Skip to Content

<

La Serre de l'Ane

A cache by Gubou Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 08/17/2015
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Flag Counter


LA SERRE DE L'ÂNE


Français
INTRODUCTION

L’objet majeur de la Géologie au sein des Sciences de la Terre et de l’Univers est la reconstitution des événements qui ont marqué l’Histoire de notre planète depuis sa formation, il y a plus de 4,5 milliards d’années. La Géologie est donc une discipline où la notion de Temps est fondamentale.
La mesure du temps en Géologie fait l’objet d’une discipline à part entière : la Stratigraphie. Le but de la Stratigraphie consiste à établir une échelle chronologique des événements qui ont caractérisé l’histoire de notre planète et de déterminer leur extension spatiale et temporelle à l’échelle du globe.
L’élaboration d’un cadre stratigraphique fiable pouvant servir de référentiel temporel et événementiel est indispensable. Ainsi, le temps géologique est découpé en périodes d’inégale durée dont la base est marquée par un événement potentiellement reconnaissable à l’échelle du globe. Il en est ainsi de la base du Cénozoïque (ère Tertiaire) qui débute après la grande crise biologique de la fin du Crétacé (ère Secondaire) marquée par l’extinction des dinosaures, des ammonites et des rudistes.
L’unité élémentaire de mesure du temps géologique est l’étage. Historiquement, la notion d’étage a été introduite par Alcide d’Orbigny qui définissait chaque subdivision à partir d’un ensemble de roches (division lithostratigraphique) et de son contenu fossilifère (division biostratigraphique). Une localité géographique de référence (stratotype ou coupe type) était désignée pour compléter la définition de l’étage. Cette méthodologie a été appliquée jusqu’à la deuxième moitié du 20° siècle avec plus ou moins de bonheur.
C’est en effet à cette époque que le caractère généralement discontinu de la sédimentation a été mis en évidence par les sédimentologues et les biostratigraphes. Il en découle qu’aucune coupe de référence ne peut prétendre enregistrer la totalité des événements caractéristiques d’un étage et que la notion de stratotype devient obsolète.
Dès le début des années 1970, c’est le concept de stratotype de limite (GSSP) marqué par un clou d’or (étalon temps) qui vient se substituer au concept de coupe stratotypique. Ce concept est discuté, ci-dessous, dans le cas précis de la coupe du Serre de l’Âne à La Charce pour un des étages du Crétacé : l’Hauterivien (- 124 Ma). Actuellement seulement 25 GSSP (« Global stratotype sections and points ») ont été documentés et entérinés par l’Union Internationale des Sciences Géologiques. Cinq ont été définis en France. Aucun des GSSP français n’a fait l’objet d’un aménagement et d’une valorisation spécifique dans le cadre de la conservation patrimoine géologique.

LA COUPE



La coupe du Serre de l’Ane,
classé ENS en 2012 pour son intérêt géologique majeur, se situe sur la commune de la Charce (Drôme, France). Au cours de la fin de l’ère secondaire (Crétacé), cette région des chaînes subalpines françaises appartient au Domaine vocontien du Bassin du Sud-Est de la France caractérisé par une sédimentation marine profonde où les successions sédimentaires sont riches en ammonites.
Au cours de l’Hauterivien, Le Domaine vocontien est ouvert vers l’Est sur le vaste océan tropical Tethysien dont il compose un diverticule dans le prolongement de la Mer ligure et sur la zone d’interface avec les bassins nord-européens (Sillon Polonais, Basse Saxe et bassin parisien).
Les résultats d'une étude qui a duré près 10 ans ont montré que la coupe du Serre de l’Âne était le meilleur candidat possible pour la définition de la base de l’étage Hauterivien et par, là même, pour la désignation d’un GSSP(« Global stratotype sections and points ») . Le caractère unique de cette coupe est la résultante d’un ensemble de qualités sédimentologiques et paléontologiques.
D’un point de vue sédimentologique, les alternances marnes - calcaires témoignent d’une assez grande régularité et d’une faible modification des conditions de sédimentation qui garantissent un enregistrement «continu» du Temps dans la succession hauterivienne de La Charce.
Le sédiment est dérivé d’une boue riche en nannoflores calcaires déposé en milieu profond. Les Nannoconus dominent dans les calcaires, lees Coccolithophotidés dominent dans les marnes ; reflétant parfaitement les variations climatiques à petite échelle.
Classiquement, la base de l’Hauterivien est définie par l’apparition des ammonites du genre Acanthodiscus. L’intérêt des Acanthodiscus réside dans leur présence dans les séries téthysiennes et boréales, bien que le genre soit peu fréquent dans les bassins profonds. La relative abondance des Acanthodiscus à la Charce est à ce titre exceptionnelle. D’autre part, l’abondance des faunes d’ammonites permet de suivre avec précision l’évolution des faunes dans tout l’Hauterivien inférieur.
L’abondance des microfaunes (foraminifères et radiolaires), dinnoflagelés et nannoflores permet un calibrage direct de ses marqueurs micropaléontologiques (très utilisés en géologie pétrolière) sur les zones d’ammonites.
Enfin, la très faible altération des composants carbonatés de l’alternance marnes – calcaires postérieurement à leur dépôt permet une analyse fine des variations des marqueurs paléoclimatiques et paléoocénaographiques tel que le carbonne 13 (marqueur de climat) et oxygène 18 (température de l’eau), strontium 86/87 (salinité) ou manganèse (érosion continentale).
La synthèse des données acquises permet donc de disposer d’une coupe de référence où la majorité des événements paléoclimatiques, paléo écologiques et paléobiologiques
Compte tenu de sa lisibilité et de ses qualités analogiques, la coupe du Serre de l’Âne fait l’objet de visite dans le cadre de stages de terrains des Universités françaises, des Université étrangères, mais aussi de stage de formation des ingénieurs pétroliers et mines, et des professeurs de l’Enseignement secondaire.


Il n'y a pas de boîte à trouver.

Je vous propose de découvrir ce site très bien aménagé, en le parcourant, vous apprendrez, de façon pédagogique, l'histoire du site qui vous permettra de répondre aux cinq questions pour valider cette earthcache.

- Sur le panneau "Site du Serre de l'Ane, un patrimoine géologique inestimable", combien y a t-il de zones d'interprétation ?
- Sur la terrasse, il y a deux panneaux, quel est l'instrument placé entre ces deux panneaux ?
- Sur le panneau, "Pourquoi le Serres de l'ane est il un point de repère", citez les deux noms inscrits de part et d'autre de "-134 millions d'années".
- Combien y a t-il de fossiles statigraphiques sur le panneau (il faut chercher le bon) ?
- De quoi sont faites les bandes verticales de la coupe? (2 noms)

N'hésitez pas à prendre des photos (qui ne dévoilent pas de réponse) et les mettre sur le site de la earthcache.

Pour loguer cette cache "Found it", envoyez moi vos réponses, soit via mon profil, soit via la messagerie geocaching.com (Message center), et je vous contactarai en cas de provlème.

Bonne géochasse.

Sources
Par Luc G. Bulot, Dr. en Géologie, Chargé de recherche du CNRS
Laboratoire de Géologie des systèmes carbonatés
Université de Provence – Marseille – France



Photos are in french version.


INTRODUCTION

The major purpose of the Geology in the Earth Sciences and the Universe is a reconstruction of the events that have marked the history of our planet since its formation there are more than 4.5 billion years. Geology is therefore a discipline where the notion of time is fundamental.
The measurement of time in Geology been a separate discipline: Stratigraphy. The purpose of the stratigraphy is to establish a time scale of events that have characterized the history of our planet and determine their spatial and temporal extension globally.
The development of a reliable stratigraphic framework can served temporal and event repository is indispensable. Thus geological time period is divided into unequal length, the base is marked by a potentially recognizable event globally. This is so the base of the Cenozoic (Tertiary) that starts after the great biological crisis of the late Cretaceous (secondary era) marked by the extinction of dinosaurs, ammonites and rudist.
The elementary unit of geologic time is upstairs. Historically the concept stage was introduced by Alcide d'Orbigny which defined each subdivision from a set of rock (lithostratigraphic division) and its fossil content (biostratigraphy division). A geographical locality of reference (stratotype or type section) was designated to complete the definition of the floor. This methodology was applied until the second half of the 20th century with more or less happiness.
It is indeed at this time that the generally discontinuous sedimentation was highlighted by sedimentologists and biostratigraphers. It follows that no reference section can claim to save all the characteristics of a stage event and the concept of stratotype becomes obsolete.
By the early 1970s, the concept of limit stratotype (GSSP) marked by a golden spike (standard time) which replaces the concept of stratotype section. This concept is discussed below in the case of cutting Greenhouse Donkey in La Charce to one of the floors of the Cretaceous: the Hauterivien (- 124 Ma). Currently only 25 GSSP ("Global stratotype sections and points") have been documented and endorsed by the International Union of Geological Sciences. Five were defined in France. None of the French GSSPs have been the subject of a development and a specific valuation in the context of geological heritage conservation.

THE CUT

La coupe du Serre de l'Ane, classified ENS in 2012 for his major geological interest, is located in the town of Charce (Drôme, France). At the end of the Mesozoic era (Cretaceous), this region belongs to the French subalpine chains Vocontian Domain Southeast Basin of France characterized by a deep marine sedimentation where the sedimentary successions are rich in ammonites.
During the Hauterivien, Vocontian The Domaine is open to the east over the vast ocean tropical Tethyan he made a diverticulum in the extension of the Ligurian sea and the interface zone with North European basins (Furrow Polish , Lower Saxony and Paris basin).
The results of a study that lasted nearly 10 years have shown that cutting Greenhouse Donkey was the best candidate for the definition of the base of the Hauterivien floor and the same for the appointment of a GSSP ("Global stratotype sections and points"). The uniqueness of this cup is the result of a set of sedimentological and paleontological features.
From a sedimentological perspective, alternations marl - limestones show a rather large and low regularity changing sedimentation conditions that guarantee a record "continuous" of Time in The Charce hauterivienne succession.
The sediment is derived from a rich mud deposited in deep limestone nannoflores environment. The Nannoconus dominate the limestone lees Coccolithophotidés dominate marl; perfectly reflecting the climatic variations small.
Typically the basis of Hauterivien is defined by the appearance of the ammonite of the genus acanthodiscus. The interest of acanthodiscus is their presence in the Tethyan and Boreal series, although gender is uncommon in the deep basins. The relative abundance of the acanthodiscus Charce is exceptional in this respect. On the other hand the abundance of ammonite faunas allows to accurately track the evolution of fauna throughout the lower Hauterivien.
The abundance of microfauna (foraminifera and radiolarians) and dinnoflagelés nannoflores allows direct calibration of its micropaleontological markers (widely used in petroleum geology) on ammonite zones.
Finally, the very low weathering of carbonate components of alternating marl - limestone after filing allows a detailed analysis of changes in paleoclimatic markers and paléoocénaographiques such as Carbon 13 (climate marker) 18 and oxygen (water temperature ), 86/87 strontium (salinity) or manganese (continental erosion).
The synthesis of acquired data allows to have a reference section where the majority of paleoclimatic events, paleoecological and paleobiological
Given its readability and its analog qualities Cup Greenhouse Donkey is the business object as part of internship courses of French Universities Foreign University, but also training course and petroleum engineers mines, and teachers of Secondary Education.

There is no box to find.

I suggest you visit this site very well equipped, you will learn by browsing the pedagogically many things and you will be able to answer the five questions that will allow you to validate this earthcache.

- On the panel "Site of Serre de l'Ane, a priceless geological heritage", how many are there areas of interpretation?
- On the terrace there are two panels, what is the instrument placed between the two panels?
- On the panel "Why Serres de l'ane he is a benchmark", cite the two names inscribed on both sides of -134 000 000 years.
- How many statigraphiques fossils are on the panel (You have to search the panel) ?
- What are the vertical stripes of the cut made of ? ( 2 names)

Feel free to take photos (which do not reveal response) and put them on the site of the earthcache.

To log this cache "Found it," send me your answers, or via my profile or via geocaching.com messaging (Message Center), and I will contact you if problem.

Geochasse good.

Sources
Google traduction.
Par Luc G. Bulot, Dr. en Géologie, Chargé de recherche du CNRS
Laboratoire de Géologie des systèmes carbonatés
Université de Provence – Marseille – France

Additional Hints (No hints available.)



 

Find...

46 Logged Visits

Found it 44     Write note 1     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 18 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.