Skip to Content

<

[#232 CEL] Meslay-le-Vidame

A cache by Johnny28 Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 10/15/2016
Difficulty:
2 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: other (other)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Les communes d'Eure-et-Loir [CEL]

Cette cache fait partie de la série "401 communes en Eure-et-Loir [CEL]".

Il s'agit d'une idée assez simple : vous faire découvrir toutes les communes que compte notre département.

Pour relever ce défi, un groupe de géocacheurs s'est créé afin d'organiser au mieux la pose des caches. Ces dernières peuvent être de différents types et de différentes tailles.

Si vous souhaitez rejoindre le projet [CEL], contactez l'un des propriétaires de cache de la série : il se fera un plaisir de vous indiquer les communes disponibles et la marche à suivre wink.

 

#232 - Meslay-le-Vidame



Nom des habitants : Meslaysiennes et Meslaysiens.

Population : 533 (recensement de 2013)

Superficie : 14,67 km²

Densité : 36 hab./km²


Histoire

Pour suivre le décret de la Convention du 25 vendémiaire de l'an II invitant les communes ayant des noms pouvant rappeler les souvenirs de la royauté, de la féodalité ou des superstitions, à les remplacer par d'autres dénominations, Meslay-le-Vidame s'est appelée Meslay-les-Bois.

En 1827, Meslay-le-Vidame absorbe Andeville.

Entre le 29 janvier 1939 et le 8 février, plus de 2 000 réfugiés espagnols fuyant l'effondrement de la république espagnole devant les troupes de Franco, arrivent en Eure-et-Loir. Devant l'insuffisance des structures d'accueil (le camp de Lucé et la prison de Châteaudun rouverte pour l’occasion), 53 villages sont mis à contribution, dont Meslay-le-Vidame. Les réfugiés, essentiellement des femmes et des enfants (les hommes sont désarmés et retenus dans le sud de la France), sont soumis à une quarantaine stricte, vaccinés, le courrier est limité, le ravitaillement, s'il est peu varié et cuisiné à la française, est cependant assuré. Une partie des réfugiés rentrent en Espagne, incités par le gouvernement français qui facilite les conditions du retour, mais en décembre, 922 ont préféré rester et sont rassemblés à Dreux et à Lucé.

Patrimoine

Église Saint-Étienne

C'est un édifice du XIXe siècle, classé aux Monuments Historiques. Sa construction, de 1810 à 1816, en revient au vicomte Charles-Henri DAMBRAY qui s'adressa à l'architecte Nicolas Jacques Antoine VESTIER, le fils du peintre Antoine VESTIER, pour sa conception.

Vestier adopte pour l'église de Meslay l'ordre dorique grec, alors à la mode, tout en l'adaptant ; ainsi, pour la façade, le péristyle est soutenu par six piliers en pyramide tronquée mais sans les caractéristiques cannelures de cet ordre, coiffé d'un fronton triangulaire rappelant ainsi un temple antique. Nicolas-Antoine VESTIER s'est certainement inspiré de la façade de la Rotonde de la Villette à Paris due à Claude Nicolas LEDOUX tant la ressemblance avec celle de l'église de Meslay est évidente.

Coupe longitudinale de l'église Saint-Étienne (projet de 1810).

 

Château

 

Meslay-le-Vidame était sous l’Ancien Régime le siège d’une seigneurie, attestée dès les XIIe et XIIIe siècles. Les seigneurs de Meslay étaient vidames de Chartres. Du château ancien il ne reste plus que les pavillons d’entrée, qui datent du XVIIe siècle.

Ce château fut reconstruit en 1707 à peu près comme on peut le voir actuellement : onze fenêtres en façade, une ceinture de douves et des communs de chaque côté. Au XVIIIe siècle, il était entouré de vergers et dominait un parc à la française. La seigneurie couvrait un domaine étendu, qui comprenait des terres sises à Andeville, Fresnay-le-Comte, Saint-Denis de Cireuil, Boisvilette, Vitray-en-Beauce et autres lieux, des forêts - la plus grande était le bois d’Alou, de 110 hectares - de nombreuses fermes, moulins, etc.

Après avoir été aux mains de la famille Chasles, puis deGeorges Lurcy (début XXe siècle), il a été occupé par le Centre éducatif et professionnel Charles Péguy, géré par l'Association Départementale pour la Sauvegarde de l'Enfant à l'Adulte d'Eure-et-Loir (ADSEA28) jusqu'en 2012, date à laquelle la Caisse d'Allocations Familiales d'Eure et Loir a repris possession de son bien.

 

Additional Hints (Decrypt)

Zneebaavre zrhegev... [merci de remettre la cache strictement au même endroit]

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.