Skip to Content

<

Dosfraïres - La légende des 2 frères

A cache by HWH06 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 07/07/2016
Difficulty:
2.5 out of 5
Terrain:
4 out of 5

Size: Size: other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

smiley 50ème cache smiley


Pour la pose de notre 50ème cache, nous avons choisi un lieu chargé d'histoire et de légendes en tous genres. L'histoire que vous allez lire est basée sur des fondements historiques véritables, le nom de l’ancien village et le récit sont étroitement liés. Vous trouverez les références de l'auteur à la fin de l'histoire des 2 frères. Nous l'avons quelque peu modifiée dans sa structure pour éviter un simple copier-coller.

Merci de lire le descriptif jusqu'au bout et de prendre toutes les précautions nécessaires

Dosfraïres, Fougassières et Pharaon voici 3 noms de bourgs qui ont longtemps suscité l’intérêt des historiens et écrivains de la région !

Bien qu’absents des cartes depuis 1841, date du rattachement des localités au Broc, ces fiefs médiévaux n’ont de cesse de faire parler d’eux.

 

Nous sommes au Moyen-Âge, les 2 frères jumeaux Giraud possèdent le château de Dosfraïres sur un à pic rocheux qui domine la vallée de l’Estéron.

Modeste fief composé d’un petit village, sans richesse, la fratrie décide d’aller chercher fortune hors de leurs terres arides. Marcel s’engagea pour la croisade en Terre Sainte, tandis que Martin usait plutôt de ses charmes et fut rapidement reconnu comme un habile troubadour dans la région.

Un jour il s’arrêta au château de Bouyon, réputé pour les fêtes données par un riche et généreux seigneur : Raymond Laugier. Seigneur qui échoua dans sa tentative de marier sa fille Clarette a un Blacas de Carros, autre gentilhomme fortuné des terres voisines.  Si bien que la jeune fille se morfondra dans une solitude et un mutisme profonds.

Lorsque Martin remarqua la demoiselle il usa de ses charmes pour la séduire. Mais celle-ci ne succomba point à ses avances tout de suite. Son prétendant parti, elle replongea dans ses démons et passa ses journées entières à errer au sein des fiefs environnants dans son plus sombre morfond.

 

Un soir, au détour d’un chemin, elle aperçut une ombre furtive se déplacer dans les buissons pour réapparaître un peu plus loin. A distance une bête se dressa sur ses 2 pattes arrières, c’était Martin Giraud qui, en retirant sa peau de loup qui le couvrait, se présenta à la belle tout en lui faisant la cour.

La jeune demoiselle succomba à ses charmes et les 2 amants se lancèrent dans des ébats longs et intenses, si bien qu’elle rentra à la tombée de la nuit au château familial. Prétextant qu’elle s’était perdue, la jeune femme se précipita sur le souper avec un solide appétit. Son père heureux de voir se comporter ainsi sa fille, pensant la voir revigorée grâce à un bon bol d’air pur …, l’incita à opérer de nouveau les jours suivants.

L’occasion était trop belle, les 2 amants se retrouvaient tous les jours dans une cabane abandonnée. Martin retrouvait sa belle toujours recouvert de sa peau de bête, mais son accoutrement attira vite l’attention des quelques habitants de la contrée, si bien que le seigneur, ayant eu vent de cette information, ne tarda pas à organiser une battue. Martin fut blessé et sera récupéré par Clarette dans le brouillard qui avait recouvert les lieux à la nuit tombée.

Lorsqu’il rejoignit Fougassières son frère l’attendait, de retour de la Terre Sainte, et s’amusait des mésaventures relatées par son jumeau.

Martin lui expliquait son amour impossible, il ne pouvait pas demander la main de Clarette à son père en raison du montant élevé de la dot. Ils étaient condamnés à poursuivre leurs rapports de manière clandestine.

 

Mais le désir de la jeune femme commençait à devenir trop embarrassant pour le jeune homme qui rentrait souvent épuisé de ses sorties quotidiennes. Il en informa son frère et mirent au point un stratagème afin que Martin puisse se reposer de temps en temps.

Les 2 frères, dont la ressemblance était quasi parfaite, rendirent visite à Clarette à tour de rôle chaque jour dans la cabane du charbonnier. Cette mise en scène aurait pu durer mais c’était sans compter sur l’acharnement de Raymond Laugier à vouloir marier sa fille à un riche seigneur.

Jean de Glandèves, seigneur de Toudon se présenta à lui, répondant en tous critères aux griefs du seigneur de Bouyon, se maria avec Clarette un mois plus tard. Comme il était de coutume à cette époque-là, la jeune femme n’avait pas son mot à dire dans cette union forcée.

La voici donc installée au château, de l’autre côté de l’Estéron, n’espérant que retrouver son amant. Elle prétexta de vouloir retrouver sa famille ou gérer quelque affaire que ce soit lorsque son mari s’absentait. Elle parvint à ses fins, retrouvant son, ou plutôt ses amants dans la cabane sur la rive droite de la rivière.

Alerté par ses nombreuses escapades, un fidèle lieutenant de Jean de Glandèves entreprit une filature de Clarette. Arrivé sur les lieux des ébats des 2 amants il remarqua les traces des sabots, si particuliers, du fidèle destrier de la noble dame. Mais que faisait-elle si loin du château de son père ?

Le lendemain, suivant de nouveau sa maîtresse jusqu’à la cabane, il aperçut une bête, sorte de loup-garou s’approcher dangereusement, il sortit sa lance et l'enfonça dans l’amant qui décéda sous le coup. Clarette horrifiée par le spectacle hurla de douleur à la vue du corps sans vie.

La dépouille fut identifiée grâce à la bague qui portait le sceau des Giraud. Le corps était transporté au château de Dosfraïres où son frère l’enterra dignement.

Quelques semaines plus tard Clarette annonça à son mari qu’elle était enceinte. Un beau garçon naîtra quelques mois plus tard et portera le nom de « Jean-Loup ». Jean de Glandèves pouvait enfin se flatter d’avoir une descendance.

Clarette, au retour de Bouyon, s’égara dans le bois passant près de la cabane. Un bucheron lui raconta qu’il avait croisé un loup étrange dans les parages.

A la suite de cette révélation on raconte qu’elle revint plusieurs fois à la cabane espérant recroiser le loup. Sa patience et son obstination furent récompensées par l’heureuse rencontre de son amant ressuscité ! Mais était-ce Martin ou Marcel ? L’histoire ne le dit pas …

 

D’après le livre « Histoires et Légendes des Balcons d’Azur » d’Edmond Rossi.

Je ne peux que vous conseiller la lecture de ce magnifique ouvrage !

 


 

On trouve une première mention du château au milieu du XIIIè siècle, le site ayant été abandonné au XVè.

Les fiefs de Dosfraïres et Fougassière ont été démembrés à plusieurs reprises, avant d'être regroupés dans une seule et même commune (la première nommée) et Dosfraïres disparu administrativement en 1841 suite à son rattachement à la commune du Broc.

L'accès aux ruines du château est loin d'être évident, d'où la cotation de terrain. Il vous faudra vous armer de patience et de détermination pour accéder au Graal. Comme on dit souvent, le chemin le plus court est souvent la ligne droite ... ne vous aventurez pas trop sur votre droite lors de votre ascension sous peine de vous retrouver dans une propriété.

!!! Attention, renseignez-vous sur les périodes de chasse car des battues peuvent être organisées l'hiver notamment !!! Prenez toutes vos précautions concernant les tiques (voir panneau d'information)


Additional Hints (Decrypt)

À pôgé qrf "znepurf"

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

10 Logged Visits

Found it 7     Write note 2     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 10 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.