Skip to content

<

Balade Jacquaire

A cache by Jacquet38 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 11/21/2015
Difficulty:
2.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:



Les chemins de St Jacques sont multiples, les principaux en France partant du Puy, d’Arles, de Vézelay, de Tours. Mais les pélerins venaient de bien plus loin et rejoignaient ces villes départ depuis leur propre lieu de vie.  

Des pélerins partaient ainsi de Lyon ou passaient par la ville, lieu d’hébergement apprécié. On retrouve de multiples souvenirs jacquaires (coquilles, bâtiments, sculptures…) qui rappellent le passé jacquaire de Lyon.


On retrouve aussi la trace des pèlerins sur le plan scénographique de Lyon datant de 1550 (voir http://www.archives-lyon.fr/static/archives/contenu/Offre_culturelle/kit_plan_sceno.pdf) ce qui montre que le passage des pélerins à Lyon était loin d'être un épisode anecdotique.

L’Association Rhône-Alpes des Amis Chemins de St Jacques (ARA)(*) a beaucoup œuvré pour remettre en valeur ces chemins et a (re)crée un chemin qui part de l’église St Nizier, puis traverse le Vieux Lyon et ensuite emprunte la montée du Gourguillon pour rejoindre les Minimes et St Irénée.

A travers cette multi, je vous propose de faire une balade de 1,5 km dans Lyon, en suivant les premières coquilles, mais en restant sur les bords de Saône. Pas de dénivellé.

 


  • Se rendre aux coordonnées de la page de présentation de la cache. Vous êtes sur le parvis de l’église Saint-Nizier, dont le bâtiment d'origine (détruit depuis) aurait été construit en 315, au-dessus d'un oratoire souterrain où St Pothin, 1er évêque de Lyon, y faisait assemblée avec ses fidèles. C'était l'église des consuls, des échevins et des célébrations municipales (**). A 8 m devant le portail sud (le plus à droite), il y avait, avant les travaux, la 1ère coquille métallique au sol du chemin reliant Lyon à St Symphorien s/s Coise, puis St Romain le Puy où l’on rejoint le chemin de Cluny qui mène au Puy-en –Velay

Vers quelle direction convergeaient les rayons de cette 1ère coquille, sachant que c'est la direction de St Jacques de Compostelle (au besoin, voir carte ci-dessus dans la description) ?

Nord (A=1)Est (A=2)Sud (A=3)Ouest (A=4)

 

  • Avancez d’une quinzaine de mètres vers le S-SO (magasin Côté Maison). Vous êtes devant l’emplacement de l’ancienne chapelle Saint Jacquème, une plaque rappelant sa présence. Dès 1300, c’était le siège de la Confrérie lyonnaise des pèlerins de Saint Jacques et de ND de Montserrat. Ce fut aussi un lieu où siégèrent les conseillers de la ville au XIVème et XVème siècle.

B = nombre d’années pendant lesquels les conseillers siégèrent ici

 

  • En passant par le sud de la place Saint Nizier, puis en longeant les quais de Saône vers le sud, rejoindre le point R2. Vous vous trouvez devant l’ancienne commanderie des Antonins, où les moines hospitaliers accueillaient les malades souffrants du « mal des ardents ». La bâtiment fut repris plus tard par les hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem (que nous retrouverons près de l'église St Georges...) et qui a dû accueillir et soigner des pélerins. Ce fut aussi le siège de l’ARA de 1993 à 2009, ainsi qu’un restaurant moyenâgeux. Aujourd’hui, le bas du bâtiment est occupé par un restaurant de poissons et fruits de mer. Rentrez à gauche dans la rue du petit David et avancez sur 5 m. Vous trouverez à gauche (côté nord) 2 repères du nivellement de Lyon.

C = altitude du repère le plus élevé (ne garder que la partie entière, sans arrondir vers le haut)

Rem : les curieux pourront continuer sur 30 ou 40 m la rue du petit David pour parvenir au théâtre des Ateliers qui a pris la place de la chapelle de la commanderie des Antonins

 

  • Franchir la Saône en utilisant la passerelle du palais de Justice (face au bâtiment du même nom facilement reconnaissable avec ses 24 colonnes – œuvre néo-classique de Louis-Pierre Baltard, achevée en 1847). Longez le palais de justice sur la gauche puis au feu, prendre à droite la rue Saint-Jean, au cœur du Vieux-Lyon. S’arrêter au point R3 (n°37 – Mesures difficiles au GPS). Vous êtes devant un hôtel du XVème siècle qui appartenait à l’église de Lyon. A droite de la façade, à l’angle de la rue Sainte-Croix, on trouve une coquille en pierre.

D = nombre de lettres de la fonction (ou du métier) de celui pour qui ce bâtiment a été bâti

 

  • Rejoindre la place Saint-Jean et sa fontaine (point R4).

E = nombre de coquilles Saint-Jacques entières sur la vasque côté Est

Se rapprocher du portail nord de la cathédrale (le plus à gauche en étant face à la cathédrale). A gauche, 3ème colonne à partir du centre, 4ème assise (ou gros carré sculpté) en partant du bas (voir photo ci-dessous pour vous aider)

 


 

On retrouve ici le thème du pèlerin. Mais à quoi le reconnait-on ?

Sa coquille (F=1)Son bourdon ou bâton (F=3) Son auréole (F=5)Sa croix (F=7)

 

  • Prendre la direction du  quartier Saint-Georges (sud)(plusieurs coquilles au sol…). Juste après la station de funiculaire-métro St Jean, prendre à droite la rue Mourguet et rejoindre le point R5 au carrefour à gauche. Une niche renaissance se trouve sur la maison de couleur ocre qui fait l’angle. Cette niche comporte une coquille.

G = numéro de la maison ocre avec la niche

 

  • Se diriger vers le point R6 en passant par la place de la Trinité avec le théâtre de Guignol et le célèbre restaurant du Soleil. Ici, le chemin de St Jacques et ses coquilles emprunte la montée du Gourguillon. Nous ne le suivrons pas mais prendrons à gauche la rue Saint Georges jusqu’à passer devant l’église St Georges construite en 1834 sur l’emplacement de la Commanderie des Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem fondée en 1315 qui initialement avait pour fonction d’accueillir et protéger les pélerins en marche vers Jérusalem. Mais elle dut jouer aussi un rôle dans l’accueil des pèlerins pour St Jacques. En témoigne un vitrail à l’intérieur de l’église aux armes d’Annet de Veyrat, Commandeur de Saint-Georges en 1571, qui porte 2 coquilles.

 


 

Arrivé au point R6, vous pouvez apercevoir une coquille de réemploi, entre 2 fenêtres du premier étage d’une maison côté droit (ouest) de la rue (voir photo ci-dessus)

 

H = nombre de fenêtres de cette maison (hors rez-de-chaussée)

 

  • La cache se trouve en N45°45,B+C+(FxG)+(2xD)-E+6 E4°49,(FxB)-H+(2xA)

Aide : A+B+C+D+E+F+G+H=367 

Pas de stylo dans la cache.

 

(*) www.amis-st-jacques.org/page_daccueil.php qui édite de nombreuses brochures dont je me suis inspiré pour concevoir cette multi

(**)http://lyon.amissaintnizier.free.fr/Eglise.html

L'image de fond avec les marcheurs est extraite du livre de Gérard Trèves "St Jacques de Compostelle - Marcher pour apprendre à aimer"

GeoCheck.org

Additional Hints (Decrypt)

Qnaf yr purpxre

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.