Skip to content

<

Pont du C.B.R.

A cache by Kosni Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 07/20/2016
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
2 out of 5

Size: Size:   other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:

Je vous propose de découvrir cet ancien pont où passait le renommé C.B.R. au début du 20ème siècle.
Cette cache complète celle de FreeSteFF (l'ancienne gare de Cormicy : GC65FQB ) que vous trouverez en empruntant l'escalier sur le côté du pont via un joli sentier fleuri.

 


(Inutile de grimper sur le pont ou de déplacer des pierres pour trouver cette cache)


L'histoire du C.B.R. à Cormicy ...

Le 9 avril 1891, le Conseil Général de la Marne donne un avis favorable à l’avant-projet de construction et d’exploitation de la ligne Cormicy-Reims-Verzy.

Ce projet d’un réseau ferré d’intérêt local abouti le 5 mai 1894 malgré une pétition des habitants de La Neuvillette et du faubourg de Laon, et le refus de versement de subvention de la commune de Villers-Franqueux (15 000F). Ce refus compromet fortement le projet mais heureusement une solution provisoire est trouvée à condition que le train ne s’arrête pas dans le village. Le conseil municipal statuera finalement pour le versement de la subvention en fin d’année.

La participation financière de Cormicy, outre les terrains, est de 50 700 F. Le conseil municipal de Reims accorde une subvention de soixante annuités de 5 000 F pour la mise en place de la ligne.

La société « Chemin de fer de la Banlieue de Reims et extensions » est constituée, d’où l’appellation C.B.R. vulgairement surnommée « la Compagnie des Brouettes de Reims » mais aussi « la Compagnie des Brigands Réunis » du fait d’un manque de compétences professionnelles en 1904.

A la veille de la Grande Guerre, le C.B.R. dispose d’un réseau desservant 180 communes réparties sur 399 km dont 258 dans le département de la Marne. Ce moyen de transport, sans confort, bruyant, polluant, circule à une vitesse de 20km/h, en cahotant dans un nuage de fumée et de poussière de charbon. Dans les montées, en courant, il était possible de rattraper ce tortillard. Toutefois, ce moyen de transport est le trait d’union entre la campagne et la ville.

La ligne Reims-Cormicy de 21km, ouverte le 14 mars 1897, est inaugurée le 19 mars 1897. Cette première ligne s’ouvre sous l’appellation officielle de « tramway » à traction mécanique.

Pourquoi tramway ? Ce n’est qu’une affaire de vocable. 
L’appellation « chemin de fer à voie étroite » est mal perçue du public qui considère que c’est un « sous-chemin de fer ».

Prendre le CBR, quelle aventure ! Ce la se préparait 8 jours avant et l’attente en gare était insupportable ! 

La locomotive fait 22 tonnes. Cette ligne comprend 7 arrêts et c’est une ligne très active. Il faut 1h15 pour aller de Cormicy à Reims-Promenades.

La gare est située rue Herbillon, où est actuellement implanté le cabinet médical. Le train passe sur le pont situé rue Jean Rostand.

En 1904, le tronçon Cormicy-Soissons en 2h25 est ouvert. Il fonctionne jusqu’en 1925. Celui de Cormicy-Guignicourt en 28 minutes entre en service en 1905 et s’arrête en 1933.

Le C.B.R. est réquisitionné pendant la première Guerre Mondiale, notamment pour la grande offensive du Chemin des Dames. Chaque jour, il achemine 2000 tonnes de vivres et d’armes.

Après l’offensive de mai 1918, le réseau détruit est réorganisé rapidement et contribue au succès de la bataille de la Marne.

En reconnaissance des services rendus, le réseau du C.B.R. reçoit la croix de guerre.

Les premières suppressions de trains remontent à 1929. La route prend le dessus sur les rails, principalement lors de l’apparition de la société des rapides de Champagne vers 1932. Seul le transport de marchandises se poursuit et la ligne Reims-Cormicy est déclassée le 19 décembre 1939. Le C.B.R. s’éteint doucement au début des années 1950.

Au printemps 1953, à Reims, le dernier convoi C.B.R. s’achemine le long du canal. Une gerbe de fleurs portée par le chef de train, le mécanicien et le chauffeur accompagne les derniers grincements et panaches de fumée.

Source : Commune de Cormicy & association Cormicy, Ma Ville, Son Histoire

Additional Hints (Decrypt)

Yrirm yrf lrhk rg nggraqrm ibger gbhe

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)