941, « Monsieur Max » est interdit de publication : il est spolié de ses droits d’auteur. En 1942, il porte l’étoile jaune. Pendant l’Occupation, il assiste impuissant aux malheurs des siens : spoliation des biens, arrestations, déportations. Retiré à Saint-Benoît-sur-Loire (Loiret) de 1921 à 1928 puis de 1936 à 1944, c’est dans ce village qu’il sera arrêté le 24 février 1944 par la police allemande. Conduit à la prison d’Orléans, transféré le 28 février à Drancy, il meurt d’une congestion pulmonaire le 5 mars 1944 au camp d’internement. En 1960, Max Jacob a été élevé, à titre civil, au rang de « poète mort pour la France. » 

 

Au waypoint 1 : "Théâtre Max Jacob" On évoque souvent le nom Bouchaballe en parlant de l’œuvre de Max Jacob (1883-1944). En effet, c’est une affaire municipale qui a occupé la ville de Quimper durant de nombreuses années, et qui est l’histoire de la construction du théâtre Quimpérois. Influencé par cette querelle et attaché à sa ville, Max Jacob en a tiré deux œuvres : une pièce de théâtre et un roman, intitulés tous deux Le Terrain Bouchaballe, qui décrivent très justement la ville de Quimper et ses habitants à l’aube du XXème siècle.

 A= somme du nombre de marche du théâtre


Au Waypoint 2 : "Passerelle Max Jacob" : Pour commémorer le cinquantième anniversaire de sa mort, en 1944, on a demandé aux artistes Elisabeth Garouste et Mattia Bonetti de créer cette passerelle. Le chaînage de la balustrade symbolise sa triste fin au camp d’internement de Drancy. Les rampes sont imprimées de vers extraits de Cornet à dés (1917)

 Il y a deux piliers, soit quatres faces de pilier : B= le numéro de la face sur laquelle apparait le portrait de Max Jacob à marée basse en numérotant de la rive gauche à la rive droite


 Au Waypoint 3 : "Maison familiale" C= numéro de la maison familiale moins 2


Au Waypoint 4 : "Pont Max Jacob" Max Jacob dit de Quimper : «J'ai séjourné aussi dans une chère ville bretonne en colline sur une rivière verte [...].» 

Près de ce pont, il y a une stèle célébrant un autre homme. D= nombre de mots composant le nom de cet homme +1 


Waypoint final : "Quimper garde bien du charme et en toute saison, sous cette teinte gris bleuté qui, glissant du Frugy sur ses vieux toits et ses vieilles places lui donne une grâce particulière".

Son oeuvre la plus célèbre est "Le cornet à dés". Soit A' la face opposée de A sur un dé six faces, B' la face opposée de B sur un dé six faces, C' la face opposée de C sur un dé six faces, D' la face opposée de D sur un dé six faces,

N 47° 59.D'(B'+D')(B'+C') W 004° 06.2*A'2*A'A'

CheckSum : N=8 W=2

Dans cette Letter Box, point de tampon encreur mais deux objets utilisés du temps de Max Jacob. Ils vous serviront pour laissé un mot en vers ou en prose sur le carnet "lettre ouverte à Max". Prenez en soin !

Additional Hints (Decrypt)

Ibve fcbvyre
Yn pyé rfg qnaf ha enlba qr 3 zègerf, fhe yr pôgé q'har crgvgr fbhpur

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.