Skip to Content

<

[#102 CEL] Conie Molitard

A cache by capat Send Message to Owner Message this owner
Hidden : 10/06/2016
Difficulty:
1.5 out of 5
Terrain:
1.5 out of 5

Size: Size: micro (micro)

Join now to view geocache location details. It's free!

Watch

How Geocaching Works

Please note Use of geocaching.com services is subject to the terms and conditions in our disclaimer.

Geocache Description:


Les communes d'Eure-et-Loir [CEL]

Cette cache fait partie de la série "401 communes en Eure-et-Loir [CEL]".

Il s'agit d'une idée assez simple : vous faire découvrir toutes les communes que compte notre département.

Pour relever ce défi, un groupe de géocacheurs s'est créé afin d'organiser au mieux la pose des caches. Ces dernières peuvent être de différents types et de différentes tailles.

Si vous souhaitez rejoindre le projet [CEL], contactez l'un des propriétaires de cache de la série : il se fera un plaisir de vous indiquer les communes disponibles et la marche à suivre.

[#102 CEL] Conie Molitard

<

Habitants : Moliconays(es)

Population : 378 (recensement de 2013)

Superficie : 1517 hectares

Densité : 25 hab./km²

Conie Molitard est une petite commune du canton de Châteaudun. Son altitude est comprise entre 110 et 149 mètres.

<

Elle compte 13 hameaux :
Les Bétillères, La Chaise(trace d’une ancienne seigneuriale), Chantelée, Le petit Châtelet, Châtelet, (Le château du Châlet fut démoli en 1762), La Chaussée, Les Clergeaux, La Fenêtre, Molitard, Les Nays, Haut Perreux, Saint Thomas(La chapelle Saint-Thomas a été démolie en 1750), Trochepot

<

Un peu d'histoire :

Conie se trouvait sur une voie romaine.
Elle est mentionnée sous les noms de : Connia en 1140, Conia en 1191, Sanct-Maria de Conia en 1250, Connye en 1410, connnye-en-Dunoys en 1523.

 

Molitard a des origines anciennes. Le hameau remonte à une époque assez éloignée et doit son nom à un personnage nommé Letard. Un petit monastère y est mentionné en 836, mais un certain Lupus possédait Molitard avant 674. La baronnie était puissante. De l’ancien château, assez banal semble-t-il, ne restent qu’un beau colombier circulaire et une simple ferme, ancienne dépendance que l’on voit en passant.


Conie Molitard a été créée par la réunion de Conie et de Molitard, en 1829.

Entre le 29 janvier 1939 et le 8 février, plus de 2 000 réfugiés espagnols fuyant l'effondrement de la république espagnole devant les troupes de Franco, arrivent en Eure-et-Loir. Devant l'insuffisance des structures d'accueil (le camp de Lucé et la prison de Châteaudun rouverte pour l’occasion), 53 villages sont mis à contribution[], dont Conie[]. Les réfugiés, essentiellement des femmes et des enfants (les hommes sont désarmés et retenus dans le sud de la France), sont soumis à une quarantaine stricte, vaccinés, le courrier est limité, le ravitaillement, s'il est peu varié et cuisiné à la française, est cependant assuré. Une partie des réfugiés rentrent en Espagne, incités par le gouvernement français qui facilite les conditions du retour, mais en décembre, 922 ont préféré rester et sont rassemblés à Dreux et Lucé.

<

L'église Notre-Dame abrite la dalle funéraire de Jehan Vaillant de Guélis, conseiller au Grand Conseil, bailli de Dunois []au XVIe siècle et de Jehanne Nivart, sa mère. Jehan Vaillant de Guélis est mort en 1574, sa mère en 1548. En sus de leurs effigies, cette pierre gravée de 1574 représente leur épitaphe et leurs armoiries.
L’église Notre-Dame  date du XVIIe et a été complètement rénovée et crépie.

<

La Conie :
<

Au bas du village, un pont enjambe la Conie.
La Conie, près de son confluent, a creusé son lit dans la craie recouverte par les argiles à silex. Moins drainantes que les calcaires de Beauce, ces formations géologiques influencent fortement la végétation. La chênaie sessiliflore, caractéristique des sols acides, est dominante dans le bois de Moléans. Le sol  s’enrichit en limon grâce à la chênaie à charmes que l’on rencontre également sur les coteaux. La flore herbacée y est diversifiée, souvent à floraison printanière, éclatante avec de vastes tapis de jacinthes des bois. La Conie serpente à travers un marais linéaire dont la tourbe a pu être exploitée. On y trouve de nombreuses espèces rares et protégées comme la fougère des marais, le trèfle d’eau ou l’orchis négligé. Sur les rives, les laîches, plus particulièrement la laîche paniculée dont le feuillage retombant émerge au-dessus de l’eau, forment un lacis instable et impénétrable où canards, poules d’eau et foulques trouvent refuge.

Rivière ou pas rivière ?

La Conie est une rivière cyclique. Affluent du Loir, elle est tributaire de la nappe phréatique de Beauce qui affleure les fonds des vallées et favorise les marécages. Rideau de verdure, la vallée de la Conie traverse la Beauce. Pendant des siècles, elle évoquait des maladies, dont la « fièvre de Conie ». Des croyances tenaces se sont installées dans cette vallée que les Beaucerons prendront plaisir à vous raconter…

Anecdote :
Le coq de l’église avait été tombé et avait été perdu suite à un orage et un nouveau coq a été  installé en février 2010.

Source :
Wikipedia
Annuaire cantonal de Bonneval 1989
L'Eure et loir et ses communes.
Conseil départemental d’Eure-et-Loir
Cercle de recherches généalogiques du Perche-Gouët.

La cache :
Elle se trouve en face de la mairie et de l'école. Au fond, vous verrez un bâtiment nommé "la Grange". C'est une salle communale qui peut être louée par les particuliers. Soyez discrets, l'endroit est très fréquenté, surtout le WE !

Additional Hints (Decrypt)



Qnaf yr zhe, ra onf, à qebvgr qr yn sraêger.

Decryption Key

A|B|C|D|E|F|G|H|I|J|K|L|M
-------------------------
N|O|P|Q|R|S|T|U|V|W|X|Y|Z

(letter above equals below, and vice versa)



 

Find...

81 Logged Visits

Found it 76     Didn't find it 1     Write note 3     Publish Listing 1     

View Logbook | View the Image Gallery of 16 images

**Warning! Spoilers may be included in the descriptions or links.

Current Time:
Last Updated:
Rendered From:Unknown
Coordinates are in the WGS84 datum

Return to the Top of the Page

Reviewer notes

Use this space to describe your geocache location, container, and how it's hidden to your reviewer. If you've made changes, tell the reviewer what changes you made. The more they know, the easier it is for them to publish your geocache. This note will not be visible to the public when your geocache is published.