Skip to Content

<

JMV à Ecully

A cache by Jacquet38 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 02/24/2016
Difficulty:
2.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:



Cette multi va vous amener sur les traces de 2 hommes qui ont marqué Ecully au début du XIXème siècle : Jean-Marie Vianney (JMV) futur curé d’Ars et son maître l’abbé Balley.Après quelques rappels historiques, vous découvrirez 5 lieux qui finalement vous mèneront à la cache. Cette dernière n’est accessible que de jour. Il est conseillé de faire cette multi en voiture ou en vélo. A pieds, c’est possible, mais cela prendre plus de temps, surtout pour rejoindre la dernière étape.

Etape 1

Pour commencer, il faut savoir que la famille Vianney n’était pas étrangère à Ecully, du moins d’un des côtés…

Se rendre aux coordonnées de la page de présentation de la cache. Vous y trouverez un puits avec à sa gauche une plaque. (Possibilité de s’arrêter à côté, en ne s’attardant pas)

Qui était cette personne pour JMV : son père (A=1)       sa mère (A=2)            son oncle (A=3)

Quel  était son nom ? B = nombre de lettres de son nom

 

Etape 2

Le passage de JMV à Ecully est lié à la présence  d’un personnage discret : l’abbé Balley, curé d’Ecully à la toute fin du XVIIIème siècle. Mais revenons à l’histoire et la période post-révolutionnaire. Les prêtres devaient prêter serments à la Révolution. Plusieurs d’entre eux refusèrent estimant de n’avoir de compte à rendre qu’au Pape conformément à leurs vœux. Mais refuser de signer cette convention, c’était rentrer dans la clandestinité, au péril de sa vie. Plusieurs lieux de culte fermèrent, dont l’église de Dardilly où JMV passa sa jeunesse. Tout culte est interdit en-dehors des lieux où officient des prêtres qui ont prêté serment. Il s’en suit une déchristianisation croissante.

Un soir de 1797, M. Grobboz, prêtre réfractaire, qui faisait parti des missionnaires d’Ecully, vient en visite à la ferme familiale des Vianney, à Dardilly. D’ordinaire, il se fait passer pour un cuisinier afin d’échapper à la répression.Tout ouvert qu’il est à la religion, JMV n’a jamais reçu de catéchisme. M.Grobboz l’invite à venir à Ecully. Pas facile à l’époque. JMV devra attendre un an pour s’y rendre. Enfin, il rejoint la ferme du Point du Jour où habite tante Marguerite (sœur de la mère de JMV), qui accepte de l’héberger.

Il y passera un an et pourra préparer, en se cachant, sa première communion (1799). Cette célébration, d’ordinaire festive, se fera dans la plus grande descrétion, et surtout pas à l’église. JMV et les autres communiants sont amenés discrètement dans une charrette à foin (c’est la période) au lieu de la célébration. Les communiants passeront un par un devant le prêtre pour ne pas éveiller l’attention. Et pendant toute la célébration, les paysans de la ferme déchargeront le foin devant le bâtiment pour que rien n’attire l’attention des passants.

Deux hypothèses existent : soit la communion a eu lieu dans la chapelle d’un château (point R1), soit dans la cour de la ferme du Point du Jour (point R2). Ces 2 lieux existent encore et sont très proches l’un de l’autre et se trouvent chemin de Villeneuve, une des plus anciennes artères d’Ecully.

Point R1 : vous êtes devant le portail du château d’un bâtiment qui appartenait au marquis Claude-François-Dorothée de Jouffrey d’Abbans. Il fut l’inventeur de la marine à ………. (C = nombre de lettres du mot). Ce bâtiment (aujourd’hui privé) comprenait une chapelle qui aujourd’hui a été transformée en entrepôt.

Le portail est gardé par deux beaux animaux : D = nombre de lettre de l’animal (au singulier)

Point R2 : une plaque a été apposée sur la maison où logea JMV (=ferme du Point du Jour). Qu’il y a-t-il tout en haut de la plaque ?   Le mot « ici » (E=3)    Un chapelet (E=5)   Une croix (E=7)   Les initiales JMV (E=9)

 

Etape 3

L’histoire de JMV à Ecully marqua une pause. Il retourna à Dardilly dans sa famille pour aider au champ.

5 novembre 1799 : coup d’Etat du 18 brumaire. Napoléon prend le pouvoir. Les persécutions religieuses s’arrêtent. Les célébrations religieuses peuvent avoir lieu au grand jour, dans toutes les églises. Les prêtres sortent de la clandestinité et/ou reviennent d’exil. Le Concordat est signé le 16 juillet 1801 et recrée des relations officielles entre l’Etat français et la papauté. C’est une renaissance pour l’Eglise en France. Mais depuis la Révolution, les églises sont demeurées vides et se sont délabrées. Tout est à reconstruire.

JMV y est sensible et songe à devenir prêtre. Mais son père n’est pas d’accord car il a besoin de bras au champs et il n’a pas de quoi payer les études. Et c’est là que l’abbé Balley va entrer en jeu. Le cardinal Fesch, archevêque de Lyon et oncle de l’empereur, avait demandé à ses prêtres d’ouvrir des petites écoles presbytérales pour pallier au manque d’instruction des enfants intéressés par la vocation religieuse et les accompagner vers la prêtrise. L’abbé Balley répond à l’appel et à 3 ou 4 élèves à qui il donne des leçons gratuitement. Des proches de JMV, dont sa mère, tentent de convaincre l’abbé Balley de prendre JMV dans ses cours, ce dernier persistant dans son désir de devenir prêtre. Au début, l’abbé déjà surchargé refuse. Mais après avoir rencontré JMV, il accepte.

Et ce sera quatre années de formation, pas seulement en religion, mais en latin, en sciences…matières où JMV a beaucoup de difficultés. L’abbé Balley sera aussi par la suite un grand soutien moral pour JMV qui poursuivra au grand séminaire où on déplorera ses connaissances scientifiques lamentables, allant jusqu’à lui mettre la mention « débile ». JMV avait besoin qu’on le soutienne. En dehors de tout aspect religieux, l’abbé Balley est un bel exemple du rôle que peut apporter un enseignant envers son élève.

Se rendre au point R3 (Possibilité de se garer au parking P0). Ce n’est pas une erreur. Vous êtes sur une place. Face à vous, à l’Ouest-NO s’éleve un bâtiment moderne blanc qui a remplacé l’ancienne cure au début des années 2000 (voir photo ci-dessous).


C’est là que se déroulaient les cours de l’abbé Balley. Face à vous, il y a un mémorial d’un tout autre ordre.

F = chiffre des centaines de l’année de l’Appel

Etape 4

On est obligé ici d’avancer dans l’histoire pour ne pas surcharger la description. JMV continuera donc au séminaire de Verrières (42) puis au grand séminaire de Lyon (situé place Croix-Paquet à l’époque, à la Croix-Rousse). Il sera ordonnée en 1815, à Grenoble. Puis à sa grande joie, il sera nommé vicaire du curé d’Ecully qui l’avait si bien formé. Il officia donc dans l’église d’Ecully qui n’existe plus, car démolie et reconstruite en 1844. On retrouve dans l’église actuelle une plaque qui rappelle ce fait, au fond de l’église. JMV sera vicaire de 1815 à 1818 (l’abbé Balley décède en 1817). Après il partira pour Ars.

De l’église qu’a connu JMV, il ne reste pas grand chose. Seulement une pierre très ancienne que vous trouverez en vous rendant au point R4 (Laisser la voiture au parking P0).

Levez les yeux. Au-dessus du vitrail central du chœur, on voit une ancienne pierre qui provient d’un édifice antérieur et qui a été encastrée ici. Elle date de 1500. Impossible de lire l’inscription latine. Néanmoins, on peut deviner qu’il s’agit :

Une crucifixion (G=3)   Un christ en gloire (G=6)      La tête d’un saint (G=7)          

 

Etape 5

Dernière étape de cette multi en un lieu un peu excentré qui va vous faire quitter Ecully, bien qu’à l’époque cet endroit appartenait à Ecully, alors que maintenant c’est sur Lyon. Alors que JMV était vicaire à Ecully, il allait régulièrement dire la messe dans une maison, avec un parc, qui appartenait à la sœur de Pauline Jaricot. Et oui, on retrouve ici des personnalités qui ont marqué l’histoire religieuse lyonnaise du XIXème siècle. D’ailleurs, à la maison de Pauline Jaricot, montée Saint Barthélémy (Lyon), on retrouve plusieurs souvenirs de JMV…

Se rendre aux coordonnées suivantes (point R5) : N45°4(B-1),F(C-1)(A+B) | E4°4E,(D-1)G(D-G)

(pas de multiplication entre les nombres)

Un endroit étrange, en plus avec la proximité de la grande route non loin qui a bouleversé le paysage. Vous êtes face à une maison très ancienne puisque présente au début du XIXème siècle, qui avait un beau parc…toujours présent…La maison la plus proche de la grande route en contrebas possédait des vitraux, avec une forme caractéristique. Et c’est (certainement) là qu’était la chapelle.

H = nombre d’emplacement d’anciens vitraux

Non loin, à droite du bâtiment où il y avait l’ancienne chapelle, au sud-est, il y a l’entrée d’un parc public. Quel est son nom ?

I = nombre de lettres du mot (attention, prendre le nom tel que I<10)

La cache se trouve en

Nouvelle formule : N45°4(B-1),F(I-G)(D-4) | E4°4E,(G+1)(I-H)(C-(3xA))

(pas de multiplication entre les nombres, sauf s’il y a le symbole x)

Elle n’est accessible que de 8h à 18h de décembre à mars, de 7h à 19h en avril-mai et septembre-octobre, de 7h à 22h de juin à septembre. Accès interdit aux chiens. Pas de stylo dans la cache.

GeoCheck.org

Additional Hints (Decrypt)

Qnaf yr purpxrhe

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

31 Logged Visits

Found it 24     Didn't find it 2     Write note 1     Publish Listing 1     Owner Maintenance 3     

View Logbook | View the Image Gallery of 3 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.