Skip to content

<

Université des Sciences #1 Ecologie

A cache by Jean Bat' Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 06/24/2015
Difficulty:
2.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size:   micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Sur cette série, un petit coup de cœur pour cet établissement qui m’a accueilli pour une année manquante malgré le court séjour. Beaucoup de lieux emblématiques pour moi :

  • Le potager, conçu par les soins de l’Association « Ouvre-tête », qui prône un mode de vie durable, sans intermédiaires, où consommer local rime avec économie des ressources, débrouille et justice dans notre environnement.
  • Les bâtiments de Géologie, où j’ai passé de nombreuses heures à triturer des cailloux au microscope électronique, pour déterminer que cette lame de roche n’était finalement pas déterminable.
  • Le jardin central, un joli coin de garrigue où il fait bon profiter du soleil entre 2 courts quand les beaux jours arrivent.
  • La mare pédagogique créé par l’Association de GNUM (Groupe Naturaliste de l’Université de Montpellier), qui ne manquera pas de vous faire découvrir la flore et la faune de l’Hérault, au cours de sorties passionnantes, tout en  réalisant de multiples projets et expérimentations sur les inventaires de biodiversité, les ruches et nichoirs, et ici un joli bassin.

Attention aux horaires et jours d’ouverture ! Privilégier du lundi au vendredi, entre 8h et 20h30. L’Université peut également fermer l’été en plus des jours fériés ;)

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

En janvier 2015, la fusion des Universités Montpellier 1 et Montpellier 2 annonce l’apparition de la nouvelle Université de Montpellier. 2015 n’est pas pour autant son année de naissance. Enracinée dans l’histoire de sa ville et de sa région, l’Université de Montpellier est l’une des plus anciennes universités en exercice d’Europe. Apparu vers l’an 980, Montpellier est d’emblée un lieu de rencontres et d’échanges entre les cultures chrétienne, juive et musulmane. La vocation universitaire de la ville s’affirme dans le domaine médical avec l’autorisation en 1180 d’exercer et d’enseigner la médecine. Et un siècle plus tard, l’enseignement de médecine est reconnu par l’Église, ce qui fait de Montpellier la plus ancienne École de Médecine en exercice du monde occidental.

A la même époque, les juristes commencent à se rassembler à Montpellier autour de professeurs renommés comme Placentin de Bologne. En 1289, l’Université de Montpellier est créée officiellement par la bulle Quia sapientia du pape Nicolas IV. Portant le nom  d’un Studium generale, elle regroupe à l’époque les enseignements en médecine, droit, lettres et théologie. L’Université de Montpellier est créée par et pour ses maîtres et élèves et possède une grande autonomie dans son fonctionnement. Une de ses caractéristiques profondes est la prépondérance de la médecine et, de plus en plus, du droit.

Au XVIe siècle, la ville de Montpellier devient un centre intellectuel de haut niveau et affirme sa position de carrefour européen du droit et de la médecine. Elle attire, à cette époque, de nombreux érudits et scientifiques partageant les valeurs humanistes, parmi lesquelles François Rabelais, Guillaume Rondelet ou encore Pierre Richer de Belleval. Les universités se développent de plus en plus en France et font concurrence à celle de Montpellier. Pour faire face à ses rivales, l’Université de Montpellier se voit octroyer des spécificités originales : anatomie, botanique, biologie, etc. Proche de la médecine, l’étude des plantes médicinales se répand de plus en plus à Montpellier avec la création du Jardin des plantes, en 1593. La ville sera considérée comme la capitale de la botanique jusqu’au XVIIIe siècle.

Comme toutes les universités françaises, celle de Montpellier est abolie pendant la Révolution. Cela n’empêche pas les professeurs de médecine d’enseigner dans une semi-clandestinité. Mais la nécessité des enseignements structurés apparaît en frimaire an III (décembre 1794). La Convention fonde alors trois Écoles de Santé, à Paris, Strasbourg et Montpellier. C’est à ce moment-là, que l’École de Médecine s’installe dans les locaux de l’ancien évêché où elle se trouve toujours. En 1803, l’apparition de l’École de Pharmacie complète l’enseignement scientifique à Montpellier. Quant à la Faculté de Droit, elle sera oubliée en 1808 et ne sera fondée qu’en 1878.

Le paysage scientifique de Montpellier change au début du XIXe siècle avec la création de la Faculté des Sciences en 1809. Elle est dotée à l’époque de sept chaires magistrales : mathématiques transcendantes, astronomie, physique, chimie, zoologie, botanique et minéralogie. La fin du XIXe siècle est marquée par l’unification de toutes les facultés de la ville au sein d’une seule et unique université, installée dans le palais universitaire, actuel rectorat.

Les établissements montpelliérains poursuivent leur développement tout au long du XXe siècle, s’associant pleinement à l’explosion scientifique qui marque cette époque, tissant un dense réseau de structures d’enseignement et de recherche. La Loi Faure (12 novembre 1968) donne naissance à trois nouvelles universités :

  • l’université Montpellier I,
  • l’université Montpellier II,
  • l’université Montpellier III Paul Valéry.

Les facultés (droit, lettres, médecine, sciences, pharmacie) cessent d’exister et deviennent soit des UER (puis UFR) pour médecine, droit et pharmacie (UM1), soit des universités de plein exercice pour les lettres (UM3) et les sciences (UM2).

Une nouvelle page de l’histoire commune des Universités Montpellier 1 et Montpellier 2 s’ouvre avec le lancement du processus de fusion en septembre 2012. A la recherche de rayonnement national et international, les deux universités réunissent leurs forces complémentaires et l’Université de Montpellier voit le jour le 1er janvier 2015. Avec 17 composantes de formation, 72 unités de recherche et plus de 40 000 étudiants, elle devient la plus grande université du Languedoc-Roussillon et la 6e de France.

Source : http://www.umontpellier.fr/universite/histoire-de-luniversite/

Additional Hints (Decrypt)

Tner nhk ubenverf ! Nh cvrq qr Flyirfger

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.